France – Moldavie (2-1) : l’Académie française prête sa plume

Salut les Champions du monde, tout va bien ? Pépère ? Bah allez-vous faire voir chez les Grecs, même s’ils n’accueilleront aucun match de l’Euro 2020.

Non seulement je n’aime pas l’équipe de France, mais en plus je dois écrire dessus pour vos beaux yeux. Quelle vie incroyable (non). Heureusement, le hasard fait bien les choses et je vais pouvoir vous parler d’un match particulier, un des plus grands exploits sportifs du XXIème siècle. Cette opposition entre la banale équipe de France et l’ogre moldave.

L’adversaire :

L’équipe de Fr… Pardon la Moldavie.

Alors les héros moldaves sortent d’une historique défaite en Andorre, qui a vu l’équipe des Pyrénées s’imposer en qualification pour l’EURO pour la première fois de leur histoire (donc en 25 ans et plus de 50 matches tout de même). 

Au classement FIFA, la Moldavie se situe à une superbe 175e place, pile entre le Tchad et la Guyane. Bon, derrière l’Ile Maurice, soit, mais devant la terrible équipe de Sainte-Lucie !

Un classement de qualité qui doit en expliquer un autre : la Moldavie est dans le top mondial des pays dont la population émigre le plus. Bravo le veau.

Du côté des joueurs, on peut citer Artur Ionita qui joue à Cagliari, Alexei Coselev qui est le gardien du Fortuna Sittard aux Pays-Bas ou Vitalie Damascan, joueur du Torino aussi prêté au Fortuna. Bon, le dernier va voir la rencontre depuis le banc de touche, mais c’est bien de le citer pour votre culture.

Surtout toi là-bas dans le fond. Si vous avez cliqué sur ce résumé, c’est pour en chier.

Les Champions du monde :

Blablabla Kanté est gentil, Mbappé va vite, Griezmann a la chevelure soyeuse et Giroud est remplaçant dans le pire club de Londres. Tout va bien, vous connaissez le topo.

Le classement :

L’Islande du meilleur joueur du monde, aka Gylfi Sigurdsson, étant allée faire nul en Turquie, la porte est ouverte pour que la France termine en tête de son groupe. Pour autant, il fallait remporter ce match contre l’aigle/taureau (l’écusson badass moldave) et s’imposer en Albanie.

Est-ce que la France a su remplir son contrat ? (spoiler : oui)

Le match :

9e Vadim Rata, joueur du Chindia Targoviste, décide lui aussi d’émigrer et tente de passer en force la ligne médiane de démarcation. Clément Lenglet se montre aussi efficace que la chirurgie plastique de Monica Geller (la série Friends vient de se terminer en Moldavie) et laisse le champ libre à Rata qui ne rate pas. Qu’est-ce que je me marre, 0-1.

10e PAVAAAAAAAAARD Troisième poteau.

12e, 29e Giroud relance le débat sur le grand remplacement.

35e Raphaël Varane égalise suite à une faute non sifflée sur Coselev. UEFA mafia, 1-1.

53e, 60e, 61e La cinquième Giroud du carrosse.

75e Vadim Rata rate cette fois. C’est honteux.

77e Lucas Digne se fait découper en pleine surface. Antoine Griezmann étant beau et gentil, il laisse le ballon à son pote Giroud. Tout le stade s’attend au loupé de qualité, finalement Olivier Giroule sur le gardien en le prenant à contre-pied. 2-1

89e Comme dit le dicton, jamais 8 sans 9, nouveau loupé de Julie la petite Olive.

90+5’ A la surprise générale, la France s’impose.

Les notes :

Mandanda (1/5) :

Il encaisse la seule frappe cadrée contre lui. Belle perf.

Lucas Digne (3/5) :

Sacrée activité. Lucas Digne de porter le maillot des Bleus.

Raphaël Varane (4/5) :

Un but aussi important que ceux de Mamad Sakho contre l’Ukraine pour un retourné de situation encore plus ubuesque.

Clément Lenglet (Douanier/5) :

Aussi efficace que la ligne Maginot.

Corentin Tolisso (3/5) :

Bieng.

Ngolo Kanté (4/5) :

Il mérite sa prime d’activité, un exemple pour les banlieues.

Kingsley Coman (2/5) :

Boarf.

Antoine Griezmann (4/5) :

L’acteur de Point Break montre encore qu’il est aussi beau que bon.

Kylian Mbappé (1/5) :

Finalement je suis assez d’accord avec Xavi.

Olivier Giroud (Négatif/5) :

Le pire c’est que j’aime bien le joueur. Mais là son match c’est juste une ode à Michel 37 ans, attaquant à Saint Mars la Jaille.

Le public (Ta mère/5) :

Premier match de l’équipe de France, j’étais collé à côté du supporter type qui hurlait à chaque dribble réussi (et qui ne servait à rien) et qui hurlait d’ailleurs tout court. Le tout en filmant le match, en hurlant. C’est non.

Allez, bonsoir et merci pour le poisson.


Cette Académie vous a été présentée par le bel homme Dylan Thomas que je remercie de m’avoir suppléé. Suivez Horsjeu, abonnez-vous, faites des dons.

Didier Décampe

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.