Guingamp – Montpellier (2-2), la Paysan Breton Académie livre ses notes.

Pardonnez mon absence prolongée. C’est qu’il n’est pas si aisé d’organiser une chasse aux oeufs en chocolat pour toute une halte-garderie. Ce qui prend le plus de temps c’est d’appliquer le chocolat sur les boules et d’attendre que ça sèche tout en trouvant un buisson qui puisse contenir toute mon excitation.

Mêlée à ces activités fort joviales, il y a cette perte d’envie. L’envie d’avoir envie. L’envie d’écrire, de savoir quoi écrire. Des conduites de balles de Sloan Privat ? Des buts de Nill de Pauw ? Allons bon… L’inspiration aussi a disparu.

« C’est une touche intéressante »
« En voilà un qui ne partira pas en vacances avec monsieur l’arbitre. »

Bof.

À la recherche constante de mon modjo disparu donc (sûrement dans le cul d’une poule), certaines choses me ramènent à la raison. L’amour notamment. Non je déconne, j’ai juste besoin d’argent. Et le nouvel Éditeur m’a garanti que je serais rémunéré. Il ne m’a pas dit de quelle manière, et ça ça me plait.
Et allez vous faire enculer avec votre NSFW aussi. Vous n’avez qu’à pas avoir ce job de merde, payé des clopinettes par un enculé de patron dans une boîte miteuse. Si votre boulot vous plaisait vraiment vous ne seriez pas là à la recherche d’une dose de subversivité et d’un rail d’érotisme.
Et puis on vous l’a déjà dit, à quoi bon travailler dans ce monde de merde ?
Heureusement il y a des choses bien plus graves dans ce monde. Comme par exemple que Ryad Boudebouz soit rémunéré malgré un QI d’éléphant de mer et un niveau de district. Remarquez dans nos rangs on a bien Sloan Privat avec un QI autrement plus élevé mais avec un physique de grand phoque de l’Antarctique.
Vous l’avez compris l’adversaire du jour se prénomme Montpellier.
Nicolas Bénézet (blessé), Lionel Mathis (blessé), Benjamin Angoua (commandité pour génocider la LFP) et Dorian Lévêque, qui n’avait probablement plus de petite culotte propre, sont absents.

D’ailleurs, petite devinette : qui a été recruté cette hiver, a joué plus de matchs et a délivré plus de passes décisives que Nicolas Bénézet ? Notre arrière droit, Martins-Pereira. C’est cocasse vous ne trouvez pas ?

Du coup le Joce’ il compose de la sorte :

Lössl – Jacobsen, Sorbon, Kerbrat, M.Pereira – Giresse, Sankharé, Diallo, Salibur – Briand, Privat

Le labourage

Yannis Salibur, retenez bien ce nom Arsène, a mangé trop de sucreries dans l’après-midi puisque ce dernier court partout et sans raison en début de match. 5e minute, il intercepte une transmission montpelliéraine, élimine un joueur, arrache le slip d’un autre et colle un caillou dans les filets de Laurent Pioneer, le premier gardien de but – autoradio cassette de sa génération. EAG 1-0 MHSC.
J’ai le cœur léger, je prends la vie du bon côté dans ce début de match grâce à ce but. Même les puces me démangent un peu moins. Peut-être bien que c’est parce que les chlamydias les ont dévoré, allez savoir.
Je m’égare David, mais ce petit avantage de début de match est ô combien réjouissant d’autant que derrière Jonas Lössl assure et dégage les tentatives hétéraultaises. Au quart d’heure de jeu Ryad Boudebouz, envoie son coup franc rebondir dans les six mètres guingampais et le portier danois, en difficulté avec le rebond, parvient tout de même à repousser la balle en corner. Montpellier possède davantage le ballon que Guingamp dans ce début de match mais souffre de quelques petites sautes de concentration. Jérémy Sorbon intercepte un ballon dans sa défense et allonge à destination de Jimmy Briand qui d’un habile contrôle couplé à une bonne conduite de balle se retrouve rapidement face au but sans avoir à faire face à quelconque défenseur. Malheureusement sa passe est un peu molle comme la bite de papy et Sloan Privat est, lui, lent et gros comme papy. Ce qui laisse tout le loisir à William Rémy de revenir juste à temps pour éviter l’impensable : un but de Sloan. Une poignée de secondes plus tard, c’est au tour du maestro Thibault Giresse de faire parler de lui. Longue touche de M. Pereira renvoyée par Montpellier directement sur Gigi qui claque une volée en plein sur le poteau. Le break n’était pas loin…
Et c’est dommage, surtout quand on est pas capable de tenir le score. Peu après la demi-heure de jeu, encore sur une longue touche mais dans notre surface cette fois, Diallo renvoie le ballon du sommet de la tête mais le relance plein axe, là où attendait Sanson pour reprendre et ajuster Lössl d’un plat du pied. Kerbrat était juste derrière Moustapha et pouvait lui indiquer qu’il était mieux placé pour dégager mais non, il a préféré ne rien faire, ni même aller au marquage d’un joueur. Je sais pas au hasard, Morgan Sanson par exemple, non ? Non. Très bien. EAG 1-1 MHSC.
Juste avant la pause, sur un corner de Giresse, Privat n’est pas loin de marquer mais sa tête passe à côté du but.
On conserve les mêmes personnalités de part et d’autres mais on inverse les côtés, histoire que les deux tribunes puissent tout autant profiter de Sloan Privat. Pas de jaloux.
Et d’entrée Guingamp montre qui c’est qui en a dans le pantalon. Et c’est Sorbon qui surgit hors de la nuit pour reprendre victorieusement le corner de Giresse. EAG 2-1 MHSC.

Beaucoup de zouk love dans ce but.

La joie est de courte durée. De six minutes très exactement, douche comprise. C’est par exemple l’équivalent du temps de parole autorisé à Marie Portolano le dimanche soir. Six minutes, c’est plus de temps qu’il ne faut pour un supporter nantais pour quitter son parcage lorsque son équipe est menée. Six minutes plus tard donc, Martin se joue de Kerbrat, décale Boudebouz qui temporise devant M. Pereira et sert Sanson qui frappe au but. Sorbon est sur la trajectoire et modifie la route du ballon, ce qui prend à contre-pied Jonas Lössl, impuissant. EAG 2-2 MHSC.
Ça débride un peu plus la rencontre, puisque sur l’engagement Guingamp est tout proche de marquer à nouveau, mais la tête de Privat fuit le cadre. Moustapha Diallo, commence à jouer plus haut pour tenter d’apporter de la taille devant le but montpellierain. Il s’essaie même à la frappe à la 66e mais c’est trop écrasé pour inquiéter Pionnier. C’est bien quand il se retrouve en situation offensive le Moustapha. Même s’il ne maîtrise pas toujours totalement ce qu’il fait avec son corps.


On est toujours en difficulté défensivement, puisque sur un ballon contré de multiples fois, Martin s’emmène le ballon à gauche de notre but mais précipite sa frappe en tribune.
Guingamp et Montpellier semblent vouloir se quitter bons amis avec un match nul des familles. La seule dernière alerte est ce coup franc de Boudebouz qui flirte avec le but de Lössl dans le dernier quart d’heure.

Les Paysans notés :

Lössl (4/5) : Il en prend deux, il est vrai. Mais heureusement qu’il était là, il a remporté quelques un contre un. Sans lui on en prendrait beaucoup plus. En même temps ça serait complètement con de jouer sans gardien de but.

Jacobsen (3/5) : Assez discret, il fait un travail correct pour une solution de dépannage.

Sorbon (3/5) : Un but qui n’efface pas tout. S’il assure l’assise de notre défense on a quand même pris deux buts casquettes à domicile.

Kerbrat (2/5) : Il s’est pas mal défoncé mais a eu des petites latences qui lui coûtent notamment un carton jaune. Sur le second but il se fait trop facilement effacer.

M.Pereira (4/5) : Très impliqué, il est porté vers l’avant et se montre très volontaire pour apporter le nombre dans le camp adverse. Il est un poil trop passif sur le second but encaissé.

Sankharé (3/5) : Des belles phases de conservation de balle, d’ouvertures lumineuses et de récupérations viriles mais il ne prend pas suffisamment le jeu à son compte. Il faudrait qu’il organise tout le petit monde autour de lui car ça manque un peu d’idée au moment de construire.

Diallo (3/5) : Son petit à truc à lui c’est les ballons. Il adore ça. C’est pour ça qu’il a tendance à tabasser tout ceux qui en possèdent un alors que lui n’en a pas. Il les aime tellement les ballons qu’il lui arrive de leur faire des petits bisous. Il a même l’air super content de l’avoir son ballon.

Rangez-moi ça monsieur vous allez blesser quelqu’un.

Giresse (2/5) : Il n’a pas suffisamment apporté de solutions aux avants. Notamment en seconde période lorsque la fatigue se faisait ressentir. On n’a malheureusement pas la profondeur de banc pour trouver de remplaçant à son poste. Coco étant entré pour remplacer Salibur blessé, dans l’effectif nous ne possédons aucun ailier dix ans plus jeune que Thibault qui ait le niveau, le mental et l’hygiène de vie pour s’imposer durablement dans le couloir.

Salibur (4/5) : Très fort dans le début de rencontre, les Montpelliérains n’ont pas réussi à mettre la main dessus. Jusqu’à ce coup d’arrêt en début de deuxième mi-temps sur un contact dans la surface adverse et cette sortie prématurée.

Briand (3/5) : Il était dans les bons coups, dans les décalages et les bons appels. Altruiste il a tenté de faire marquer ses partenaires. En vain.

Privat (2/5) :  il a plus un physique à conduire des autocars qu’à conduire son ballon, mais il s’est tout de même pas mal démené ce soir.

Les pécores :

Coco : De l’envie mais de la maladresse et des imprécisions.

Erding : Ça serait sympa que la prochaine fois qu’il rentre, il ne le fasse pas avec un surplus de chromosomes. Je crois que même la mascotte du Stade rennais, la quasi-homonyme Erminig, n’aurait pas fait pire entrée. S’il participe à l’Euro, je me coupe les couilles.

Blas : Une entrée un peu légère.

Gwen Tagrenmer

Gwen Tagrenmer

Bienvenue chez la Paysan Breton Académie. L'Académie qui sent la mer quand elle décalotte. Si tu te pointes encore sur ce profil, tu peux être sûr que tu repars avec la bite dans un tupperware.

3 commentaires

  1. Voici 60% de mon papier. Les 40% restant sont disponibles dans la version payante de cette tribune. Il faut me sucer pour les obtenir. Ou dire quelque chose sur un arbitre de football. On vous abonner. Ou me payer une bière. Ou me payer une pute. Ou me filer un code canal pour samedi. Ou m’acheter un maillot d’Adam Johnson. Ou venir mettre mon alaise sur mon lit.

    • Il fait vraiment chier ce con de Stéphane avec ses remarques à la con. Maintenant y’a même plus de fion gratos et de grande qualité dans l’acad de Gwen…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.