Avais SCO Angers – Nancy (1-3), la SCO Académie livre ses notes

4

Attention, la menace Pablo Correa se précise

 

Salut les champions,

Fin d’une semaine footballistiquement très chargée, avec notamment 2 journées de Ligue d’Eux, ce championnat sur lequel l’Europe se pâme, composé en majorité de joueurs d’un niveau technique incomparable à la moyenne. Ajoutez à cela un suspense insoutenable concernant le haut et le bas de tableau au crépuscule de ce bel opus (dei), et vous passez votre vendredi soir dans votre canap’, une bière à la main, à regarder Nancy – Angers.

Le match:

Le SCO, définitivement écarté de la montée après son nul à Lens et sa défaite contre Nîmes (18e), se déplaçait à Nancy, dont la défaite à Laval (16e) condamnait les espoirs lorrains de montée à une infime chance.

La compo:

J37-sco-compo

Letellier remplace Malicki mis à pied (j’y reviendrais en fin d’acad’). Manceau occupe cette fois-ci le poste de latéral gauche pour pallier à l’absence de Boyer. Diers forme donc le milieu axial avec Frikèche, tandis que Boufal occupe le couloir gauche. Pas de changements dans le reste de l’équipe.

Les buts:

47’: Longue ouverture de Cuffaut vers Moukandjo, qui charge Manceau dans le dos. L’arbitre, voyant Joël Sami montrer les dents, laisse l‘action se dérouler. Moukandjo s’avance dans la surface, et décale Busin dont la frappe, aussi moche que sa coiffure, passe entre les jambes de Letellier. ASNL 1 – 0 SCO

58’: Coup-franc excentré à gauche de la surface nancéienne. Boufal tente une combinaison avec Thomas, qui rate son geste, Konaté dévie légèrement le ballon pour Angoula dont la frappe finit dans le petit filet de Marie Ange Nardi. ASNL 1 – 1 SCO

63’: Centre vers Moukandjo, oublié par Konaté. Le camerounais contrôle de l’épaule et frappe aux 6 m, Letellier repousse. Busin récupère le ballon et décale Mangani. Contré, le ballon revient vers Coulibaly, dont la frappe se loge dans la lucarne de Letellier. ASNL 2 – 1 SCO

67’: Moukandjo efface Diers tranquillement, et décale Coulibaly coté gauche. Ce dernier centre pour Muratori, qui remet aux 6 mètres pour Moukandjo seul dans la surface, qui ajuste Letellier d’un plat du pied. ASNL 3 – 1 SCO

L’anal-yse:

Peu d’enseignements à tirer de ce match, on a vite compris que les joueurs étaient pas spécialement très concernés par le match. On ne peut pas leur en vouloir, la saison a été longue et plutôt réussie, et du fait des blessures, Coach Moulin a peu fait de turnover, surtout sur les dernières journées. De plus, la défaite contre Caen a fait très mal mentalement, et on a senti les joueurs démotivés, même contre Lens.
Néanmoins, le match n’a pas été si indigent que cela, avec beaucoup d’occasions de part et d’autre. On a souffert sur les 30 premières minutes, avec un poteau de Moukandjo et un coup-franc de Mangani qui frôle la lucarne. Mais les angevins se sont bien repris, avec une tête de Thomas et une frappe de Boufal.
La 2e mi-temps a été plus difficile, notamment physiquement; Le but dès l’entame de la seconde période fait mal, et le 2e but nancéien arrive trop vite après l’égalisation angevine.

Les points positifs: Pas grand chose à signaler, si ce n’est la volonté de produire du beau jeu par intermittence.

Les points négatifs: Mangés défensivement et au milieu de terrain (et pas aidés par l’arbitrage).

Les notes:

Letellier (la moyenne/5): Match solide, même s’il en prend 3. – 1 pour le but de Busin qu’il doit sortir, mais +1 pour la parade réflexe sur l’action précédant le 2e but.

Konaté & Thomas (1/5): Visiblement, ils ne sont plus habitués à jouer le vendredi.

Manceau (1+/5): Le petit + parce qu’il change de poste pour la 4e fois en 6 matchs. Mais il a souffert sur ce match, violé qu’il a été, notamment par Moukandjo. Mais on t’aime quand même Vincent #koeuraveclesdoigts

Angoula (2/5): La même chose que Manceau, sauf que lui jouait à son poste. +1 pour le but.

Diers (NN/5): Je ne le note pas par devoir de bienséance sur cette académie. Mais dieu que c’était triste.

Frikeche (2-/5): Avait techniquement deux fois plus de boulot à cause de son collègue, mais a déjà eu du mal à faire le sien. Un match raté donc, mais l’un des rares matchs où il m’a déçu.

Boufal (1+/5): Il a souvent fait la différence, mais a du mal à lâcher le ballon et fait souvent les mauvais choix. J’attends beaucoup de lui la saison prochaine.

Eudeline (1/5): On l’a connu plus inspiré et inspirant.

Blayac et Yattara (la moyenne/5): Trop peu servis, et trop isolés.

Remplacants:

Pessali (NN/5) pour Boufal (67’): Pas vu, pas pris (dans les 23 brésiliens).

El Hamzaoui (la moyenne/5) pour Blayac (72’): Il aura couru, mais surtout dans le vide.

Hénin (Pré-jubilé/5) pour Eudeline (81’): Je ne sais pas si Moulin l’a fait rentrer pour le plaisir, ou juste parce que Nancy nous violait sans relâche depuis 35 minutes. Oui, j’ai bien dit Nancy.

Le coach (RAS/5):

Vu la motivation des joueurs, il aurait pu coacher en tongs, ça n’aurait rien changé.

Les images du match :

Pour le match contre Nîmes, c’est ici

Pour le match contre Nancy, c’est

Les adversaires (Blitzkrieg/5):

Ils méritent leur victoire. Mais Cyril ne les aime pas, déjà parce qu’ils ont 3 anciens manceaux dans leurs rangs,et parce que Moukandjo est une salope. Mention spéciale à Damien “L’Albatros Amputé” Gregorini, qui jouait son dernier match à Marcel Picot vendredi, comme un symbole de Jonathan Zebina. Pour ceux qui douteraient de ma bonne foi concernant les résidents lorrains, adressez-vous à Rigobert.

Damien Gregorini
Damien Gregorini en début de carrière

Le point Malicki: Le contrat de notre vétéran n’étant pas renouvelé pour la saison prochaine, la direction du club a décidé de “le mettre en congés” et de ne pas le faire jouer pour les 2 derniers matchs. On ne sait pas si c’est une volonté de la part du joueur ou de la direction, mais si cela a été imposé à Malicki, je trouve ça dommage pour quelqu’un qui aura porté le maillot angevin avec beaucoup de respect et qui aurait mérité un dernier match à domicile. Merci pour tout Monsieur, et bonne continuation.

Le point Cyril Théreau: Cyril a passé 84 minutes sur le pré ce week-end mais n’a pas marqué, ce qui n’a pas empêché la victoire du Chievo Verone à Cagliari et assure son maintien dans l’élite du football italien.

Le point Cyril Thétéro: Le club de Cyril se déplaçait chez le leader et promu ce dimanche. Défaite 4-1 et une fin de saison tendue, 1 point devant le premier relégable. Quant à votre serviteur, il a passé 45 minutes sur le terrain mi-foot mi-champ de patates mi-nid de taupes, et a marqué un but, malheureusement refusé.

Prochain acad’ pour le match contre Istres, mais seulement si Blayac marque. Sinon, ce sera un bilan de saison tout en statistiques.

La bise d’Anjou,

4 thoughts on “Avais SCO Angers – Nancy (1-3), la SCO Académie livre ses notes

  1. Au fait, bienvenue voisin. 12 matchs sans victoire, encore une fin de saison dont Angers a le secret.

  2. Et Guingamp, toujours en ligue 1 avec une population équivalente à celle de Segré et une communauté de supporters égale à celle du Benefica. Pour Angers, c’est l’inverse.

  3. Tu as totalement raison. Après, même si Angers est un club « historique » de par sa longévité, ca fait 20 ans qu’on est pas remonté en Ligue 1. Et durant ces 20 ans, on a passé plus de temps à se battre pour le maintien que pour jouer la montée.
    Peut être également que le fait qu’il y ait quantité de clubs dans les départements voisins, comme Laval, Nantes ou Niort ou même Le Mans ou Tours, fait que le club attire moins de supporters qu’en Bretagne.
    Et on peut également penser à juste titre que la Bretagne est bien plus attachée au football que le Maine et Loire.
    Par curiosité, t’arrives-t-il d’aller voir des matchs à Jean – Bouin ? Ou peut être es tu abonné ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.