Manchester City-Manchester United (0-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

On n’allait pas laisser passer l’occasion de réécrire que Manchester is red, même si une victoire pour rien nous amène à ce constat vu qu’on s’était bien fait peindre les glaouïs en bleu ciel au match aller, qui avait lui aussi eu lieu à Manchester. Vous suivez ? Bon, si vous êtes perdus, dites vous juste que Pep est une pipe et le football un sacré jeu de hasard.

Fini le 4-2-3-1 : Ole ne jure plus que par sa défense à trois et délaisse les couloirs adverses pour tenter de forcer le jeu dans l’axe et ainsi obtenir ses fameux contres. Cela laisse les demi-espaces ouverts pour les tricoteurs d’en face, mais a au moins le mérite d’ajouter de la présence autour des attaquants lors des transitions (je n’ai aucune idée de ce que je raconte et vous vous laissez avoir comme des bleu-bites).


Les notes

De Gea 5/5
C’était le vrai David. Imperturbable, inexpugnable. Vous connaissez ce mot ? Nous on l’adore, on l’adule. David, c’est notre Inexpugnable.

Lindelöf 2/5
Relativement solide dans les duels, mais qu’il paraît empoté balle au pied…une catastrophe à la relance, et la conservation de balle d’un bumper de billard électrique. Un peu de concurrence pourrait lui faire du bien avec les retours de Bailly et Tuanzebe.

Maguire 4/5
Inflexible quand bien même l’équipe a parfois semblé dépassée, il a procédé à quelques interventions spectaculaires tout en allant au charbon de nombreuses fois. Le brassard lui va bien.

Shaw 3/5
Ne serait-ce pas là les prémices d’une reconversion réussie ? Depuis son repositionnement en central gauche dans une défense à trois, il démontre des qualités défensives insoupçonnées, tandis que ses quelques montées ont parues tranchantes à souhait. C’est certainement que de part cette position, on attend moins de lui offensivement, mais pour l’instant ses dernières performances ont été déterminantes.

Wan-Bissaka 3/5
Une habileté toujours monstrueuse en un contre un, à tel point qu’on se demande bien quand Ole va le replacer lui aussi en central.

Williams 2/5
Grosse énergie pour défendre et apporter une solution sur l’aile pour remonter le ballon mais peu de prises de risque offensives. Le jeunot a payé son inexpérience et le fait de jouer du mauvais côté par l’obligation de revenir constamment en arrière sans réellement pouvoir proposer de bons ballons dans la surface adverse. Bon, les autres avaient Otamendi en face, aussi. On comprend qu’ils ne soient pas trop d’accord.

Fred 4/5
Toujours enragé de ballons et de plus en plus juste techniquement, il crée désormais du jeu en plus de détruire celui de l’adversaire. Reste à comprendre pourquoi diantre il a tenté ce coup-franc dans les derniers instants du match alors que Mata était à côté de lui. Rien de personnel, mais il n’aurait jamais dû le tirer.

Matic 4/5
Voilà donc une bonne grosse masterclass de tonton qui nous rappelle que loin de n’être qu’un simple soldat de Mourinho, il peut mettre ses qualités au service d’un milieu performant. D’une justesse technique inébranlable notamment pour déjouer le pressing adverse, il a su compenser son manque de vitesse par une combativité exemplaire qui lui a malheureusement valu un rouge à un quart d’heure de la fin. Dès lors on a su que c’était râpé.

Lingard 2/5
Quelques bons échanges en déviation dans des petits périmètres, mais de grosse lacunes pour prendre de la vitesse et offrir du liant entre récupération et attaque. On en connaît un qui a tout à craindre depuis l’arrivée d’un certain Bruno (officiel/Breaking/alerte/exclu Footmercato).

Greenwood 1/5
C’est encore trop dur pour lui, ce genre de match. La patience est une vertu. Mais quand ça viendra, il vous en cuira. Remplacé à la pause par Pereira (2/5) qui a vite cherché à se montrer à sa manière décérébrée habituelle, sans réussir à prouver quoi que ce soit d’autre que sa médiocre condition de footballeur.

Martial 2/5
Notre Toto traverse une légère crise de confiance qu’il conviendra de vite exorciser afin de retrouver l’enthousiasme de sa jeunesse. Commencer par réussir ses contrôles serait un bon début.

Bobby Carlton

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.