Session de rattrapage: le rapport hebdomadaire du comité

Le comité de vigilance médiatique de Horsjeu.net rend son rapport sur la semaine du 27 juillet au 1er Août


Précocité


Le comité remercie lesdessousdusport.fr pour avoir relaté une histoire tout à fait significative selon le comité, cet aventurier du sens.

Julio César Baldivieso, entraineur de Aurora, un club de première division bolivienne, vient d’être licencié pour de bien étranges raisons.

Il se trouve que cet homme est aussi un père, et vu les qualités footballistiques de son fils, le comité oserait même dire un sacré papa (s’il fallait juger un père en fonction des qualités footballistiques de ses enfants, ce qui nous parait tout à fait légitime).
Il y a une semaine à peu près Mauricio Baldivieso, le fils de Julio César Baldivieso, entrait dans l’histoire du football en étant le plus jeune joueur aligné dans une rencontre de première division, à l’âge de 12 ans.

Quoi de plus beau que l’innocence de l’enfant face à l’âpreté de l’âge adulte ? On se souvient du petit Jordy, pour lequel ses parents avaient sacrifié une existence paisible, « dur, dur d’être » un parent.

On imagine aussi le public bolivien attendri, un grand soupir parcourant le stade à chaque fois que Mauricio touchait le ballon… Le problème c’est qu’un individu, dont le fils était moins doué, décida, par jalousie sans aucun doute, d’asséner un violent tacle par derrière sur le p’tit gars cinq minutes seulement après son entrée en jeu (classe/ pas classe ?).

Les médecins condamnèrent unanimement Julio pour avoir fait jouer son fils, et les dirigeants du club suivirent. Tout ça parce que leurs enfants à eux n’ont jamais été surclassés…enfin c’est comme ça que le comité voit l’affaire.


Les déclarations de la semaine


Le comité l’avait loupée mais L’Equipe l’a gentiment republiée lundi:

« Ma crédibilité ? Si c’est par rapport aux journalistes, rien à branler. Je dois l’avoir vis à vis de mes joueurs – c’est le cas pour une majorité d’entre eux-, de mon staff, de mes dirigeants. »

Jean-Guy Wallemme, entraîneur du RC Lens.

Le comité n’en a rien à faire de ta crédibilité Jean-Guy, mais surveille ton langage bon sang de bonsoir. Nos enfants et petits enfants regardent la Ligue 1… Déjà que l’accent du nord les effraie, si en plus tu y ajoutes de telles grossièretés, l’effet Dany Boon sur cette région sinistrée sera bel et bien annihilé.

– Alex Ferguson:

« Je ne dis pas que le Real sera relégué mais ils auront des problèmes d’équilibre… J’ai dit à Ronaldo avant qu’il ne parte qu’il finira par joueur défenseur central parce qu’ils n’ en ont pas »

– Laurent Blanc dans L’Equipe :

« J’ai entendu les gars à la télé, les anciens, ceux qui ne jouent plus, qui n’entraînent pas, qui ne font que parler. Ils disaient qu’il fallait attaquer à fond contre l’AS Rome, contre Chelsea. Ils ont oublié beaucoup de choses. »

Les membres du comité sont-ils les seuls à immédiatement penser à Christophe Dugarry ?

-Franzi le président de l’AS Monaco:

« On n’est quand même pas un club de mendiants. ».

– « Je ne me reconnais pas dans cette équipe, qui par moments en seconde mi-temps, a été ridiculisée. » Gernot Rohr après une défaite de Nantes 4 à 0 contre Troyes

– «  A part le gardien, la faillite est générale. S’il fallait recruter, sur ce que j’ai vu ce soir, il faudrait dix joueurs. » Gilbert Gress après une défaite de Strasbourg 6 à 1 contre Istres


Le courage façon L1


Lors d’une interview, à vrai dire rondement menée par le 10sport.com, l’impétueux Antoine Kombouaré a offert au comité l’occasion de mettre en avant une des caractéristiques de la L1.
Le journaliste lui demandant de réagir au propos de G.Coupet affirmant viser le titre Antoine le téméraire répond:

« Ce sont ses propos à lui ».

Dans le même ordre d’idée on eût pu dire « ce sont ses propos à lui que c’est lui qui les a dit », c’eût été plus clair. Surtout que la suite de la réponse dénotant une ambition délirante, trahit un certain malaise:

« Moi, je me suis servi de ce qu’il a dit pour mettre en avant que lui pouvait le dire ».

D’accord… De quoi as tu peur Antoine?

Le comité dans un souci éthique reconnait que Kombouaré doit certes adapter son discours à celui de ses dirigeants mais d’où vient ce manque d’ambition en L1 ? Après l’attitude de Laurent Blanc n’ayant jamais avoué jouer le titre l’année dernière, après les propos récents de Gourcuff se plaçant en outsider derrière Marseille, on est en droit de se demander d’où vient cette peur panique de la gagne. Serait-ce la même peur qui pousse le comité à se mettre en difficulté dans les fins de parties de PES alors qu’il mène 1-0 voir 2-0 ( dans les grands soirs ).

De toutes les façons en France on aime la défaite, c’est pas 1998 qui changera quoique ce soit à ça, c’est un « drôle »( retrouvez la référence ) de pays.


Les analyses  de la semaine


-L’œuvre de Cris, le policier lyonnais, dans  L’Equipe de mercredi:

« Avant on gagnait tout, et maintenant on perd tout…Et si le coach met l’équipe type sur le terrain ce sera complètement différent. »

Le comité a envie de demander à Cris, sur un ton agacé et cinglant : Mais de quelle équipe type tu parles ? Le mercato n’est pas fini et Juninho et Benzema sont partis. Elle est où ton équipe type ?


Certains à Horsjeu.net sont heureux d’accueillir les Experts NPDC (pas évident pour les non initiés, ou les gens qui n’aiment pas Dany Boon, de comprendre que ce ce sont les initiales de la triste région du Nord Pas de Calais).

Bref, Le comité n’est pas ravi de cette nouvelle addition.

Tout simplement parce qu’il n’est pas sûr de ce que les analyses de ces « experts » visiblement alcoolisés apportent:

« Ferguson, l’mec là, il vendrait des avions il vendrait des soucoupes volantes, pour 100 milliards de dollars. »

Après vérification auprès du service vidéo, il ne s’agirait là que d’une citation tronquée pour les besoins racoleurs de la bande annonce… Et le comité, qui a obtenu un accès que certains osent qualifier de « privilégié » au film, n’est vraiment pas sûr qu’il faille se réjouir de la suite de l’intervention de l’expert « Dada »:

« il (Ferguson) dirait si vous voulez je peux avoir un objet volant non identifié, sans ailes, qui peut se déplacer à mille fois la seconde de la lumière. »


– Lu dans le10sport.com,  cet apport de Rolland Courbis sur la saison à venir de l’OM:

«Je ne dis pas que ça va forcément marcher, mais je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas. »


Les titres de la semaine


– « Lyon et Nice parlent pour Rémy » lequipe.fr

Le comité a été assez agréablement surpris par l’audace nouvelle de la rubrique transferts de Horsjeu.net. Malgré son énervement matinal du mardi il a souhaité rendre hommage à ce trait d’esprit / jeu de mots estival agréable dans la rubrique transferts d’hier:

– « Sea, Sex and Sun. Valbuena au Zénith »

– « Les Gerrard buttent contre leur camp » Le10sport.com évoque les déclarations de la femme de Steven Gerrard, qui a déclaré ne pas se sentir en sécurité à Liverpool.

– lesdessousdusport.fr: « David Villa n’a tué personne »

– « David Beckham adore passer l’aspirateur » sportweek.fr

– « Nancy y va Mollo » dingue2foot.com

– « Gomis, la panthère devient Lyon. » France Football


Les prix d’originalité de la semaine


– L’Equipe, pour son « Govou parti pour rester » publié en Une.

– mercato365.com et leur  « Terry parti pour rester »

– lesgirondins.info pour leur brève investigation intitulée: « Chamakh: parti pour rester ? »

« Sikimic parti pour rester. » lalsace.fr

– « Valence: David Silva parti pour rester. » topmercato.com


God save the queen


Rien ne va plus entre les supporters de Los Angeles et David Beckham. Sportweek nous apprend en effet que lors d’un match de Major League face à Kansas City, Le « spice boy » a une nouvelle fois été pris à partie par un supporter.
Or il se trouve que ce monsieur portait un maillot de l’équipe d’Angleterre et qu’il a cru bon de s’en prendre verbalement à la charmante épouse de David, ce qui a eu pour effet d’inspirer cette phrase pleine de sens à l’ancien Galactique:

« Il ne méritait pas de porter ce maillot, car ce qu’il a dit sur ma femme est vraiment honteux. »

Au delà de la discourtoisie de la méthode il revient au comité d’analyser les propos de M.Beckham qui se révèlent être chargés de sens.
Au préalable, Le comité aimerait rappeler avec M.Abdel Malick que si traiter les mères « c’est pas du lourd », traiter les chattes non plus.

Ceci étant dit, il nous faut maintenant comprendre en quoi insulter Mme Beckham est incompatible avec le port du maillot de l’équipe nationale.
Inconsciemment David fait de son épouse une icône nationale, un symbole consubstantiel à la nation. De l’autre côté de la Manche la bonne et juste Marianne ferait ainsi face à une tête hypertrophiée (par l’atrophie du corps) à l’épiderme éclaté, laissant échapper un sebum refoulé sous une couche de fond de teint impuissante? Beckham aurait-il un problème avec son pays ?

Une fois n’est pas coutume, le comité affirme sans ambages qu’il est tout à fait possible de se foutre de la gueule de Victoria Beckham et de porter un maillot anglais… même s’il est bien mieux de le faire en portant un maillot tricolore floqué du coq.


Le comité de vigilance médiatique vous remercie d’avoir suivi avec attention cette session de rattrapage et vous donne rendez vous tous les midis de la semaine.


L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.