ASSE – Lille OSC (3-1) : la Forez Académie remet les pendules à l’heure.

Les Lillois f’saient bien les faramelans en fin de saison dernière. Aujourd’hui, ils font bien la gueule et c’est les Verts qui font la fête.

C’est vrai que lorsqu’on regarde le classement du LOSC (dernier, 3 défaites consécutives), on peut se fendre d’un sourire en repensant à notre dernière confrontation. Et on pouvait jouer cette équipe en visant les 3 points avec une certaine confiance. On joue chez nous en plus, alors merde.

Sauf que. Sauf que Lille a toujours été chiant à jouer. Sauf que Sainté n’a plus de défense et une infirmerie tellement à ras-bord qu’on se demande si on aurait pas engagé quelques jolies internes à l’Etrat. Mais on y reviendra à la fin de cet acad’.

Pour l’heure, les 11 dresseurs pour mater les babets d’en face :

Merci à l'Equipe.fr Voilà, c'est dit.

Merci à l’Equipe.fr
Voilà, c’est dit.

 

3-4-3, classique en ce début de saison. Là, l’impératif est de blinder notre défense, vu que Selnaes et Dabo ne sont pas des centraux de métier. On charge ce secteur donc, et on espère tous que Lacroix saura guider ses partenaires. Pour ambiancer les ailes, Monnet-Paquet prend la droite et Pierre-Gabriel la gauche. Malcuit suspendu et avec les blessés, c’est assez logique, même si RPG semblait en difficulté en tant que droitier placer à gauche. Devant, le trident Roux – Beric – Tannane peut être prometteur, pour peu que l’Oussama contrôle ses nerfs et utilise son cerveau pour faire les bons choix. Y’a de la qualité quand même, alors autant y croire.

LE MATCH

En gros, Lille part le couteau entre les dents. Ils ont la première occas’, mais surtout tapent la barre de la Ruff’ dès la 10ème minute, sur une superbe frappe de Lopes. Pendant qu’on s’essuie, les Verts prennent vite la mesure des débats pour confisquer la gonfle. Mais Lille joue bien en contre et sur l’un d’entre eux, Bauthéac centre pour la tête croisée puissante de l’autre glandu d’Edel. Mais notre CRS est impérial sur sa ligne (20ème), même un peu pris à contre-pied. On retourne s’essuyer, mais on a à peine fini que Pierre-Gabriel se blesse. Apparemment, ça a pété derrière la cuisse. Nordin le remplace, on espère pour faire une Saint-Louis. On est quand même fébrile et pas super organisés.

C’est là que Beria décide de nous rassurer. Il a avait déjà posé un tampon à Veretout en début de match, mais il prend son jaune à la 38ème pour un contact par derrière sur Beric. 5 minutes chrono plus tard, il prend son deuxième de la plus belle des manières : une main réflexe alors qu’il n’y avait pas vraiment danger ! On rigole, mais ça va bien nous aider : les Lillois étaient de toute façon déjà solidaires et avec un adversaire en moins, notre équipe bricolée sera peut-être moins fébrile.

La mi-temps arrive et on se frotte les mains. Antonetti confirme nos pronos : il sort Lopes, pour faire rentrer Palmieri. De toute façon, son milieu offensif lui servait peu sur les contres-attaques. En plus, avec la pluie, le ballon va fuser sur la pelouse anale du Chaudron.
C’est donc équilibré et le rythme est enlevé. Mais Sainté va s’affirmer dès l’heure de jeu : Beric recoit la chique dos au but à l’entrée de la surface. Il a Civelli sur le dos, qui effectue une fouille au corps comme si le Robert allait dans le kop. Le Slovène va alors s’imposer et se retourner d’un même coup de rein pour tirer direct et placer la balle dans la lucarne (63ème), Enyema ne peut rien, superbe ! Un vrai buteur, décidément ! Putain, ça fait plaisir d’avoir un tel joueur.

Beric est pas loin d’en planter un deuxième, mais c’est de la droite que viendra le deuxième but : sur une longue ouverture de Lacroix, Monnet-Paquet contrôle bien et lance un mouvement rapide. Il embarque Palmieri, profite du jeu sans ballon de Roux pour servir Veretout qui fait un appel tranquille dans l’axe. A une touche, l’ex-Nantais efface Civelli qui était au marquage de Beric. La balle parvient au Slovène dans la surface, qui contrôle finement pour Monnet-Paquet qui arrive lancé plein axe. Mais face au retour de Corchia, KMP décale Nordin qui attendait que ça. Le gamin frappe pied ouvert, lucarne opposé, magnifique !! Quel pied ! (72ème)

On râle sur la qualité de jeu depuis 1 an et demi, mais là, on s’envoie de bonnes claques dans l’dos !

On acclame le Robert à sa sortie, et le but lillois n’entame pas l’enthousiasme des troupes : corner, remise de la tête d’Edel pour la cuisse de Civelli qui se retourne et frappe. La balle était à la portée de Ruffier, mais elle est touché par un Steph’ et rentre au ras du poteau (80ème).

Il faut reconnaître le caractère des Lillois, mais faut pas oublier qu’on aime le Ferguie Time dans le Forez aussi. Dans les arrêts de jeu, Nordin et Roux se procurent une occas’ mais le plus jeune se précipite un peu. Une minute plus tard, Veretout effectue un retourné acrobatique à 50m de nos buts pour lancer un contre. Monnet-Paquet hérite du ballon et sert Roux qui part dans l’axe. Y’a 3 Verts pour un nordiste. Roux remet rapidement à Hamouma qui part côté droit, et qui redonne à Roux dans la surface. Le défenseur ne peut rien faire, Enyema sort tandis que Roux temporise. Il conclut ses amples mouvements en ouvrant son pied pour placer une petite frappe piqué juste au-dessus des appuis d’Enyema, pris à contre-pied : 3-1, le break est définitivement fait, et on empoche les 3 points ! (93ème).

Dommage pour Antonetti, dans le cul pour le reste des Lillois, et nous on sourit.

LES NOTES


Ruffier 4/5 :
une barre, un arrêt de patron sur sa ligne, le début de match était chaud. Mais avec un grand gardien, on reste sur de bons rails. Il ne peut rien sur le but de Civelli : il est bien placé, mais un partenaire détourne la balle.

Dabo 3/5 : il est gourmand mais il a aussi été un peu fébrile sur certains tacles. Il a beaucoup couru pour couvrir du terrain, son placement n’étant pas au point dans ce secteur. Remplacé par Clément qui l’a suppléé avec sérieux et expérience.

Selnaes 3/5 : un vrai libéro, mais on sent sur plusieurs contres lillois que ce n’est pas son poste. Il s’est appliqué et a su s’imposer physiquement. Il ne laisse filer Edel qu’une seul fois, mais derrière on a plus vu le Portugais.

Lacroix 4/5 : Il a été très solide. Seul défenseur de métier sur le terrain, il a tenu la baraque et guidé ses partenaires. C’est une de ses ouvertures qui lance le second but stéphanois. Une bonne copie.

Monnet-Paquet 4/5 : sérieux dans son couloir, puisque Bauthéac ne lui a échappé que deux fois. Il est surtout présent et intelligent sur les deuxième et troisème buts. Très bon match de sa part. Il devrait se rendre compte qu’il est meilleur face au jeu que lorsqu’il est sur le front de l’attaque…

Pierre-Gabriel (non noté) : ça m’arrange bien, j’avoue que je l’ai peu vu avant sa sortie. Remplacé par Nordin (4/5) qui m’a beaucoup plu devant, mais aussi en défense. Le garçon est sérieux et surtout il mord dans le ballon, ça fait plaisir à voir. Premier but en Liguain pour lui, il aurait pu agrémenter ça d’une passe dé’ pour Roux s’il ne s’était pas précipité. On en redemande !

Pajot 3/5 : ça m’agace car un match sur deux je ne le vois pas. En vrai, il faut être attentif car il joue plutôt bien son rôle de l’ombre. Malheureusement, il s’épuise vite et manque de qualité devant et d’impact physique.

Veretout 4/5 : grosse qualité technique, comme d’hab’. Il a manqué de volume de jeu en phase défensive j’ai trouvé, mais il enchaîne les matchs. De toute façon, il a dynamisé notre attaque puisqu’il est présent, et même décisif sur les deux buts.

Tannane 2/5 : c’est pas pour le bâcher. Il a été replacé 5 minutes dans le couloir gauche, le temps pour Nordine de rentrer, et il a été sérieux. Mais sinon, je le trouve toujours aussi à côté de ses pompes depuis le début de saison. Nerveux, mal placé, il a quand même fait les efforts.

Roux 4/5 : il a couvert beaucoup de terrain encore une fois. La présence de Beric le bonifie. Il a servi ses partenaires et son jeu sans ballon a été précieux, notamment sur le second but. Il aurait pu marqué quelques instant plus tôt mais Nordin n’a pas su le servir. Il inscrit le troisième but après avoir bien négocié son contre et avoir remporté avec brio son duel avec Enyema. Roux est un vrai attaquant de contre, lorsqu’il joue dans la profondeur, il est efficace. Sur ce match et après son travail de sappe contre Nantes : cœur avec les doigts.

Beric 4/5 : un vrai buteur. C’est un plaisir d’avoir un tel profil dans l’équipe. Civelli est encore en train de le peloter lorsque sa frappe trouve la lucarne. Derrière, il passe de peu près d’un doublé. Après son gros travail sur la charnière adverse, il est remplacé par Hamouma (76ème) qui a le mérite de participer avec intelligence au dernier contre des Verts, synonyme de 3ème but.

AU FINAL

  • 70% de possession à un moment du match, ça devient une habitude depuis quelques matchs. C’est le signe de notre sérieux dans les déplacements et de notre qualité technique. C’est aussi notre première défense et une façon de s’économiser physiquement puisque ça nous évite de courir après la gonfle. Et c’est plus qu’utile…
  • puisqu’on accumule les blessures. Conséquence : 27 joueurs utilisés en 7 journées de Liguain. L’Europa, les galapiats, ça tire. « Ouiii, mais Monacooo… » diront les cons. Mais l’ASM a mieux joué en août. Mais mener en match, gérer en seconde mi-temps, ça permet de beaucoup moins solliciter les organismes. Les Verts, quant à eux, n’ont pas clôturé leur mercato tout de suite, et on galéré sur bien des matchs. Un but d’écart souvent, des buts marqués au bout du temps additionnel… Ca tire sur les organismes, forcément.
  • Au final, il faut se satisfaire de ce début de saison : malgré les blessures, on est qualifiés en Europa et bien placés en Liguain. Beaucoup de joueurs ont pu jouer (c’est bien pour concerner tout l’effectif, et ce sera profitable même en 2016), et un esprit de corps se dégage de cette équipe. On a pu en voir la preuve contre Nantes. Non, vraiment, on a le droit de sourire et d’avoir des espoirs raisonnables pour la suite de la saison.

 

 

Gruger Rocher

 

.

Les images du mâche, c’est par ici.

Gruger et Roland tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Gruger Rocher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.