La Calcio Académie vous raconte l’actualité de la Serie B et de la Serie C (2022-2023)

À l’heure où certains d’entre vous s’interrogent sur la nécessité de boycotter ou de regarder en cachette un certain événement planétaire au Moyen-Orient, nous venons, ici même, vous narrer les dernières aventures et péripéties en B et en C. C’est un peu le retour du football vrai, celui du tacle « ohhhh je joue la ballon », par derrière, les deux pieds décollés au niveau de l’aorte, celui de la cagade de gardien avec ses mains en mousse ou encore celui de la belle frappe en lulu que tu ne reverras pas au ralenti car il n’y a pas de ralenti.

Il Calcio Vero

Voici donc, sans plus attendre, le résumé de la dernière journée de la serie B et C. On évitera, avec votre aimable permission, les plaisanteries douteuses sur la Nazionale.

Une reprise en B et le plein de surprises

Perugia 1-0 Genoa


Les semaines se suivent et se ressemblent en B. Les poursuivants de Frosinone peinent à suivre la cadence. Commençons par le Genoa, les rossoblu perdent encore trois points en s’inclinant sans la manière chez le dernier à Perugia. Le résumé est disponible juste en dessous. Vous y entendrez principalement les « ohhh » des tifosi ligures. Il faut dire que les Rossoblu ont largement dominé avant de finalement s’incliner sur un enchaînement de génie de Marco Olivieri, un jeune pas si jeune prêté par les U23 de la Juventus.

Enchainement à la Gourcuff de Marco Olivieri

Reggina 2-2 Benevento


La Reggina ne profite pas des faux pas des ligures. Les calabrais menaient pourtant de deux buts, tout le stade était en joie avec cette victoire qui se profilait tranquillement contre le voisin de la campanie, Benevento. Et pourtant les Stregoni sont revenus de nulle part et prennent un point inespéré au bout du bout du suspense. Les hommes de Pipo restent toutefois seconds.

Frosinone 2-2 Cagliari


Mal en point depuis plusieurs semaines les sardes de Cagliari réussissent l’exploit d’arracher un point chez le leader. Ils étaient pourtant menés au score et après un temps additionnel de plus de 10 minutes ils ont bien failli repartir avec trois points dans l’escarcelle. Il a fallu un festival de décisions arbitrales étonnantes et de la vidéo pour que finalement que le match rende son verdict. Lapadula égalise finalement à la 98e. On vous invite à regarder le résumé, il n’y a pas qu’au Qatar où on joue des temps additionnels équivalent presque à un quart d’heure.

En Bonus, le but refusé à la 99e

Brescia 2-0 SPAL


Le message est bien passé à la SPAL. On commence sérieusement à s’inquiéter pour eux. Brescia se rapproche à nouveau de la tête

Le coin des promus

Como 1-1 Bari


Ce fut une histoire de main et de penalties. Les locaux ont dominé, ils ont obtenu un péno de plus que leurs adversaires du jour mais ils ont eu la malchance de tomber sur un Elio Caprile des grands soirs. Le portier des galletti a presque tout arrêté. Sur une de leur seule action du match, Bari obtient un péno miraculeux. Ruben Botta le transforme remarquablement.

L’artisan de la montée en B remet son costume de héros

Sudtirol 2-2 Ascoli


Nous avons vu un chouette match dans le Trentin. Ascoli a mené deux fois au score et à chaque fois Sudtirol est revenu. Les Rot-Weiß auraient même mérité un peu mieux que ce petit nul. On ne va pas se mentir, ils sont entrain de devenir nos chouchous de la saison.

Le magnifique stadio Druso Bolzano

Les autres Matchs

Pisa confirme sa bonne forme et s’impose contre Ternana. Les toscans se rapprochent des places de barragistes. Dans le derby de la semaine, Modena fait tomber Parma dans le vieux stade Ennio Tardini. C’est une des grosses surprises de la semaine. Comme c’était une journée de n’importe quoi, les Siciliens ont joué le jeu. Ils ont fait n’importe quoi et Venezia en profite. Les vénitiens retrouvent le chemin de la victoire, on n’y croyait plus. Le héros se nomme Joel Pohjanpalo. Les siciliens ont loupé un péno par le joueur le plus irrégulier du championnat, Matteo Brunori. Palermo nous inquiète à nouveau. Et enfin, pour conclure Cittadella a concédé le nul à domicile contre Cosenza dans un match un peu pourri, il faut bien l’avouer.

Le classement

Il suffit de cliquer sur le lien hypertexte et le tour est joué. On fait désormais dans l’académie interactive….

Une Balade en Serie C

Groupe A


Dans une très bonne dynamique, Pordenone occupe la première place du groupe A. Les joueurs du Mister Di Carlo ont enchaîné quatre victoires consécutives et ont obtenu un bon nul sur le terrain de Pro Sesto lors du choc de cette quinzième journée. Les Ramarri possèdent la seconde meilleure attaque et surtout la meilleure défense, un changement radical par rapport à la saison précédente. A leur poursuite, Renate, Lecco et FeralpiSalo ont trois points de retard et Vicenza quatre après trois succès d’affilée. De la sixième à la dixième place, l’écart s’agrandit et varie de -5 à -9. Dans la seconde partie de tableau, Pro Vercelli et Virtus Verona sont les seuls clubs à empocher la victoire. Les autres équipes patinent voire dévissent. Trento, la Triestina et Piacenza ferment la marche. La lanterne rouge n’a déjà presque plus rien à espérer de cette saison.

Une des raisons de la lourdeur de Piacenza, Pisarei e faso

 

Groupe B

Si la Reggiana est le leader de ce groupe, la lutte pour la première place est féroce. Talonnée par Gubbio, la Reggiana est également pistée par la Carrarese, Entella, Cesena, Fiorenzuola et même Pontedera qui reste sur une série de quatre victoires et un nul lors des cinq derniers matchs. Les autres membres de la zone des Play-offs commencent à accumuler trop de retard pour devenir des concurrents directs. La seconde moitié de tableau est presque un copié / collé du groupe A. Hormis Lucchese, la Fermana et San Donato qui gagnent et Alessandria et Olbia qui font un résultat nul, toutes les autres subissent les affres de la défaite. Et si le suspens est présent pour la lutte dans les hautes sphères, il est également là pour la lutte pour la rétrogradation. Cinq points séparent le dernier du douzième et trois points seulement le dernier du quinzième.

Groupe C

Le duel entre le premier et le second du groupe a souri au leader qui ne fait pas de détail et l’emporte 0-3. Catanzaro accentue son avance sur ses poursuivants et écarte son adversaire du jour à six points. Bref, Pescara n’a pas pesé lourd. Crotone en profite pour se replacer à la seconde position. Dans l’autre championnat, tant le trio de tête semble sur une autre planète, Calcio Giugliano chute contre un mal classé : Fidelis Andria. L’Audace Cerignola continue sa bonne série et se repositionne au classement. Mais si l’écart est grandissime entre la tête et les autres, il est beaucoup plus restreint à partir de la quatrième place. Il n’y a finalement que huit points entre Calcio Giugliano (4e) et Taranto (16e). Tout reste ouvert pour les équipes évoluant dans cette fourchette. C’est plus compliqué pour la Viterbese et Messina qui ne décollent pas et demeurent englué en fond de classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.