Napoli – Lazio (2-0) : la chatte à Koulibaly sur les racistes

Une période pour faire la diff, une autre pour gérer tranquillou. Et déposer ses couilles sur le gazon.

 

Les notes :

Reina (3/5) : des sorties aériennes dignes de la RAF et c’est tout. Incapables de cadrer une frappe en face.

Maggio (3/5) : après des débuts cacastrophiques, il a bien muselé Keita et Felipe Anderson en deuxième période.

Albiol (4/5) : concentré, déterminé, irréprochable. Finalement on regrettera quand il sera parti marcher sur des cafards à Valence.

Koulibaly (5/5) : tout simplement infranchissable, il a tout bien couvert et réussi toutes ses passes ou presque. Les chants racistes de la curva laziale (entonnés notamment suite à son intervention sur Keita, un noir…) ne l’ont pas fait dérailler ni ne l’ont déconcentré.

Strinic (3/5) : vraiment pas mal défensivement, c’est la base après tout.

David Lopette (3/3) : une bonne prestation, force est de le reconnaître : physiquement présent (davantage que contre l’Inter), il a également été bon dans la rotation du ballon. Noté sur 3, oui oui, et tant pis si c’est injuste : c’est ça, aussi, horsjeu.net.

Jorginho (4/5) : avec lui le ballon est toujours entre de bons pieds. Un sacré métronome, suspendu au prochain match mais présent contre la Juve, si je dis pas de conneries.

Hamsik (4/5) : il est allé au charbon quand ça chauffait pour nos fesses, et a profité des temps faibles des adversaires pour se glisser et glisser des ballons dans les interstices (ça paraît sale dit comme ça, j’aime bien).

Callejon (5/5) : passeur, buteur, il a convaincu les derniers sceptiques (ces gros cons).

Insigne (4/5) : 10eme passe décisive pour sa part (pour 10 buts). #OKLM #KeurAvecLesDoigts #ConnardDeTwittos.

Higuain (5/5) : désolé de parler statistiques à chaque fois, mais ça fait du bien : 23 buts en 23 matchs, donc.

 

Les remplaçants :

Mertens : cette partie soporifique ne l’attendait pas vraiment.

Gabbiadini : entrée peu remarquable, cf académies précédentes, mais dans un contexte de match déjà joué.

Chalobah : de nouveau la tête au terrain, tant mieux pour lui et pour nous.

 

Baci les Nîmois (on garde l’accent),
2LF.

marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.