La Lionceaux Académie brûle un cierge et garde espoir après le nul concédé face au LOSC (3-3)

Encore vivants !

Jean-Claude s’excuse il ne pourra pas participer à l’académie, il est retenu en prison pour vol de tétines.

C’est Bernard, catcheur à ses heures perdues et le plus fidèle ami de Castro, qui va se charger du résumé.

L’avant match, l’heure fatidique approche en cette fin de championnat.

Après avoir perdu deux points face au FCGB de Judas, le FCSM se rendait dans le Nord et plus précisément à Lilles, ville de Martine Aubry. Contrairement aux idées reçues et autres légendes urbaines, il tombe 687 mm de pluie par an. A titre de comparaison, il tombe 1109 mm de pluie par an à Brest et 642 mm de pluie par an à Paris.

Cette cité qualifiée de bourgeoise par les prolétaires de Lens fait une fin de saison intéressante, dans le but d’accrocher la troisième voir la deuxième place, qualificative en LDC. Par conséquent, autant dire la difficulté de cette rencontre face à un adversaire de ce niveau.

Le FCSM avait bon espoir de faire un résultat là-bas, dans la mesure où nous avons la réputation de faire déjouer les VRAIS gros du championnat, à savoir Paris Lyon Marseille, à degré moindre Sainté et à degré très très moindre Bordeaux. Cependant, jouer face au Barça du pauvre nordiste n’est pas une mince affaire.

La composition par JC, en direct de Fleury-Mérogis.

 Equipe v2.2

La première période, double cosmic-fist, la L2 approche.

25ème minute : But pour le LOSC de Salomon Kalou. il se retrouve à l’entrée de la surface face à une défense sochalienne inexistante. Il décroche une frappe à ras de terre et trompe le portier sochalien. Nous pouvons noter les largesses de la défense sochalienne aussi ouverte qu’une victime d’Emile Louis, notamment David Sauget. Ce dernier démontre à quel point que l’absence de Corchia se voit sur le terrain. 1-0 en faveur des dogues, mérité car la troupe de Garcia domine ce match.

27ème minute : But injustement refusé pour le LOSC. Suite à une passe en profondeur de Martin en direction de Digne, qui au passage fist la défense doubiste, tente une première frappe repoussée par Pouplin. Le latéral lillois envoie un centre repris du pied en force par Rodelin qui envoie le ballon au fond des filets. Le juge de touche en a décidé autrement, histoire de pourrir la vie des nordistes et de retarder la fessée pour les sochaliens. En regardant le ralenti, nous pouvons remarquer qu’il n’y avait pas de hors-jeu.

36ème minute : Coup-franc pour le LOSC. Payet se charge de l’exécuter et c’est repris de la tête par Basa. Heureusement pour nous Pouplin, le Laurent Delahousse du football, signe un arrêt réflexe.

42ème minute : Transversale pour le LOSC ! Coup-franc direct tiré par Marvin Martin. L’ancien sochalien adresse un amour de frappe mais qui, à l’image des poteaux carrés de Glasgow en 1976, s’écrase sur la transversale.

45ème minute : But pour le LOSC. Salomon Kalou double le score. Dos au bout, il profite d’un ballon mal renvoyé par la défense sochalienne en décrochant une frappe qui termine sa course dans les filets de Pouplin. 2-0, la messe semble dite.

Première période indigne pour le FCSM ; c’est à se demander si nos joueurs veulent réellement descendre en L2. Nos J&B sont minables, sauf Pouplin, Carlao et à degré moindre Nogueira et Doubaï. Le reste est bon à jeter. Le LOSC domine le match d’un point de vue tactique et technique. Après avoir prévenu JC du score, ce dernier m’indique qu’il va s’évader de prison, sortir la Kalach de ses ancêtres et se rendre à Lilles dans le but de motiver les joueurs. Les dieux réclament du sang en offrande, surtout celui de Boudebouz.

 

 

La deuxième période, cierge, prière, espoir, Vincent Nogueira.

 

46ème minute : premier changement pour le FCSM. Boudebouz qui a été d’une nullité sans fond est remplacé par Sloan Privat. Hély montre qu’il veut jouer la gagne, en remplaçant un tricoteur par un unijambiste.

49ème minute : But pour le LOSC. Coup-franc tiré par Martin et repris de la tête par un Basa seul au second poteau, ce qui ne nous choque pas tant la défense sochalienne est nulle ce soir. 3-0, ça chante, ça rigole du côté lillois. Ça pleure, ça conspue du côté sochalien. Hély apprend que JC arrive avec sa Kalach et l’indique à ses joueurs.

50ème minute : Action de but pour le FCSM. Sloan Privat se retrouve dans la surface. Son premier tir est contré par Chedjou, le ballon lui revient et tente une nouvelle frappe. La seconde tentative est repoussée après une parade d’Elana. Bref, rien ne m’étonne quand c’est Privat, plus il tire plus je suis blasé.

55ème minute : deuxième changement pour le FCSM. Peybernes remplace Sio. Changement de schéma tactique de la part de coach Hély, qui veut réduire la fessée. Notre goal-average se rapproche de celui du Stade Brestois.

71ème minute : parade de Pouplin. Nolan Roux, pourtant en position de hors-jeu tire entre les jambes du portier sochalien. Heureusement pour nous, le ballon est freiné par les fesses gracieuses de Simon et c’est dégagé par la défense sochalienne.

75ème minute : dernier remplacement sochalien. Mikari remplace Doubaï. Mystère…

C’est à ce moment-là que l’être élu arriva

JC arriva à Lille sans encombre après avoir semé la police. La Kalach dans la main droite, un badge VIP dans l’autre main, il se rendit auprès du staff sochalien. Les joueurs l’ayant aperçu, se décidèrent à jouer, quitte à perdre et mourir autant le faire dignement. Vincent Nogueira, héritier du mime Marceau jusque-là, décida de s’exprimer.

79ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Réduction du score pour le FCSM ! Coup-franc pour les J&B tiré par Vincent Nogueira et repris en demi-volé par Maître Kanté. 3-1, Sochaux est de retour !

84ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sochaux revient bien en cette fin de match ! Coup-franc indirect pour le FCSM. Lopy fait une passe à Nogueira qui envoie une frappe à ras de terre. Le ballon termine sa course dans les filets d’Elana. 3-2, le public lillois commence à s’énerver !

87ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Mouahahahahahahahahahahahahah !!!!!!!!!! Coup-franc pour les Sochaliens. Nogueira se charge de le tirer. Au dernier moment il glisse mais parvient décrocher une frappe qui trouve la lucarne droite d’Apoula Edel Elana. 3-3 ! JC peut enfin partir, sa présence a motivé les joueurs. Hély le remercie.

C’est fini ! Scénario incroyable et improbable en deuxième période ! Alors que tout indiquait que les J&B allaient passer une sale soirée, revenir la queue entre les jambes à Sochaux, c’est au final les lillois qui repartent avec une sacrée gueule de bois et une batte de base-ball dans le derrière. Le coup de gueule adressé par Hély a donc porté ses fruits. Ce point inespéré va certainement être important en cette fin de championnat, dans l’espoir de se maintenir. Sur les 95 minutes, le LOSC a joué 75 minutes, le FCSM les 20 dernières. 4 occasions franches, 3 buts sur coup de pied arrêté, le FCSM montre très clairement sa domination sur ce type d’action. On peut rajouter que les Sochaliens ont donné une leçon de réalisme aux lillois.

NOUS NE SOMMES PAS ENCORE MORTS !!!!

Les notes des joueurs :

Pouplin 5/5 : Ok il prend 3 buts, mais il ne peut rien, abandonné par sa défense. Il nous sauve plusieurs fois tant en première qu’en deuxième période, notamment cette parade « double slip fraise tagada » à la 71ème face à Nolan Roux. Meilleure recrue sochalienne, élu « plus belle mèche de l’année » par l’Oréal, il est le digne successeur de Teddy.

Sauget 0/5 : responsable sur l’ouverture du score lilloise, il n’a pas su faire oublier Sébastien Corchia. Rien à rajouter….ah si, votre serviteur l’a croisé à La Poste, en jogging noir venant récupérer un colis.

Carlao et Kanté Chauve qui peut/5 : l’entente entre le boucher brésilien et le brassier malien est parfaite. Si le premier est responsable sur le deuxième but lillois, maître Kanté réduit le score, synonyme à ce moment-là de renouveau sochalien. Mais dans l’ensemble, leur prestation est bonne. Notre duo sans cheveux est donc indétrônable.

Roussillon 3/5 : plus en vue que Sauget, le joueur formé au club a livré une assez bonne prestation. Son apport défensif a été meilleur que son apport offensif, mais il a été moins bon que face à Bordeaux, ce qui le prive d’un 4, voire d’un 5/5.

Doubaï et Lopy 2/5 : moins bon que face à Bordeaux, notre duo magique a souffert face à la qualité de passe des milieux nordistes.

Boudebouz Casse toi !/5 : Nul de la première à la 46ème minute, il a été remplacé par un coach Hély furieux. A ce sujet, il n’est pas impossible de voir Ryad faire un petit tour en CFA. En fin de contrat cette année, il est fort probable que l’UNFP l’accueil en stage, car aucun club ne voudra d’un joueur certes talentueux, mais irrégulier.

Nogueira 5/5 : 1 passe décisive, 2 buts de cocus, merci au revoir rien à signaler. Pour la première fois de la saison, notre mime Marceau reçoit la note maximale. JC n’en revient toujours pas et se venge sur ses codétenus dans les douches comme à l’armée grâce à srebenica.

Sio et Bakambu 0/5 : ils ont été inexistants, c’est tout ce que j’ai à dire.

Peybernes-Privat-Mikari NN : les remplaçants ont joué leur rôle, mention spéciale pour Privat qui se loupe lors de sa première occasion de but.

Coach Hély 5/5 : il a donné une soufflante à ses joueurs, qui a été bénéfique en deuxième période. Critiquant le manque d’investissement de certains, il a puni Ryad en le sortant à la 46ème. Faisant des choix tactiques peu orthodoxes, il a pu compter sur la réussite de Vincent Nogueira. Comme il le dit si bien, il n’oubliera pas la performance de certains de ses joueurs.

Les Hot-Dogs :

Si Martin s’est bien illustré face à son club formateur, Kalou a été le plus efficace avec ses deux buts. Mais la palme revient à Elana. Ce gardien, qui devait faire oublier Landreau a montré l’étendue de son talent vendredi soir. Sur les trois buts sochaliens, il réalise trois Apoula Edel. Merci pour cette prestation, tu es sans conteste le 12ème homme du côté de Sochaux.

Vous aimez Horsjeu.net, vous voulez payer des pintes aux gros membres, alors lisez l’appel qui n’est pas du 18 Juin du Che Fredac., et abonnez-vous, cela ne vous rendra ni plus beau, ni plus intelligent, mais l’Editeur bel homme vous offrira une pinte…
Vous aimez le FCSM et la Lionceaux Académie et vous voulez juste glander sur Facebook quand vous faites semblant de travailler, alors n’hésitez pas à suivre et à aimer la débauche des auteurs de l’Académie sur Facebook

Jean-Claude Persil & Bernard Lionsot.

 

2 thoughts on “La Lionceaux Académie brûle un cierge et garde espoir après le nul concédé face au LOSC (3-3)

  1. « Rien à rajouter….ah si, votre serviteur l’a croisé à La Poste, en jogging noir venant récupérer un colis. »
    Arrète de nous faire rêver…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.