“Ici, sacrebleu, c’est chez nous”

Le comité du 19 janvier est énervé

LES DÉCLARATIONS DE LA SEMAINE

“Nous n’oublions ni le report des matches par la LFP sans concertation lors du mouvement des Gilets jaunes ni l’argent supplémentaire demandé pour décaler le coup d’envoi du match du dimanche soir de 15 minutes, et encore moins les réjouissances de nombreux présidents lorsque Canal + est rentré bredouille de l’appel d’offres de 2018.”
L’interview donnée au Figaro ne précise pas si Maxime Saada, patron de Canal, avait une petite larme à l’œil et le poing serré en énumérant toutes les vilaines crasses de la Ligue. 

« [Vincent Labrune] est probablement l’un des seuls à pouvoir restaurer la confiance”
Maxime Saada devrait se méfier avant de redonner sa confiance à quelqu’un… Tout comme il faut se méfier de donner sa confiance à Maxime Saada quand on travaille au service des sports par exemple, mais c’est une autre histoire…

“Normalement, dans l’année, tu es dans ton quotidien, tu penses à ton équipe, les joueurs pensent à jouer, tu entres un peu moins dans le personnel, sur l’aspect mental. Là, on a été obligés de se parler.”
Coup dur pour Thierry Henry obligé de s’abaisser à parler avec des joueurs de foot moins forts que lui. Tout notre soutien ! 

“Bien sûr, j’ai parlé à Christian Damiano, Francisco Filho, à Roberto Martínez, à Arsène Wenger… C’est normal. Tu demandes, t’es dans l’apprentissage et je serai toujours dans l’apprentissage à 60 ans, même si j’ai gagné 60 000 titres.”
Commençons par un titre Thierry. Commençons par un.

“Les vrais gagnants cherchent toujours à s’améliorer. Pour avoir un impact, il faut retirer le nom Impact”
Joey Saputo, propriétaire du Club de Foot Montréal, a un sens de la formule digne de la COGIP.

“Tels les flocons d’une tempête, et quand on s’assemble, nous devenons un mur impénétrable. Ici, sacrebleu, c’est chez nous”
Avoir un impact en suscitant les moqueries, pourquoi pas ?

«Le flocon de neige représente le fait que nous sommes tous uniques et que nous formons un tout solide quand nous nous unissons.»
Kevin Gilmore, président du Club de Foot Montréal, a l’œil pour distinguer les flocons de neige entre eux.

“Tous en même temps : Droit devant”.
Si un jour Guingamp et Marseille fusionnent, il est possible que leur devise ressemble à celle du CF Montréal.

« Le plus grand honneur que le PSG peut nous faire c’est cette fête qu’ils font comme s’ils ont gagné la C1. »
André Villas-Boas n’est pas amer, mais alors là pas du tout, qu’est-ce que vous allez imaginer.

“Cette relation (NDLR : entre le Qatar et le PSG) est basée sur l’émotion et la passion pour le PSG et le football. Je continue de penser que les gens ne sont pas toujours très reconnaissants vis-à-vis de cet engagement.”
Leonardo et le Qatar en ont marre des ingrats.


LES GRANDES NOUVELLES DE LA SEMAINE

“L’IMPACT DE MONTRÉAL DE THIERRY HENRY CHANGE DE NOM ET DEVIENT LE CLUB DE FOOT MONTRÉAL”
Eurosport n’en revient pas DE CE CHANGEMENT DE NOM.

“Selon une information de France Bleu Paris, le PSG a, depuis le 4 janvier dernier, mis 400 employés au chômage partiel, soit plus de la moitié de ses salariés (estimés à 700).“
Le Parisien nous donne des nouvelles des clubs qui s’en sortent le mieux.


LES QUESTIONS QUE PERSONNE NE SE POSE

… sauf l’OGC Nice, qui n’a pas digéré l’interpellation de Yoan Cardinale par Frédéric Antonetti (voir notre épisode précédent) :
“Aussi, si la place de Yoan est « en tribune », quelle est celle exactement d’un éducateur qui s’oublie de la sorte devant la France entière depuis des années ? En DH ?”

… Sauf Thierry Henry, philosophe :
“Pourquoi dit-on à un entraîneur qui construit de détruire et qu’on ne dit pas un entraîneur qui détruit de construire ?” 

… sauf Leonardo à tous ces ingrats qui font du PSG-bashing :
“Regardez quelques secondes ce que le #PSG a fait pour la Ligue 1. Pastore, Ancelotti, Silva, Ibrahimovic, Beckham, Cavani, Neymar, Mbappé, Marquinhos, Verratti, Di Maria, Icardi, Navas… Ils sont tous venus en France grâce à qui ?”

… sauf Leonardo :
“On peut penser au jour où le Qatar, fatigué par toutes ces histoires, déciderait de partir ?”
Dieu nous préserve en effet de voir un jour bouder les plus grands bienfaiteurs du football, du sport et de la planète.


LES ANALYSES DE LA SEMAINE

“Si tu ne tires pas, tu ne vas pas marquer. Le seul échec que tu as, c’est quand tu ne tires pas. Michael Jordan le disait bien : ses seuls échecs sont les moments où il n’a pas pris de shoot.”
Quid d’un joueur qui ne tire pas Thierry Henry, c’est ok ou pas ? 

“Certains anglophones rappellent que clubfoot en anglais, c’est un pied bot, un problème qui affecte les enfants. Le logo comporte aussi un flocon de neige, ce qui ne manquera pas de générer des quolibets, toujours chez les anglophones.
En effet, dans la langue de Shakespeare, il ne s’agit pas d’un compliment. L’expression snowflake fait référence à une personne sensible qui est trop facilement blessée par les commentaires des autres.” tvasports.ca
Pour un club qui veut s’ouvrir à l’international, ça fait mauvais genre. A part chez Horsjeu, où on est content de voir un club avec un anus de neige pour logo.

« Sur le but, il sort à contre-temps mais l’erreur ne vient pas que de là. On ne doit pas perdre le ballon dos au jeu. On discutera avec lui pour savoir s’il est un peu perturbé par le fait de ne pas vouloir faire de faute. Si c’est le cas, il faut changer ça et qu’il retrouve la normalité de son jeu en jouant comme le dernier défenseur »
Rudi Garcia regrette les sorties violentes d’Anthony Lopes qui pouvaient coûter quelques dents aux attaquants mais qui au moins rapportaient des points.

“Je ne pense pas que les joueurs se rendent compte de la gravité de la situation. Même le grand public ne s’en rend pas compte. La probabilité que des clubs soient déjà en faillite avant la fin de cette saison est réelle. Comme ils ne s’en rendent pas compte, je ne suis pas sûr que les joueurs soient prêts aujourd’hui à négocier une baisse de salaire.”
Pierre Maes, consultant en droit du sport, tout en optimisme.

« Je crois qu’ils sont contents que je sois parti. »
Les supporters de l’OM peut-être, Kevin Strootman, les comptables sûrement.

« Cette situation est un peu liée à plusieurs ingrédients entre les joueurs en fin de contrat qui sont anxieux, ceux qui arrivent, ceux qui sont sur le départ, le covid, le manque de confiance. »
Et les sangliers qui ont mangé des cochonneries, André Villas-Boas.

“Quand Milik va voir comment ça se passe, il va prendre peur et repartir en courant. Si tu as un fond de jeu, des mecs qui font les efforts sur le terrain, des milieux qui jouent, OK. Mais ça ne correspond pas du tout à l’OM en ce moment.”
Marc Libbra préférerait que son club de cœur recrute des brêles, pour mieux correspondre à son fond de jeu.


LES TITRES DE LA SEMAINE

“Domenech, c’est toujours nul”
Sports.fr

“Nantes : Domenech est bien le roi des nuls”Foot01 ne pouvait pas laisser passer l’occasion


LE RECTIFICATIF DE LA SEMAINE

“Il est possible d’accepter les excuses de l’AS Saint-Etienne et de reprendre les négociations avec eux aux conditions de Zamalek.”
Le communiqué du club de Zamalek suite à l’échec des négociations avec l’ASSE suite à l’intervention de Roland Romeyer sur le transfert de Mostafa Mohamed. Elle est à retrouver ici, avec Roland qui détaille tout à partir de 1min48 :


L’ARCHIVE DE LA SEMAINE

Un fidèle lecteur nous déterre le bilan de la Coupe du monde 1986 signé Vincent Duluc dans Le Progrès de l’époque. Le meilleur d’entre eux a découvert la “ola” et en fait une analyse poussée.


Merci à Phil G pour l’archive

Le comité revient la semaine prochaine.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: [email protected]

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

7 commentaires

  1. Merci à Phil G pour l’archive.

    Je suis l’ordre et le chaos, je suis Terminalector !!

  2. J’ai craqué à la 3e citation de l’Impact de Montreal. Bon. J’ai mon nez qui coule sur le clavier.

  3. C’est trop de densité. L’analyse de la ola est tellement profonde et vraie. Il dit quoi sur le clapping ?

  4. Heureusement que les gonzesses agitent les bras pendant que les hommes, eux, intellectualisent le match, sinon y aurait aucune ambiance dans les stades.

  5. Et le meilleur d’entre nous qui commet une horrible faute de participe passé, tel un vulgaire syndicaliste policier ! Mais quelle horreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.