On ne sait pas trop où Régis a atterri ce week-end, mais il semble que ce soit quelque part en Bamboulie ou en Noiraude. Quoi qu’il en soit, il a su démontrer à une foule en délire et en vuvuzela comment mener une contre-attaque rapide et efficace à base de dégagement à la sud-américaine.

[jwplayer mediaid= »41564″]

5 thoughts on “Régis contre-attaque super

  1. Où l’on apprend qu’en Afrique du Sud, « Coupet l’aurait arrêté » se dit « Eish kanti ukhune uyenza kanjani lento »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.