La Magikobusz Akadémia alohomoral alors vous ne risquez pas de faire sauter le verrou.

0

Gaysz House Bach ?

C’est la MagikoBusz Akadémia évidemment !

On vous avait laissé après avoir échoué de peu à sortir d’une poule de l’Euro 20 (en 2021), comprenant à l’époque le champion d’Europe en titre (Portugal), le champion du Monde en titre (France) et l’équipe du sélectionneur qui sentait le mieux la Bälle (Allemagne).

L’autre Viktor Celui-A-Qui-On-Ne-Doit-Dire-Non aurait voulu utiliser notre busz pour barrer ses frontières, mais les couleurs ne lui convenaient guère. Alors Marco Rossi l’a repris et nous voilà garés Groupe A pour l’Euro 24 (en 2024).

Quant à l’autre Viktor, lui, il doit maintenant 200 millions d’€ à l’Europe, eh ouais Trouduc, éh ouais.

Durant cette campagne de qualification notre busz s’est arrêté en Serbie, au Monténégro, en Lituanie et en Bulgarie. Résultat : la Hongrie est arrivée la première à destination, le tout invaincue.

Nos 26 Aurores

Les gardiens :

Denes Dibusz (Ferencvaros) : Dix ? Notre cheatcode, c’est trop d’la triche on ne va pas encaisser un seul but ! Je comprends mieux pourquoi c’était lui le titulaire lors de la campagne des éliminatoires.

Peter Gulacsi (RB Leipzig) : Il avait été tout simplement excellent au dernier Euro 20 (en 2021), mais il s’est gravement blessé en 2022 et n’a regagné sa place en club qu’en 2024. A noter qu’il a joué la moitié de l’avant dernier match amical et le dernier en entier.

Peter Szappanos (Paksi FC) : Szappanos ??! Quelque chose en toi… ne tourne pas roooooooond !

Les défenseurs :

Botond Balogh (Parme) : un Maiar chez les Magyar. Quand JRRT fait irruption chez JKR la fine. Bon on va être tout à fait honnête avec vous : on l’avait pas vu jouer depuis un sacré moment. En fait depuis le fameux match face au F.C. Lanneau et son altercation face à Legris. Leur double expulsion dans une Moria houleuse avait, pensait-on, sonné le glas de leur carrière. Finalement non.

Endre Botka (Ferencvaros) : Na zdrowie !

Marton Dardai (Hertha Berlin) : On l’attend encore et toujours.

Attila Fiola (Fehervar) : Il n’a plus ses jambes de 20 ans mais garde la confiance de Rossi puisqu’il joue plus en sélection qu’en club.

Adam Lang (Omonia Nicosia) : homme de base de Rossi en tant que central de la défense à trois.

Willi Orban (RB Leipzig) : Ryan était foutu alors ils se sont rabattus sur Willi. M’enfin il a quand même échoué sur le ban(c).

Bendeguz Bolla (Servette) : Oueskon Va ? Visiblement au Portugal.

Attila Szalai (Fribourg) : mais juste ce qu’il faut car il est toujours au goût de Rossi.

Les milieux :

Mihaly Kata (MTK) : Probablement formé aux Girondins.

Milos Kerkez (Bournemouth) : Probablement un père breton complètement crâmé.

Laszlo Kleinheisler (Hajduk Split) : Heisler des Praud ? Ah non, début juillet ce sera plutôt l’inverse. On veut y croire.

Adam Nagy (Spezia Calcio), Lui, y a personne qui a réussi à prendre sa place. Et ça tombe bien car c’était notre chouchou lors de l’Euro 20 (en 2021). Une vraie machine à laver les ballons.

Zsolt Nagy (Puskas Akadémia) : Tristan et Zsolt, Nagy en eau trouble, puis se Noyi.

Loïc Nego (Le Havre) : « en trois : Français, Hongrois, Négo » « mmmmmmh oui je vois c’est celui qui avait arraché les enfants des mains de Human Bomb à Neuilly : Sarkozy ? » « Ah bah nan j’aurais utilisé Criminel du coup ». Loïc le Parisien du Havre, le facteur X de la qualif au dernier euro est toujours là.

Andras Schäfer (Union Berlin) : Très sûr de lui.

Callum Styles (Sunderland) : Le frère d’Harry. Non pas Potter, l’autre.

Les attaquants :

Martin Adam (Ulsan Hyundai) : joue pour sa pomme, le Pippo du Matra.

Kevin Csoboth (Ujpest) : Ses nusz dans son profil.

Daniel Gazdag (Philadelphia Union) : A croquer.

Krisztofer Horvath (Kecskemet) : Kecskemet ? Bah r’met moi encore un Lillet steuplé ! (Salut Jules, je sais que tu lis Horsjeu (mâtin, quel site !)).

Roland Sallai (Fribourg) : Fallait pas boire autant d’eau de mer aussi, t’es un peu con. A part les têtes et les tibias de ses adversaires il marque assez peu. Mais quand on joue avec un busz c’est clairement l’homme qu’il vous faut.

Dominik Szoboszlai (Liverpool) : Absent du dernier Euro car blessé juste avant la compétition, cette fois l’enfant prodige répond présent. Il effectue une première saison de bonne facture sur les bords de la Mersey malgré une nouvelle blessure aux ischios début 2024. Il est toujours décisif en sélection. On compte beaucoup sur lui pour descendre du busz.

Barnabas Varga (Ferencvaros) : Eine Bar und nannte sie « Barbaras Rhabarberbar ». In der Stadt gab es auch ein paar Barbaren. Die hatten von Barbaras Rhabarberbar erfahren. Und da sie fort an jeden Tag bei Barbara waren. Nannte man sie bald die « Rhabarberbar-Barbaren ».

L’itinéraire

Sur cette nouvelle ligne de l’Euro 24 nous ne savons pas encore où se situe le Terminus, mais nous passerons par de nouveaux arrêts :

  • la Suisse le 15/06 à 15h ;
  • l’Allemagne le 19/03 à 18h ;
  • et enfin l’Ecosse le 23/06 à 21h.

Le plan

Avec notre sorcier Marco Rossi au volant, le busz est toujours d’actualité, pourvu qu’il soit encore Magik. La défense à trois centraux est toujours là, même si seul Szalai semble indéboulonnable depuis l’Euro 20 (en 2021). Les pistons changent régulièrement. Quant à l’animation offensive, elle peut enfin compter sur son balleur le plus créatif en la personne du néo-Scouser Szobozlai.

On se dit que la Magikobusz Akadémia a une vraie carte à jouer, et comme d’habitude c’est le premier match qui va donner l’heure : du coup affronter la Suisse c’est clairement une aubaine !

Et puis d’ailleurs, pour ce qui est de remettre les pendules à l’heure, il y a une petite revanche à prendre sur la Mannschaft.

Alors si vous croisez notre busz, montez-y avec nous et Hongrie à qui veut l’entendre :

« Ici, à la Magikobusz Akadémia, hongrois fort en nos Mágikus Magyarok ! ».

Stérilement vôtre, Viktor Vasectomy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.