Nice-Toulouse (0-2), la Téfécé Académie livre ses notes

Dany-Bryan Bière-Gougnoux regagne à l’extérieur

Nice-Toulouse et Ben Basat marqua.

L’avant match.

19h15, je vérifie qu’il reste de bières au frigo pour le match qui débute 45 minutes plus tard, c’est bon, il y en a presque 10. J’envoie la marmaille dans l’autre pièce en leur disant que c’est plus sûr pour ne pas rater le début de leur émission de faux chanteurs. Tout est prêt, prise de position dans le canapé en commençant à irriguer le bonhomme. 19h50 merde plus de bière, je me retrouve chez le voisin rugbyman pour regarder un match de foot. Du coup quoi de plus logique pour une rencontre contre le GYM que de passer à une boisson à base d’aNICE !

La première mi-temps.

5’ Après un centre contré par Zebina, Aursenal nous rappelle que la relance en France actuellement ce n’est pas top. Les niçois n’en profitent pas.
8’ Bauthéac jette le cuir dans la surface et trouve la tête de Bonnemère qui la reprend si mollement que Boucher termine là son échauffement.
9’ 10’ 11’ 12’ Rien
13’ Trejo lance Wissam Passe-partout Ben Yedder qui contrôle et frappe instantanément de 25m. Hassen se couche pour la sortir là où d’autres sortent pour coucher.
16’ Nouvelle tentative de Ben Yedder qui décroise un peu trop. Nos Toulousains pressent et le milieu à 5 perturbent l’organisation niçoise. Pendant ce temps-là mon voisin m’apprend que l’hospitalité est un vilain défaut et qu’il faut que je me resserve tout seul.
18’ Bauthéac (encore lui) centre et Cvitanich en bon défenseur qu’il est, enlève de la tête la balle à Tintin Brüls qui arrivait lancé au deuxième poteau.
19’ Fabrice Braithwaite Eboué prend un coup mais le viking est solide il se relève et se recoiffe.
22’ Abriel tente de loin et blesse 4 supporteurs dans les tribunes. Pas la puissance hein, juste les rebonds.
31’ Coup franc toulousain à 30m tiré par Sylla. On est entre la combinaison, le centre et la frappe directe autant dire que ça ne ressemble à rien du tout.
32’ Tintin Brüls déborde et est retenu par Spajic. Kalt n’hésite pas, le Serbe prend un jaune. Moi aussi.
35’ Zebina crie, fait peur à l’arbitre, ce dernier met la main à la poche. Le capitaine prend à son tour un jaune. Moi aussi.
37’ Pour se rattraper et comme un symbole, Zébina tente une frappe à une distance égale à son âge : 38m. Le ballon rebouche tous les trous de taupe et ne passe pas loin du poteau de corner.
41’ Coup franc toulousain envoyé directement dans le mur niçois par Fabrice Braithwiate Eboué. Je vous le recommande d’ailleurs pour tous travaux de démolition.

Mi-temps.
Il est temps pour moi de prévenir les miens que je ne regarde pas le match à la maison. Le temps d’un aller-retour, mon verre que j’étais sûr d’avoir vidé s’est rempli à nouveau, soit, je le viderai celui-là aussi.

Deuxième mi-temps.

48’ Eden Ben Basat remplace l’attaquant norvégien touché au tibia. A ce moment-là je ne suis pas certain de ce que je dois penser : EBB est nul à chaque fois qu’il rentre pour 10 minutes mais aujourd’hui il a une mi-temps pour briller.
54’ Veskovac commet une faute sur Bauthéac, Kalt siffle la faute et Bauthéac râle parce qu’il aurait vraiment aimé que la faute soit sifflée. Vous pouvez lire cette phrase dans l’autre sens, ça marche aussi.
55’ Le grand moment d’intelligence du match : Paulun avec environ 5 secondes de retard arrive jambe tendue sur le genou de Sylla et ne peut même pas s’essuyer les crampons ceux-ci étant plantés dans la jambe du guinéen. C’est rouge pour Paulun, et toujours jaune pour moi.
59’ Coup franc violet, tête d’Aursenal trop décroisée.
63’ Cvitanich passe lui aussi au jaune après avoir laissé trainer ses moulés sur la jambe de Spajic au sol. Pensez bien qu’à ce moment mon voisin s’indigne qu’on puisse siffler quelque chose pour si peu. Les valeurs.
65’ Sylla tente de lober le gardien niçois de la tête, le ballon s’écrase sur le poteau, Trejo le récupère et centre au sol, et là miracle, Ben Basat ouvre le score pendant que Bonnemère est en position fœtale devant lui. 0-1
70’ Un appel en profondeur d’Aursenal permet à Hassen de briller avec une sortie convaincante.
79’ Abriel dépose un centre sur la tête de Cvitanich qui s’est démarqué au deuxième poteau. Il rate le cadre de peu, je suis dans l’obligation de m’en servir un autre.
82’ Ben Basat déborde côté gauche, élimine le gardien il n’a plus qu’à tirer mais choisi le centre. C’est coupé par un défenseur. Il a brillé une fois déjà, ne soyons pas trop exigeant.
87’ Les Niçois poussent pour revenir mais à 10 ça laisse des espaces dans leur dos. Fantôme en profite et déclenche une lourde frappe à 9m. S’il voulait viser le gardien il ne pouvait pas mieux faire.
90’+2 Aursenal sur un contre sert Ben Yedder dans la course qui ajuste Hassen du pied gauche. 0-2

L’après match
Tiens, mon voisin s’est endormi sur son canapé et bave, je ne me resserre pas sans lui, je suis bien élevé et puis de toute façon il n’y en a plus.

Les notes :

Boucher : 3/5 Difficile de juger quelqu’un qui n’a pas réellement eu de boulot.

Veskovac : 3/5 On découvre un serbe un petit peu pupute. J’aime ça.

Zébina : 3/5 Il a fait le job, il a même pris un attaquant de vitesse, une fois.

Spajic : 3/5 Rude, surement à tendances SM, il aime faire mal.

Sylla : 3/5 Sobre, efficace il amène le premier but. Juste un truc, il faut qu’il fasse quelque chose pour ses mollets de berger allemand.

Aurier : 4/5 Moins show qu’il y a quelques temps mais toujours aussi précieux à droite.

Didot : 3/5 Descendu d’un cran pour compenser l’absence d’Aguilar il en impose moins mais voit le jeu.

Chantôme : 3/5 Il n’est plus le maitre à jouer toulousain mais il revient bien. (Dans sa saison hein, pas pour défendre)

Trejo : 4/5 C’est le Brésil, mais il a dû sécher les cours de défense, trop de fautes.

Braithwaite : 3/5 Très actif mais du mal à se procurer des occasions dans une défense regroupée, et ces cheveux bordel, ces cheveux !

Ben Yedder : 4/5 Partout, il décroche, il est dans la surface, il est en défense je me demande même s’il n’était pas en train de faire les lessives de mon voisin.

Ben Basat : Non noté, buteur heureux mais c’est tout.

Les autres : Bauthéac est dangereux, Cvitanich est largué et Esseyric est…..recherché par les Gostbusters.

3 thoughts on “Nice-Toulouse (0-2), la Téfécé Académie livre ses notes

  1. Cool résumé, j’ai pas vu le match et c’est mieux que le Plus Grand Quotidien Sportif de France.
    En plus, au fur et à mesure des jaunes, les noms compliqués s’emmêlent, ce qui donne vraiment l’impression d’être assis, là, à regarder le mache.
    Bref, une bonne acad’.

  2. Je viens de me rendre compte que la Téfécé académie ré-existait. Du coup je me les enfile dans l’ordre, je reviendrais commenter celle-ci plus tard.

  3. Bon j’ai tout lu, il manque la conclusion de cette académie, ces jaunes étaient tous noyés pour que l’auteur ait un prose aussi impeccable jusqu’à la fin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.