Getafe-Real Sociedad (2-1) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

1

Philippe Montanier semble adopter le mental du Stade Rennais.

C’est là qu’on se rend compte que la victoire a ses limites. Quand on n’a plus rien d’autre à dire que des choses complaisantes. Putain d’ironie.

Pre-jokoa :

« Toute la semaine j’ai entendu qu’on m’envoyait au Stade Rennais. Vous réalisez, les gars ? Le Stade Rennais ! Alors exceptionnellement, j’oublie les trolls, les contre-pieds, les consignes à la con ; cette semaine, faut gagner ! Je préfère encore risquer ma peau chez les Basques que de me taper un Safari Breton. Et comme par hasard, c’est cette semaine que je me retrouve sans Xabi Prieto et Illarra, Dieu et demi-Dieu. Zuru tu templace Xabi, Ruben tu remplaces Illarra. Oui, comme l’avait annoncé la presse, mais je vous ai prévenu que j’étais pas d’humeur vanneuse. Je compte sur vous pour m’éviter Alou Diarra. »

Compo Getafe

Jokoaren :

4’ : Sans solution, Zurutuza temporise, envoie un centre exter pour la tête plongeante de Vela. Boum, 4 minutes, 0-1.

6’ : Barrada frappe des 20 mètres, Bravo repousse

12’ : Bravo boxe une frappe facile de Pedro Leon. Ça sent la soirée Rémy Vercoutre.

17’ : N’ayant visiblement pas lu l’acad de la semaine dernière, les joueurs de la Real n’ont toujours pas compris qu’un coup-franc ne se jouait pas forcément rapidement. Résultat, une belle balle en 6 mètres.

18’ : Pas peu fier de sa feinte, Markel passe en retrait pour Pedro Leon. 1-1. Est-il fier de sa passe dé aussi ?

32’ : Centre de Castro pour Lafita aux 6 mètres. Juste à côté.

34’ : Vela frappe en angle fermé, Moya détourne

37’ : Coup-franc de Chory Castro qui frôle le poteau gauche de Valence

39’ : Bravo repousse dans l’axe une frappe de Lafita, Barrada a suivi, PLF en folie. 2-1.

Mi-temps : On met un superbe but, on en prend deux dégueulasses, et on est menés à la MT. En même temps, on mérite pas beaucoup mieux pour l’instant.

55’ : Génie des temps modernes, l’arbitre laisse l’avantage à Getafe alors que la Real part en contre-attaque.

65’ : Coup-franc de Pedro Leon sous la barre. Bravo claque en corner.

84’ : Balle aérienne d’Agirretxe pour Griezmann dans la surface. Seul, Antoine reprend de volée, juste au-dessus. N’est pas Pauleta qui veut.

90+2’ : Alors que la Real pousse, Getafe s’offre une dernière contre-attaque. Absolument seul face à Bravo, invraisemblablement scotché sur sa ligne, Lafita frappe trois mètres à côté. Génial génie.

Fin du match : Et voilà comment gâché une telle série. Incroyable de nullité et d’approximation, la Real a perdu un nombre incalculable de ballons et a été incapable de prendre le dessus sur une équipe de Getafe pourtant pas transcendante. Les deux buts encaissés sont d’ailleurs à l’image du match : cadeau.

Jokalari :

Bravo (2/5) : Vercoutre style

C.Martinez (2/5) : Il a définitivement abandonné l’aspect offensif de son poste pour la fin de saison, avec en prime un match moyen derrière.

Mikel, I.Martinez (3/5) : Corrects derrière, sans plus.

De la Bella (3/5) : Un peu au-dessus des autres, mais pas de quoi s’enflammer non-plus. Il a eu le mérite d’essayer offensivement en restant toujours propre défensivement.

Markel (2/5) : Fatal error.

Ruben Pardo (2/5) : Il a profité de l’absence d’Illarra pour être titularisé, fait rare cette saison. Il a été plus que léger à la récupération et a perdu plusieurs ballons importants, pourtant son point fort. Ce match ne risque pas de le faire remonter dans la hiérarchie.

Zurutuza (3/5) : Il a commencé par une divine passe dé avant de tomber dans une routine d’essais offensifs infructueux.

Vela (3/5) : Un beau but, des coups de reins mais peu d’efforts dans le repli défensif.

Griezmann (2/5) : Il a reçu trop peu de ballons exploitables. Mais n’en a pas plus donné. Et bouffe la feuille en fin de match.

Agirretxe (2/5) : Son problème, c’est qu’il est un excellent complément quand les autres à côté de lui sont au niveau. Mais il sait peu faire la différence tout seul.

Ordezte :

Chory Castro (Ruben Pardo, 67’) : L’idée était bonne de le faire entrer, mais il était bien seul à cavaler en fin de match.

Ifran (Zurutuza, 76’) : 15 minutes de décarassage.

Estrada (C.Martinez, 83’) : Ok.

Bonus « Carlos Vela est devenu acteur » :

La chemise c’est pas possible par contre
La chemise c’est pas possible par contre

• Niquer une série de 15 matchs sans défaite contre Getafe, c’est moche.

• Les images sont . Seul le premier but est recommandé.

• Xabi Prieto avait marqué 3 buts à Bernabeu et 1 à Calderon. Sans lui, Madrid n’est plus rien.

• La Real ne compte plus que deux points d’avance sur Valence. C’est chaud.

• Comme si une fois ne suffisait pas, la Real rejoue lundi soir à 22h. Contre Grenade.

Muxus,

Patxi

1 thought on “Getafe-Real Sociedad (2-1) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.