Bon appétit Pelé : hakkebof med blode log, blode log, blode log

(Episode 18/32) Après avoir excité nos papilles tout au long de la Coupe du Monde 2014, Parie-Maule revient munie d’un défi de taille : vous proposer une recette par jour, une pour chaque pays qualifié. Aujourd’hui, Parie-Maule ne veut rien de pourri au royaume du Danemark

Hébonjour,

Bouducon, j’ai jamais vu un nom de recette qui swingue autant ma parole, hakkebof med blode log, blode log, blode log, tum, tum, tum. L’autre jour, il y avait les petits jeunes qui faisaient leur rêve partie sur le causse, là, on les entendait à 5 kilomètres, hébé leur rythme, là, ça aurait bien passé avec ces paroles : hakkebof med blode log, blode log, boum, boum.

 

En fait, j’avais vu ce plat quand je cherchais une recette pour le Danemark, vu que ce sont eux qui vont se faire éjecter aujourd’hui, hé (c’est peut-être vrai, que je suis une sorte de Paul le Poulpe, en vrai). Et là j’ai vu ce « hakkebof med blode log », enfin, avec des barres et des ronds partout, j’y comprends rien à leur langue de brutes. Je demanderai à la rédaction de les mettre où il faut, ils le sauront bien, eux.

[NDLR : non, nous ne comprenons rien au danois non plus. Le mieux que nous puissions faire, c’est de livrer au lecteur ces quelques barres et ronds à découper et coller vous-mêmes sur les lettre de votre choix. C’est participatif, c’est le do-it-yourself danois : /////////////// °°°°°°°°°°°°°°°°°]

 

Hébé là, figurez-vous le coup de pot : le lendemain de leur rêve-partie, là, je vais à la boulangerie, hébé figurez-vous que je tombe sur un couple de ces petits jeunes. Et d’où ils venaient ? Je vous le donne en mille : du Danemark. Je le savais parce que la fille, elle était en haut de bikini et opn voyant deux drapeaux du Danemark sur ses seins. Bouducon, à la boulangerie, il y avait deux écoles : les rombières qui faisaient les regards scandalisés, et les hommes qui étaient rouges comme des crêtes de coq et qui bavaient comme le taureau à<Gustave quand on le mène à la saillie (le taureau, pas Gustave). Moi, ben ma foi, j’étais bien content pour la pitchoune quelle puisse se peindre un drapeau du Danemark sur les seins, moi à mon âge, je pourrais placer tous les adhérents de l’ONU y compris les Etats observateurs.

Aussitôt, ni une ni deux, je les ai invités à la maison, ces petits jeunes. Ils avaient l’air pas très frais mais je m’en moque, le Lot c’est le partage des cultures, alors, pour une fois que j’ai deux Danois sous la main pile au moment où j’en ai besoin, j’allais pas me priver, hé.

Bon, avec les valises qu’ils avaient sous les yeux, ils n’ont pas eu l’air d’avoir compris tout de suite ce qui se passait, hé. J’allais bien leur proposer de prendre une douche froide, mais ils m’ont pas laissé le temps : quand ils ont vu l’abreuvoir des cochons à Gustave, bouducon ils se sont jetés dedans. Tous nus, je vous jure, bouducon, c’est vrai qu’ils sont libérés dans ces pays.

D’ailleurs, ils ne se sont même pas rhabillés pour venir à la maison. Bon, moi j’en ai vu d’autres, hé, c’est pas eux qui allaient me déstabiliser, hein (bon, Aliou Cissé, tout nu à la maison je dis pas, hé… mais il n’est pas danois que je sache). Bon, en tout cas, à popil ou pas, avant de leur servir l’apéro j’avais bien l’intention qu’ils me disent ce que c’est, leur hakkebof med blode log. Hébé là, patatras… c’est du steak haché en fait. Bouducon, c’est nul, comme recette, ça… j’étais bien avancée, maintenant que j’avais deux Danois tous nus dans ma cuisine, j’allais pas le foutre dehors.

 

Hé là, bouducon, le miracle, l’épiphanie, dieu descendu à Lalbenque : vous savez ce que c’est la blode log ? De la sauce brune. Et vous savez ce qu’ils mettent dedans ? DU CANARD ! DANS MES BRAS, BOUDUCON, ENFIN ELLE EST LA LA COMMUNION DES PEUPLES.

Alors là, bouducon, j’aime autant vous direz, on s’y est mis tout de suite, à faire le hakkebof med blode log, en plus le gros coup de bol, hé, le garçon il m’a apporté des épices danoises spéciales. Je sais pas d’où il les a sorties d’ailleurs du qu’il était tout nu, mais bon, moi tout ce » qu’on trouve pas à Lalbenque, je le prends, hein.

 


Le hakkebof med blode log naturiste

600 g bœuf haché

1/2 tasse de crème fraîche

2 gros oignons, cornichons

1 cs huile

Beurre, sel, poivre

Alors là même pour les lecteurs de Horsjeu ça ne devrait rien avoir d’insurmontable, hé. Vous mélangez la viande, la crème fraîche, le sel, le poivre, et vous laissez reposer 30 min au frigo. Ensuite, vous tranchez les oignons en rondelles, vous chauffez de l’huile dans une poêle et vous les y faites frire jusqu’à ce qu’ils dorent légèrement. Salez, poivrez, réservez au chaud.

Là, vous formez des boulettes de viande, vous les aplatissez comme des steaks hachés et vous les faites frire au beurre des deux côtés. Vous servez avec l’oignon, des pommes de terre,des cornichons, et la sauce brune.

 

Et là, c’est ce qui devient intéressant, c’est cette sauce brune, la blode log :

Gésiers de CANARD

2 carottes, 1 oignon, 1 poireau, 1/2 céleri-rave

1 cs farine

3 cs graisse de CANARD (à défaut, du beurre, mais si vous faites ça sachez que je vous plains)

2 cs bouillon de CANARD (à défaut : cube de bouillon d’autres viandes, mais c’est seulement si vous voulez me faire de la peine, hein)

1,5 L eau, sel, poivre

1 cc épices spéciales danoises (Krystallmëth, ils appellent ça, si j’ai bien compris).

 

Vous commencez par faire dorer les gésiers dans de CS de graisse de canard. Vous coupez finement les légumes et les ajouter. Là vous faites revenir quelques minutes, salez, poivrez, puis vous couvrez d’1,5 L d’eau, et vous laissez cuire 1h à feu doux. Vous écumez de temps à autre.

Une heure plus tard, donc, vous retirez du feu, et vous passez à la passoire. Vous laissez refroidir puis vous retirez la graisse formée en surface. Dans une autre casserole, vous chauffez 1 cs de graisse de canard, vous ajoutez la farine et vous faites dorer en remuant sans cesse à la cuillère de bois.

A ce moment-là, vous ajoutez le jus de cuisson des gésiers en continuant à remuer pour éviter les grumeaux. Quand la sauce est liée, vous ajoutez le bouillon et les épices krystallmëth, et vous rectifiez le sel et le poivre.

 

Hébé vous voulez que je vous dise ? J’étais pas convaincue par cette recette de steak haché danois mais bouducon, la sauce brune elle m’a mis une de ces patates ! J’avais jamais cru que le canard pouvait me faire cet effet-là, bouducon, ou alors c’est l’effet des épices danoises, je sais pas. Ouhaou. Je me suis pas bien souvenu de tout ce qui s’est passé derrière, mais là je viens de retrouver une photo sur mon smarphone, là, je me rappelais plus très bien avoir fait ça mais je crois qu’on s’est tous bien amusés. J’ai hâte de la prochaine rêve-partie pour les voir revenir à Lalbenque, mes petits Danois tout nus. Allez, en tout cas, cette recette, allez-y les yeux fermés, et bon appétit bien dur.

Parie-Maule.

Parie-Maule Pelé

Experte cunilaire à tendance footballistique, secrétaire perpétuelle de la confrérie de la truffe et du canard gras de Lalbenque (Lot).

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.