Ajaccio-Bordeaux (1-0) : l’Aiacciu Académie livre ses notes

Fatystique, bitches !

Deux victoires de suite à domicile, ce n’était plus arrivé depuis décembre 2011 et l’enchaînement victoire contre Rennes puis contre Auxerre. À l’époque, les ajacciens avaient même poussés le bouchon plus loin en remportant 4 matchs d’affilée. Si cela pouvait leur donner des idées, nous sommes preneurs. Cette rencontre contre Bordeaux fut donc bien maîtrisée entre une défense solide, un milieu de terrain conquérant mais avec une attaque en manque de pep’s et de réussite à l’image du poteau de Mutu à la 78ème minute, son cinquième de la saison. Face à des bordelais affaiblis et orphelins de Mariano dès le début du match, les Ajacciens remportent une victoire précieuse qui sera à jamais marquée par la magnifique retournée de Ricardo Faty. Bête noire des Girondins – il avait marqué à l’aller – le retour de blessure du frère de Doudou Faty correspond au renouveau du club.

Du côté des compositions, celle de l’ACA est inédite. En défense, Émon fait confiance à Matthieu Chalmé à droite alors qu’à gauche Bouhours fait les frais de plusieurs mauvais matchs au profit de Felipe Saad, l’homme en forme du moment. L’ancien Poulard et le nouveau Zubar forment la charnière centrale. Devant eux on retrouve la paire de milieux défensifs qui ont fait bonne impression contre Lyon : Lasne et Faty. Le secteur offensif est lui orchestré par Johan Cavalli. Sur les côtés, en l’absence d’un Oliech fatigué de son voyage international avec sa sélection, c’est Sammaritano et Belghazouani qui sont titulaires. Respectivement à droite et à gauche. Adrian Mutu est lui bien évidemment en poste en numéro 9. Au fait, Dieu garde encore et toujours les cages.

tactique ACAFCGB

(RICARDO) FATTI DIVERSI :

– C’est bien beau de gagner contre Lyon, Bordeaux et de ne pas perdre contre Paris mais merde, faudrait aussi gagner contre Sochaux, Troyes ou Evian.

– Christian Kinkela a choisi son camp entre Booba et La Fouine. Il soutient le premier. Wesh Morrayrense.

– Nous connaissons enfin la raison du transfert d’Ilan au Sporting: la ville de Bastia est dans le top 15 des villes les plus accessibles aux handicapés.

– D’autre part, nous avons des nouvelles d’Ammar Jemal : un chalutier de 37 tonnes a coulé dans le port de Solenzara.

– Malgré la victoire, la déception était au rendez-vous : Sammaritano n’a pas marqué de la tête.

ANNUTAZIONI :

Ochoa 5/5 : Memo Ochoa a accouché d’une prestation sensationnelle une journée après que sa femme ait donné naissance à leur fille : Luciana. Encore une fois, il a dégoûté les attaquants, les milieux et les défenseurs bordelais. Il faudrait sérieusement penser à remplacer les statues de Napoléon par des statues de Memo Ochoa. Il les mérite.

Felipe Saad 4/5 : Samuel qui ? Ne nous précipitons pas trop mais il semblerait bien que Felipe Saad ait gagné sa place au poste d’arrière gauche. Sûr de lui dans ses interventions, il dégage une sérénité que n’avait pas Bouhours. Pour rire un peu, on lui demandera tout de même de se laisser pousser les cheveux et de se faire des petites bouclettes, comme ça nous pourrons dire que dans notre équipe on a une vraie Saad frisée.

Poulard 3/5 : depuis le début de saison, tous les défenseurs ont changé, ont déçu, sont partis. Tous sauf un. Tous sauf un Yoann Poulard inépuisable et surtout incontournable.

Zubar 3/5 : il arrête les offensives mieux qu’un ancien gardien espagnol n’arrêtait les frappes adverses : Andoni Zubarzarreta. Enfin en face, ce n’était que Bellion.

Chalmé 3/5 : face à ses anciens coéquipiers, Chalmé n’a pas flanché. Si Trémoulinas lui a posé quelques problèmes, il n’a pas mis en danger son équipe. Pire, il s’impose de plus en plus.

Faty 5/5 : alors que le plus beau but de 2012 n’a pas encore été élu, celui de 2013 est tout trouvé. Quelle pureté, quel geste, quelle grâce ! Bref, ce but est Fatystique*.

PS : ce mot rentrera incessamment sous peu dans le dictionnaire français, au même titre que Zlataner.

Lasne 4/5 : un gros pressing d’entrée de jeu et tout au long du match qui s’ajoute à une motivation décuplée. En fait, il faudrait qu’il joue tous les week-end contre son ancien club. Le problème c’est qu’avant Ajaccio, il n’a joué qu’à Bordeaux. Les seuls capables de rencontrer des anciens coéquipiers différents chaque week-end, c’est Xavier Gravelaine et Kaba Diawara.

Cavalli 3/5 : il a un toucher de balle plutôt extraordinaire mais le problème c’est qu’il ne l’exploite pas à 100% en se précipitant dans ses passes qui en deviennent imprécises.

Belghazouani 3/5 : vu que Mutu ne touche plus à la drogue, c’est le Marocain qui a mordu la ligne. Avec un Saad bien en place derrière, Belgha a pu se concentrer sur l’offensif. Maintenant faut qu’il se concentre pour réussir tous ses dribbles.

Sammaritano 2/5 : il a joué bas. Et non ceci n’est pas une blague sur sa petite taille.

Mutu 2/5: Adrian n’était pas là, il avait autre chose de plus important à faire pour gagner sa vie.

Roumain Mutu

I RIMPIAZZANTI :

Mostefa, 76ème minute, NN : un choix défensif pour garder le résultat. Bravo Albert.

Oliech, 76ème minute, NN : il avait marqué 3 buts cette semaine avec son pays. Force est de constater qu’il ne peut pas réitérer cette performance deux fois en trois jours. En même temps, Ajaccio c’est pas le Kénya et Bordeaux c’est pas la Libye.

Begeorgi, 86ème minute, NN : Fabrice il est accueillant : BegeorGîte de France.

La semaine prochaine, un déplacement périlleux à Brest est au programme. L’ACA va t-il poursuivre son beau parcours en 2013 ? Socrier va t-il marquer ? Memo Ochoa va t-il empêcher les illustres Richard Soumah et Larsen Touré de marquer ? Réponses à ces questions samedi soir aux alentours de 21h45. A L’OURS !

Perfettu Erignacci.

1 thought on “Ajaccio-Bordeaux (1-0) : l’Aiacciu Académie livre ses notes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.