Portugal – Ghana (3-2), le Portugal prend les trois points

Bom dia,

Pour son entrée dans ce mondial dans un pays esclavagiste, corrompu, anti-droits de l’homme (alors ceux de la femme MDR), la meilleure équipe du monde sur le papier (oui car sur le papier en football est équivalent à « en théorie ») affronte les Black Star du Ghana. Bon de Star, on en connaît surtout deux puisque c’est André Ayew dit « le fils de » et son frère Jordan dit « Jo le Sconse » légende de la première  Canebière Académie du meilleur d’entre nous.

O Equipe :

Sur le papier en plus, c’est presque la meilleure compo possible?! Il ne manque que Pepe, on se demande si la chaleur ne rend pas fou Santos (ou cohérent selon le point de vue).

————————-—Costa——————————

Cancelo ———Dias ——-Danilo———-Guerreiro
 ————————Neves——————————

Otavio——————Bernardo————Fernandes
 —————-Cristiano———-—Felix——————

O Jogo :

On démarre dans le plus style Santoniesque, passes inutiles, aucune profondeur, une équipe qui attend. Seule différence, à la perte de balle, on a un pressing qui permet à la récupération d’alerter les offensifs.

La première alerte est sur corner, mais Otavio ne cadre pas.

Le Ghana semble venu pour attendre, bloquer et contrer, on sait qu’on va se faire chier.

Malgré tout, ce pressing donne le premier frisson. Fernandes donne en une touche à Otavio qui lance Cristiano qui bute sur une très bonne sortie du gardien Ziggy, oui il s’appelle Ziggy, c’est un gardien pas comme les autres (10e).

Pour tout avouer, d’un coup tout tombe (oui, c’était déjà pas la gaule du matin), on fait plus de passes latérales et en retrait que dans un match de rugby. Alors oui ça fait top d’avoir 700% de possession de balle, mais quand t’en fait rien, ça n’excite que les Guardiolistes.

João Felix rate tout, il est au niveau de son club, nul à chier et envoie une frappe hors du stade après un beau travail de Guerreiro.

Sinon le Ghana, au bout de 30 minutes, est à une petite quinzaine de faute sans carton et l’arbitre pense tenir le match.

D’un coup à la 30e sur une récupération de Felix, Cristiano est à la lutte au bras avec son défenseur qui tombe, il marque, mais l’arbitre à siffler. Donc si Cristiano tient debout, il y a faute contre lui, on en reparlera.

Quand au Ghana, il arrive à avoir 3 corners sans faire une frappe, ce qui ressemble presque à un exploit.

Bon on a maîtrisé la première mi-temps, mais sans amener énormément d’occasion. En face le Ghana veut son exploit de club amateur de coupe de France avec la complaisance de l’arbitre.

La seconde période voit un raid de 15 mètres d’un Ghanéen qui frappe à côté faisant ressurgir tous les vieux démons (non pas les racistes du FN) des matchs dirigés par Santos : possession stérile comme ta grand-mère accompagnée du but en contre, aussi pourri que ta mamie.

Pour couronner le tout, Otavio, un des seuls à prendre l’axe en jouant simple, se blesse et se fait remplacer par William… Fernan-do-Menech-Santos putain de bordel de merde.

Le Ghana se met à presser et on fait des petites erreurs accentuées par notre rythme de sénateur type Gérard Larchet, pas trop vite, pas trop brusque et une bonne digestion.

Sinon, Seidu prend jaune pour avoir mis un coup de tête à Felix, tout va bien.

Le match s’enlise quand d’un coup, Felix dévie pour Cristiano, il passe devant, il est au duel et se laisse donc tomber (Ben ouais quand il résiste il a faute contre lui).

Bref péno, 1-0 64e.

Cinq buts en cinq coupes du monde. Devant Pelé quoi. T’en pense ce que tu veux de Cristiano mais c’est quand même une putain de légende.

Le Ghana essaie de sortir, on a de l’espace, on est tranquille mais quand même première frappe cadrée à la 72e. Dans la foulée, Dias laisse filer l’ailier ghanéen qui centre, Danilo bafouille pour qu’André « le fils de » égalise 1-1 (73e).

Santos n’a pas le choix et doit faire entrer Léão pour marquer pendant que « Le fils de »  est remplacé par son frangin, la légende « Jo le Sconse ».

Le temps que « le fils de » embrasse tout le monde, en trois passes, Bernardo lance João qui trompe Ziggy. 2-1 (78e)

N’ayant plus le choix, les Ghanéens veulent partir à l’attaque.

Conséquence, un contre transperce leur défense, Fernandes décale Leão qui enroule en une touche 3-1 (80e)

Maintenant nous avons les contres, mais Cristiano part hors-jeu bien net, avant que Felix ne croque en tentant un dribble derrière la jambe.

Santos renforce le milieu avec Palhina pour Cristiano,  Ramos pour Felix et Joao Mario pour Bernardo

Tout va bien on se fait des bisous, le Ghana n’est pas dangereux... Sauf qu’un ballon long voit Cancelo faire de la merde, le centre est contré et prend à contre pied Danilo laissant Bukari mettre sa tête pour réduire le score. 3-2 (89e).

Comme depuis le début de la coupe du monde, ou en Liga portugaise, neuf minutes d’arrêt de jeu qui ne nous laissent a priori pas sereins du slip.

Alors que le temps additionnel est terminé sans embûche, Diogo Costa veut encore gagner cinq secondes. Il pose le ballon au sol pour dégager, sans voir qu’un Ghanéen s’est pris pour Rudi Völler ! Le coquin s’est caché derrière lui, surgit pour prendre la balle, mais perd l’équilibre, ratant sa frappe et nous permettant de ne pas relâcher nos sphincters ou insulter la famille de Diogo sur 1000 générations.

O Resumo :

Comme vous avez boycotté je vous mets les images.

Résumé Portugal

Os Quinas :

Costa (2/5) :
Se fait fusiller sur les deux buts, sérieux tout le match et concentré sauf une fois au chalet.

Cancelo (1/5) :
Aussi efficace défensivement qu’Emile Louis dans son bus scolaire, ça arrive à destination, faut juste ne pas compter les enfants.

Cancelo vigilant jusqu’au bout

Dias (2/5) :
Bon on ne va pas être trop méchant, il n’a pas l’habitude, normalement il joue 6 donc les erreurs de placements et de jugement c’est normal. Ah merde putain, lui c’est le spécialiste du poste.

Danilo (1/5) :
Sérieux, des interventions autoritaires, haute pour ne pas se laisser prendre de vitesse et deux placements/anticipation ratés qui coûtent deux buts. Triste comme un enfant dyslexique non diagnostiqué face à une dictée.

Guerreiro (2/5) : 
Le Raph fait un match correct, pas flamboyant offensivement, pas d’erreur derrière mais pas trop propre sur le second but.

Neves (2/5) :
Pas qu’il ait été nul, mais inutile, clairement. La force de Ruben c’est regista, le problème c’est lorsque les cinq joueurs devant toi décrochent pour prendre la première relance à ta place et que les quatre autres se transforment en plot de chantier…. 

Fernandes (2/5) :
N’a pas réussi à prendre le jeu à son compte, il a quand même été à l’avant dernière passe deux fois et à la passe dé une fois, comme quoi les stats ça te sauve un match.

Otavio (2/5) :
Le seul qui a tenté de passer par l’axe et de combiner pour briser cette attaque en U aussi efficace que les camps romains autour du village d’Astérix.

Bernardo (2/5) :
A tenté sans réussir, sans soutien, sans appuis. Tout le stade entendait ses SOS sauf le vieux du banc.

Felix (2/5) :
Sale gosse, fait comme il veut, ce qu’il veut, tu as envie de lui mettre des gifles ! Avec son but, tu te rappelles qu’il est sympa, il a préparé le repas et fait le ménage, putain d’ado.

Cristiano (3/5) :
Le plus dangereux, obtient et transforme le péno, devient encore plus une légende de ce sport.

chaque fois que je vois mon Cristiano marquer

O Banco :

William (2/5) :

Il a fait une bonne entrée avec des passes qui auraient pu avoir un meilleur sort, tant qu’il ne faut pas sprinter ça va.

Palhinia (2/5) :

Entré pour bloquer l’axe, on s’est fait mettre par les côtés.

Leão (3/5) :
A peine rentré, il a renversé le match. Percutant, buteur, explosif, le nouveau Cristiano.

Mario (2/5) :
Rentré pour tenir la balle, il l’a fait, mais ça ne suffit pas.

Remarque à la con :

Si on avait un coach, on serait sûrement les épouvantails de la compétition, mais là, on coule de plus en plus. Cristiano est l’autre qui sauve la forêt par ses records, car offensivement, on a le ratio talent/dangerosité le plus faible du premier tour.

Tu aimes horsjeu.net ? Évidemment !

Tu te demandes comment nous rejoindre ? Ici

Tu veux nous filer de quoi acheter des 8.6 ?

Tu n’es pas poète et un peu radin ? Tweet, Partage sur tes réseaux socianaux préférés, ou dénonce au Comité.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries, c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Si tu veux être un vrai rebelle va sur mastodon et suis moi @homerc@social.iphodase.fr

Beijos anal, Homerc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.