Bayern-Fribourg (1-0), die Bayerne Akademie livre ses notes

Purée, on dirait presque un exploit de Fribourg

 

Un nouveau match pour un nouveau record. Après avoir gagné la Bundesliga aussi facilement qu’un chti couche avec sa sœur, le Bayern s’est mis à la chasse aux records. Et une victoire contre Fribourg, une des surprises de la saison, permettrait d’atteindre 84 points et donc de dépasser le record de points en une saison égalé la semaine dernière. En plus ce record est détenu par Dortmund (2011-2012), donc ça leur fera toujours ça en moins à ces enculés.

Le match :

La possibilité d’ajouter un nouveau record au tableau de chasse ne change rien à la rotation habituelle du Bayern en championnat. On retrouve donc une équipe C avec Starke dans les buts, Contento et Rafinha sur les ailes, Boateng et Van Buyten en charnière centrale. Le duo de récupérateurs est formé de Gustavo et Tymoshchuk avec devant un trio Emre Can, Pizarro et Shaqiri. Revenu de blessure (et de suspension contre Barcelone), Mandzukic est titulaire devant.

Première période :

Dès le début de match, le Bayern domine mais se montre trop brouillon pour être vraiment dangereux. A la 3ème minute, la reprise de Contento à l’entrée de la surface finit dans le public. Les Bavarois font tourner le ballon mais Fribourg presse haut et bien, les empêchant de construire. Le club de Jonathan Schmid tente des frappes lointaines pour mettre en danger Neuer, mais elles sont aussi cadrées que celles de Gomis. On se retrouve avec une possession de 69% pour le Bayern après seize minutes de jeu. A la 19ème, Tymoshchuk trouve Mandzukic derrière la défense avec une superbe ouverture de trente mètres. Mais le croate manque de spontanéité et préfère temporiser plutôt que de frapper directement alors qu’il est à dix mètres des cages. C’est ça de sous-traiter le travail à des étrangers. A la 23ème, Can obtient un très bon coup-franc juste devant la surface mais le tir de Pizarro est contré (et par un bavarois en plus) en sortie de but. Peu après, Jonathan Schmid se retrouve avec le ballon dans la surface, mais sa frappe finit sur le parking. On conserve ce rythme de domination brouillonne du Bayern avec quelques incursions fribourgeoise en contre. Les efforts de Fribourg auraient pu être récompensés, mais les joueurs préféraient visiblement se limiter à un concours de drop. A la 32ème, Contento en face-à-face avec Baumann décide de rejoindre le tournoi et effectue un truc étrange, mi-lob, mi-centre, mi-tir. De la merde quoi. A la 34ème, Rafinha obtient un coup-franc à droite de la surface de Fribourg. Shaqiri s’en charge et expédie le ballon au troisième poteau, mais l’arbitre fait rejouer le coup-franc en raison d’un accrochage entre Diagne et Mandzukic. Et là Shaqiri envoie une merveille de frappe enroulée dans le petit filet opposé, le gardien est complètement masqué. Et là incompréhension, sur le site de la Bundesliga, le but est attribué à Emre Can qui ne fait que frôler le ballon de la tête. Ces turcs sans gêne. Après le but, le match devient un peu plus fou, Fribourg tente plus mais c’est toujours stérile. 1-0. Mi-temps.

ButshaqiriavantAvant

ButshaqiriapresAprès

Deuxième période :

Pour bien mettre Fribourg en condition dès la reprise, Tymoshchuk découpe Makiadi et prend un jaune. Cadeau. A la 53ème, après une belle percée d’Emre Can, la frappe de Pizarro est renvoyée par Baumann et revient sur Can qui loupe complètement sa reprise. A la 58ème, Pizarro lance superbement Mandzukic vers la surface, mais lob piqué du meilleur buteur du Bayern ne trouve que la barre transversale. Saloperie de vent. La deuxième mi-temps ressemble à la première, en un peu plus folle. Le Bayern domine mais est trop brouillon dans les trente derniers mètres, Fribourg tente des choses mais sans succès. A la 67ème, Rafinha se fait caresser les cheveux par le pied de Caligiuri. A la 73ème, une tête du même Caligiuri oblige Starke à se baisser pour arrêter le ballon (pas se coucher non plus, mais plier un peu les genoux quoi, histoire de). Un quart d’heure avant la fin, Heynces décide de faire un double changement. Ribéry remplace Can et Gomez remplace Mandzukic. Juste après son entrée, Gomez est tout près de marquer sur un centre de Contento, mais il rate son coup de tête qui finit en sortie de but. Sur un corner fribourgeois complètement bordélique, Starke sauve du pied à bout portant une frappe de Caligiuri (encore). La fin de match est assez folle. Gomez manque de marquer à la 86ème et à la 88ème, Fribourg tente toujours mais ne réussit toujours pas. Fribourg joue le tout pour le tout mais s’expose en contre. Le match se termine peu après l’intervention sur la pelouse d’une fille en soutien-gorge. L’institut médical Der Rekordmeister vous rappelle que le soutien-gorge est mauvais pour les seins, et vous recommande de ne pas en porter. Surtout pour entrer sur un terrain de foot.

RafinhaouverturefacileRafinha ouverture facile


APOOOOOILLes soutien-gorge, c’est le mal

Les notes :

Starke 4/5 : Pas beaucoup de travail en première mi-temps, déjà plus en seconde. Sans sortir de véritable arrêt miracle, il a fait du bon boulot.

Rafinha 4/5 : Gros match du brésilien. Très présent défensivement et offensivement. C’est lui qui provoque le coup-franc du but. 12 longues passes réussies sur 12 tentées.

Van Buyten 4/5 : Match solide. Impassable dans les duels, deux interceptions. Match propre. 90 passes à 98% de réussite. Il a réussi 18 de ses 19 longs ballons tentés.

Boateng 4/5 : Idem que pour Van Buyten. 105 passes à 91% de réussite. La paire de milieu rencontrant des difficultés, ils ont pris le relais pour ressortir le ballon. Stat énorme de 20 longs ballons réussis sur 26 tentés. Alors qu’en moyenne le maximum tourne entre 10 et 15.

Contento 3/5 : Match moyen. Pas mauvais, pas super bon. Moyen.

Gustavo 3/5 : Quelques bons dribbles, superbe qualité de passe (98% de réussies), mais sinon il a semblé effacé dans ce match.

Tymoshchuk 3/5 : RAS (enfin si mais j’ai un peu la flemme). Remplacé par Martinez à la 84ème. RAS aussi tiens.

Shaqiri 5/5 : Superbe match du couteau suisse. Il a été un danger constant, explosif et volontaire. Superbe coup-franc (le gardien se troue un peu aussi mais bon) pour marquer le seul but du match.

Pizarro 4/5 : Toujours un plaisir à voir jouer.

Can 4/5 : Après une première titularisation moyenne, il a été nettement plus en vue dans ce match. Percutant, c’est lui qui masque le gardien et l’empêche d’arrêter le coup-franc de Shaqiri. Le but lui a même été accordé, mais là j’ai du mal à comprendre. Remplacé par Ribéry (74ème), qui s’est pas foulé mais a été dangereux à chaque prise de balle.

Mandzukic 3/5 : De retour de blessure, le grand croate ne s’est pas foulé. Deux/trois occasions mais plas plus. Son superbe ballon piqué aurait mérité un meilleur sort que de finir sur la barre transversale. Remplacé par Gomez (74ème) qui s’est procuré plus d’occasions en un quart d’heure mais a foiré dans la finition.

Ce match a peut-être été le plus dur de la phase retour (avec le match de coupe contre Dortmund) pour le Bayern, Fribourg a joué crânement sa chance et aurait sans doute mérité un peu mieux (mais dans leur cul, ils avaient qu’à marquer les cons).

Après la formalité de mercredi contre Barcelone, vous aurez droit au match contre Dortmund ce samedi. L’occasion pour Mario Götze de rencontrer ses futurs coéquipiers, et pour le Bayern de rappeler qui est le roi de l’Europe, avant la possible finale germano-allemande.

Der Rekordmeister

3 thoughts on “Bayern-Fribourg (1-0), die Bayerne Akademie livre ses notes

  1. Culma tournait aussi avec un gros pourcentage de passes réussies, je trouve que c’est une stat qui ne veut pas dire grand chose. Suffit de tout mettre à 3m sur le côté ou derrière.

    Quant à la stat ballons longs (qui est probablement plus intéressante quoique…) elle est « activée » à partir de combien de m ?

  2. Assez d’accord pour la limite de cette stat, je me souviens d’un match proche de 100% d’Alou Diarra. Il faudrait que je recherche %age de passes vers l’avant/arrière, mais je ne sais pas où trouver ça. Donc je ne me baserais jamais uniquement sur cette stat pour faire une analyse, mais je trouve qu’elle est peut-être utile pour montrer certaines choses (comme là l’assurance et la sereinité des deux centraux)et appuyer une idée.

    Pour les longs ballons c’est 25 yards minimum. Donc un peu plus de 22 mètres.

  3. Ok merci, en fin de saison j’en venais à espérer que Kantari mette ses longs ballons directement en touche devant son incapacité à trouver quelqu’un, ça aurait au moins permis de gagner 2 ou 3 secondes supplémentaire pour se replacer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.