Southampton-Manchester United (2-2) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

MU va toujours aussi mal en championnat et ne peut même plus compter sur la forme étincelante d’Alexis Sanchez (blessé) pour expédier des louches au-dessus de la défense adverse ni sur les dégagements façon kung fu style dancing d’Eric Bailly (blessé) pour se refaire. Seul espoir : c’est Southampton en face. Oh when the Saints…


LES PAS SAINTS.


LE MATCH.

Tout commence sous les meilleurs auspices avec deux buts inscrits par nos hôtes en l’espace de 7 minutes : une petite ballade dans notre défense de bric et de broc et voilà qu’on décale Armstrong sur le côté. Lui n’est pas une trompette et expédie un patator croisé dans le petit filet de De Gea, transpercé pour le coup (1-0, 13e). Autre moment de grâce : Rashford vient défendre mais fait faute devant notre surface. Le coup-franc est idéalement placé mais bon, oh, c’est Southampton en face, ils ont qui comme tireur de talent ? Eh bien ils ont Soares, qui expédie un ballon parfait dans notre lucarne (2-0, 20e). On a connu meilleur début de match, mais depuis le début de saison, on a presque l’habitude.

Vient ensuite la deuxième mi-temps le second moment : celui où l’on se met un peu à jouer, conscients de nos capacités. Et c’est un tout autre match qui commence avec Rashford qui s’enfonce dans la défense des Saints sur un service de Pogba et sert Lukaku dans l’intervalle. Enfin le Belge conjure le mauvais sort et marque (1-2, 35e). Et on ne s’arrête pas en si bon chemin, puisque Rashford, encore lui, s’aventure cette fois tout seul chez l’adversaire, laisse un puis deux puis trois défenseurs sur place et balance un peu au pif en retrait. Herrera qui courait partout en pure perte depuis le début a suivi et trompe McCarthy d’une belle talonnade (2-2, 39e).

Et puis c’est TOUT. Il ne s’est rien passé d’autre, strictement RIEN. Non mais on ne plaisante pas, rentrez chez vous, le match est fini.


LES NOTES.

De Gea 3/5
Pas souverain sur les deux buts adverses, mais il trouve toujours le moyen de nous maintenir dans le match avec des arrêts impressionnants par la suite.

McTominay 2/5
Ni défenseur ni milieu, il n’a jamais vraiment su où se placer, probablement parce que Mourinho n’est pas foutu de lui expliquer ce qu’il veut vraiment, probablement parce que Mourinho ne sait pas ce qu’il veut.

Jones 2/5
Le talisman était bien là, malheureusement plutôt loin de ses bases au moment de prendre l’initiative de sortir au combat.

Matic 3/5
Capable de tenir le rôle de défenseur dans un ligne de trois et d’officier comme rampe de lancement, il a donné du liant à une équipe totalement à cours d’idées.

Young 1/5
On ne disait rien quand il était encore au moins un peu décisif, mais pourrait-on maintenant s’arrêter sur le fait qu’il ne réussit plus rien du tout, même pas des centres faciles ? Même pas faire ses lacets ?

Shaw 3/5
Toujours volontaire, mais comme seul vrai joueur de couloir de son côté, c’était trop léger.

Herrera 3/5
Il a commencé le match ventre à terre sans penser à lever la tête, puis par miracle il a commencé à regarder autre chose que le ballon et a par conséquent produit un match très honorable, avec un but somptueux.

Pogba 2/5
Bof, il n’a pas l’air vraiment préoccupé par Manchester United ou même le football, ces temps-ci.

Fellaini 1/5
Comment peut-on croire que ce type de joueur est fait pour enchaîner les matchs en tant que titulaire sans être aussitôt diagnostiqué psychotique ? Ah, oui, j’oubliais : Mourinho est psychotique.

Rashford 4/5
On le critique parce qu’il n’est pas toujours brillant (et même rarement, en ce moment), mais le voir impliqué jusqu’au bout fait plaisir, dans un match où globalement, personne n’en avait rien à foutre.

Lukaku 3/5
Son but reste anecdotique en regard du festival de contrôles manqués, de virgules involontaires, d’auto-dribbles et de ratés qu’il a offert. Il a même failli se blesser en marchant sur le ballon. Mais bon, il a eu son but, au moins.

Bobby Carlton.

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.