PARIONS BOURRES – INSPIRANT, SON REGIME SPECIAL N’EST MENACE PAR AUCUNE REFORME GRACE A UNE ASTUCE SIMPLE…

Il parie bourré

Je suis revenu en France en début d’année, et le pays est toujours en crise sociale.

Je vois des gens qui ne sont rien se battre contre une réforme des retraites et refuser de perdre un œil en manif. Ca va vous surprendre, mais je les comprends.

Oui, je me mets à leur place, avoir deux yeux, c’est bien, et je serais furax si j’étais contraint de parier bourré à 67 ans pour une pension au montant incertain. Je ferais autant peine à voir qu’un Grimaud, Morlino ou autre Favard. Je serais là tout baveux et incohérent, moqué de tous. Une triste fin de carrière.

Heureusement je suis à l’abri du besoin et la question de travailler après 40 ans ne se pose plus.

Comment ? Je parie bourré.

Et vous, de quelle race êtes-vous ? Celle des dominants ou des dominés ?

Prenez les devants, niquez le système, débouchez quelques bouteilles et… pariez bourré !

J’ai tapé une caisse de rivarenc, un vieux cépage sorti de l’oubli qui fait un bon petit pinard du languedoc. Puis, j’ai laissé la magie opérer :

Glasgow Rangers – Living stoned : 1 N 2
Vivre défoncé c’est bien, gagné de la thune grâce à ça, c’est mieux.

Sankt Pauli – Dynamo Dresde : 1 N 2
Ca va les gauchos, on vous dérange pas trop ? Match nul et par ici la monnaie.

Union Berlin – Bayer Leverkusen : 1 N 2
L’union fait la force mais le grand capital la détruit.

Lèche mon gland – J’ai les pieds qui glissent : 1 N 2
Ce qui aurait fait un bon film porno comique des 70’s est un duel de prétendants à l’Europe en Pologne.

Heart of Midlothian – Hamilton : 1 N 2
Parce que j’aime ces matchs à 6 points qui sentent le cul. Entre les deux derniers de la Scottish Premier League, on est dans le dur, le sale, le football qui pue. Ca s’apparente à plonger son nez dans la grosse raie humide d’un pilier de bar écossais en fin de soirée. Un choc, tu planes, tu pleures, tu vomis, tu ris. J’aime ces sensations.

Lucerne – St Gall : 1 N 2
Retour au calme et à l’hygiène avec un match suisse. Victoire de l’actuel leader du championnat.

Salzburg – Linz : 1 N 2
Je cherchais un match pour arriver à 44 444 € de gain.

Merde raté, je suis à 44 447,20 € de gains. Oh pis j’ai oublié Leipzig – Brême et son énorme cote pour un nul évident.

Pour vous les branleurs, pour vos vieux jours, c’est le moment de capitaliser : pariez bourré !

Max Vinasse

3 commentaires

  1. Vous êtes sûr ? Parce que mon compte en banque est formel, je suis blindé.

    Je joue tellement de grilles en étant bourré, que je dois vous en sélectionner une pour horsjeu qui rate de temps en temps.

    Ne baissez pas les bras ni le coude Roland !

  2. Merci pour l’astuce sur le Rivarenc que je ne connaissais pas. Et que j’avais oublié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.