Le comité de vigilance médiatique normal du 26 octobre

Le comité publie son compte rendu normal, après le spécial grippe A. Là non plus, pas de quoi se réjouir…


Littérature football

Il est évident que quelque chose a changé chez nos amis du 10sport.com, un virage stylistique semble avoir été amorcé, sans doute dû à la pression providentielle du comité.
Quel plaisir alors pour, nous autres, chantres du bon goût et de la belle formule de découvrir que dans un article intitulé: « une fessée qui passe mal pou Aulas », le journaliste a eu la bonne idée de sous-titrer le tout par cette formule évocatrice « trou d’air »… ainsi que de commencer l’article par:

« Le président de l’Olympique lyonnais a très peu apprécié la déculottée… ».

Embaucher des littéraires ça change tout !Ah quel plaisir de se perdre dans un champ lexical un matin d’automne.

Mais la forme est indissociable du fond (on eut pu dire « du fion » pour filer une métaphore fantôme, ce qui aurait sans doute beaucoup fait rire ce même journaliste), et là il faut reconnaitre la probité intellectuelle dont ce jeune homme fait montre à la fin de son article.
A la fin, parce qu’avant, sans doute abruti par un week-end studieux, le comité n’avait pas compris. L’article se termine en effet par un aveu audacieux, lui même hommage à l’audace (quand on vous dit que ça va loin)

« il serait mal vu de taper sur un entraîneur, réputé frileux, qui ose se découvrir des envies offensives. »

Le comité trouve cette conclusion en tous points admirable, néanmoins, il constate qu’elle fut étrangement amenée. Ne nous parlait-on pas peu avant de « faiblesse tactique », de « faillite tactique« , de même que l’on nous assénait sur un ton péremptoire:

« c’est clair, il aurait dû faire tourner son effectif. »

Affirmation que le journaliste assoit en juxtaposant une citation de Claude Puel, par un procédé subtil dont on se demande s’il relève de l’auto parodie :

« J’aurais peut-être dû faire tourner mon effectif « .

Et finalement on apprend que Claude Puel continuerait « d’embrouiller ses joueurs avec moult ( oooooh!! ndlr ) schémas tactiques ».

En tous cas « il serait mal vu de taper sur un entraineur, réputé frileux, qui ose se découvrir des envies offensives. « .
Cela va de soi.

NDLR: le comité se refuse systématiquement d’employer l’expression « anale », même lorsque le sujet traité l’invite à le faire, laissant ainsi l’exclusivité de son utilisation au footballologue pour qui il est vital qu’il en soit ainsi..


Dégoût


L’édito du jour de Robert Lafont dans son Quotidien du foot évoque au comité l’Allemagne-Autriche de 1982*. Deux équipes s’affrontent et le comité est incapable d’en trouver une moins désolante que l’autre… En effet, dans cet édito Robert répond à François Morinière le directeur général de L’Equipe, qui a dézingué Le Quotidien du Foot dans un entretien accordé aux Echos.

Que disait François ?

«Pour nous concurrencer, il faut faire un bon journal. Ce métier demande de l’énergie et de lacréativité tous les jours, la presse est un marché moral où le travail est récompensé sur la durée. »

Première nausée à la lecture du mot « moral ».

Que répond Robert ?

« Un discours à double détente, car pendant le même temps, ses équipes sur le terrain ne se privent pas d’exercer la pression sur les kiosques, pour qu’ils mettent le Quotidien du foot, derrière le comptoir. »

Secondez nausée devant le ridicule des méthodes employées dans ce « marché moral ». Le pire: ils ont tous les deux raisons (pour les pragmaticocyniques) et tous les deux tort (pour les autres…), comme les Allemands et les Autrichiens en 82…

* en troisième match de poule les cousins germaniques se sont mis d’accord sur un non-match nul qui les qualifiait tous les deux tandis qu’une victoire de l’un ou l’autre aurait qualifié l’Algérie.


100% fillette

Pas d’explication donnée quant à l’absence du tonton idéal du comité, Philippe Lucas, dans le 100% foot d’hier soir…

Le comité entend bien qu’au début de la saison on nous avait annoncé que Philippe ne serait hélas pas tout le temps là, mais il l’avait été depuis le début et avait même réussi à nous débarasser de Thierry Bretagne.

Le comité ne veut pas croire que M6 aurait préféré privilégier la chronique de Cécile Delarue

En tout cas cela a bien sûr donné une émission très décevante, si ce n’est pour ces deux interventions:

« Les joueurs de Monaco parlent tous l’Esperanto fiscal. »
Jean Michel Aulas.

« Wallemme, c’est come Bazdarevic, c’est des mecs qui font des miracles avec des équipes faibles. »
Karim Nedjari, journaliste d’investigation sportive, directeur du service des sports au Parisien (il y a comme un oxymore là), pense que faire remonter Lens de L2avec un effectif de L1 est comparable à maintenir Grenoble en L1 avec un effectif de National

Rendez son Lucas au comité


Le droit de se battre pour des droits

« TF1 s’est fait un devoir de loyauté vis-à-vis de la FFF en se refusant d’entreprendre en direct toute négociation, laissant à la seule FFF le soin de défendre ses intérêts», communiqué de TF1.

«Nous travaillons avec TF1 de façon très claire et très officielle. Nous avons de l’estime pour eux, mais il y avait de la concurrence sur un produit libre, nous venons de prouver que la concurrence pouvait jouer, c’est important pour la Fédération.»
Noël Le Graët

Surtout quand on galère depuis 5 moins pour vendre les droits télévisés des Bleus pour la période 2010-14, n’est ce pas Noël ?

«Selon certaines sources, les négociateurs irlandais ne se sont pas adressés à la société Sportfive, qui négocie habituellement les droits télévisuels des Bleus, mais ont appelé directement les chaînes françaises.» AFP

Ok, le comité comprend que le trader engagé par les Irlandais a au moins bien fait son travail en se renseignant au sujet de Sportfive et Bouchet…


Sport en cols blancs


Dans un article intitulé « Tapis règle ses comptes avec Dassier », un confrère de le10sport.com, ou des confrères parce que vu la schizophrénie des propos parfois (voir ci-dessus) on se demande s’il s’y mettent pas à plusieurs… bref, quoiqu’il en soit, le comité apprend en lisant cette article de tout évidence rédigé, sans doute par quelqu’un, ou plusieurs mais bon… on sait pas quoi…

Donc on apprend que Tapie voulant brocarder l’actuel président marseillais aurait dit de lui: » il a attrapé le cigare » en précisant au préalable: » comme on dit dans le jargon sportif ».

Le comité tenait à revenir sur cette information qui a éveillé en lui une certaine curiosité. Ce même comité se souvient en effet de ces matinées de football UFOLEP, perdu qu’il était sur un terrain trop grand, il se souvient aussi des merveilleuses après-midis passées sur le terrain d’Estrées, où l’on croisait de temps à autre des footballologues en herbe et autres petites putes vigilantes. Malgré tous ses souvenirs, le comité ne connaissait pas cette expression. Etrange… Il est vrai que les cigares étaient moins répandus chez les dirigeants de club de 4éme division de district. Ceci explique peut-être cela. Avec Tapie, ce qui est bien c’est son côté « terrain ». Toujours à parler vrai.


La prose du jour

«L’international bosnien – et peut-être futur acteur du Mondial 21010… » lequipe.fr évoque le cas Pjanic (on pense, même si Pjanic est Bosniaque), espoir au FC Metz qui confirme cette année à Lyon et qui arrivera peut être à maturité dans 19001 ans.


La banderole du jour

«On est peu mais on est plein » apperçue durant le Istres-Ajaccio de l2.


Les titres du jour

«Le Nenê chéri de Louis II » Le Quotidien du foot

« Et Troyes points de plus. » Le Quotidien du foot. Hélas, il ne s’agit pas d’une faute de frappe.

«Le nouveau pré sera prêt le 5 » lequipe.fr, au sujet de la nouvelle pelouse à Toulouse.

Le comité revient demain à 13h.

Merci à PA et Nicolas D. pour leurs contributions.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]

L'ancien

Un commentaire

  1. La banderole; ça c’est l’esprit qu’il faut aux supporters français.. plutôt que de porter un maillot PSG avec le numéro 75 et se faire défoncer à cause de sa propre connerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.