OM – Stade Rennais (2-2) : La Breizhou Académie fait sa rentrée

Être frustré d’un match nul au Vélodrome ? Oui, c’est possible.

Salut à tous,

Oui je sais, la rentrée en L1 c’était le 11 août mais j’étais en vacances, j’avais donc autre chose à foutre que de perdre plusieurs années d’espérance de vie devant Lille-Rennes et Rennes-Angers. Et puis dans l’absolu la dernière livraison de la Breizhou Académie datant du mois de février, on n’est plus à quelques semaines près hein.

Toujours est-il que nos amis rennais en ont profité pour effectuer un démarrage mitigé : une fessée 3-0 reçue à Lille puis une victoire à l’arrachée 1-0 contre Angers à la maison. Côté mercato, je ne commenterai pas en détail avant la clôture officielle, mais comme d’hab’ on n’est pas épargné par les fausses pistes, les frustrations, les quiproquo, etc. Bref, attendons le 31 août à 23h59.

Pour la troisième journée, le Stade Rennais se rend à Marseille. Le point positif, c’est qu’on a pris l’habitude de bien les emmerder au Vélodrome. Le point négatif, c’est qu’on y va sans beaucoup de certitudes dans le jeu. D’ailleurs, El Professor Sabri nous sort une compo inédite, avec la montée de Gélin au poste de sentinelle et la première titularisation de Da Silva en défense centrale. Sakho est sur le banc, Sarr se positionne en pointe.

Le match :

Dès les premières minutes, les intentions tactiques sont claires : les hommes de Lamouchi cherchent à contenir les assauts marseillais, à les presser haut si possible, et à chercher Sarr en profondeur dans le dos de la défense olympienne.

Et le « pire », c’est que ça fonctionne. Gélin fait un super travail devant la défense, tandis que Léa-Siliki se bat comme un mort de faim sur son aile droite. De son côté, Sarr est bien en jambes et sur une énième incursion, l’attaquant rennais obtient un pénalty sur une charge de Rami (37e). Bourigeaud transforme proprement. Marseille 0-1 Rennes.

L’OM a bien quelques situations chaudes, notamment par Ocampos, mais les Rennais se débrouillent plutôt bien, sans être géniaux. Et ils ont de la réussite, puisque dans les arrêts de jeu, Pelé se troue sur un centre de Bensebaini et le relâche dans les pieds de Sarr. Le numéro 7 ne se fait pas prier pour mettre le 2e. Marseille 0-2 Rennes.

Problème, ce qui a si bien fonctionné en première période nous pète entre les doigts en deuxième. Les Rennais redescendent, subissent, n’arrivent plus à ressortir le ballon. Jeunesse ? Manque d’expérience ? J’en sais rien, mais ce que je sais c’est que l’OM nous assiège et réduit le score dès la 54e minute par Ocampos, après un poteau de Luiz Gustavo sur corner. Marseille 1-2 Rennes.

Dans la foulée, c’est Rami qui trouve le poteau. Heureux de constater qu’on est toujours aussi costauds sur les coups de pieds arrêtés défensifs. On enchaîne avec un but refusé de Mitroglou pour un hors-jeu d’Ocampos. Puis le coup de grâce, à la 72e minute : sur un centre d’Ocampos, Mitroglou est lobé mais pas Bensebaini, qui, seul aux six mètres, ajuste Koubek d’une tête imparable. C’est con, c’est son propre gardien. Marseille 2-2 Rennes.

Les bienfaits de quatre semaines de vacances annihilés en une demi-heure, ça c’est mon Stade Rennais.

Il ne se passera plus grand chose jusqu’à la fin, et l’on repart du Vélodrome avec un point, bonne performance dans l’absolu, mais avec la sensation frustrante d’avoir perdu deux points.

Même si passer de 0-2 à 2-2 ça fait très chier, il y a quand même de bonnes choses à retenir de ce match : on est capables de mettre en place des tactiques pertinentes et de s’y tenir, et d’être efficaces sans être géniaux, comme en première mi-temps. Les problèmes constatés pourront être en partie résolus avec plus d’automatismes et un peu d’expérience. On va dire que c’est globalement encourageant.

Les notes :

Koubek : 3 /5

Il en prend deux mais il n’y peut pas grand chose. Sinon, il a été plutôt propre.

Bensebaini : 2/5

Autogoal assez dégueulasse puisqu’il est seul, donc pas possible d’avoir la moyenne. C’est con, le reste était pas trop mal.

Mexer : Non noté

Franchement, j’en sais rien. Ce qui est plutôt bon signe, parce que dernièrement, quand il se montrait, c’était pour faire de la merde. Je persiste à penser qu’il n’a plus envie d’être ici.

Da Silva : 3/5

Il manque encore d’automatismes avec ses copains de la défense, mais il fait indéniablement du bien.

Traoré : 2/5

C’était compliqué avec Ocampos en face. Mais il a quand même apporté offensivement.

Gélin : 4/5

Un match réussi, de l’activité, des belles passes vers l’avant. Ce positionnement en 6 sera sans doute renouvelé et bien utile contre les grosses équipes.

Bourigeaud : 3/5

Un but, quelques belles actions. Mais le sentiment qu’il n’a pas été au top, je ne sais pas trop pourquoi. Remplacé par Del Castillo (85′), qui donne envie d’être vu plus longtemps.

Grenier : 2/5

A part vouloir piquer les CPA de Bourigeaud, il n’a pas fait grand chose, l’ami Clément. Pourtant je suis persuadé qu’il peut être un joueur clé.

André : 3/5

Un match correct, j’ai pourtant eu envie de lui enlever un point pour cette action hyper mal gérée en fin de match. On t’aime beaucoup Benji, mais je pense qu’on a été nombreux à te maudire.

Léa-Siliki : 3/5

Activité énorme, en témoigne le nombre de fautes et de coups qu’il a subis. Il ne fait pas toujours preuve de discernement, mais vu la façon dont il se bat sur le terrain, on lui pardonne. Remplacé par Siebatcheu (69e), désolé mon gars mais ton match ne m’a laissé aucun souvenir.

Sarr : 4/5

Un pénalty provoqué, un but opportuniste marqué. Et le reste du temps, des courses qui ont bien emmerdé l’arrière-garde olympienne. Ca fait vraiment plaisir de le voir comme ça.

Semaine chargée pour le Stade Rennais avec le tirage au sort des phases de poule de l’Europa League vendredi (CAR OUI LE STADE RENNAIS FC EST QUALIFIE POUR LA PHASE DE POULES DE LA COMPETITION EUROPEENNE SUSNOMMEE) puis la réception de Bordeaux dimanche.

Allez Rennes !

Marco Grossi

Marco Grossi

3 commentaires

  1. Ouais mais Khazri il est parti pour l’argent… Dommage pour Rennes, ça respirait pas la sérénité à Marseille, y’avait sans doute un coup à faire.

    • C’est ce qui est terrible : en fin de saison on se dira qu’être allé prendre un point à Marseille c’est une bonne opération, mais vu le match on peut s’en vouloir.

  2. C’était 3-1 et pas 3-0 à Lille mais ça ne change pas le fond du problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.