PSG-Rennes (3-0) : La Breizhou Académie était consentante

C’est rien de dire que la trêve nous fera du bien. Onze matchs en deux mois, dans le dur physiquement, mentalement et collectivement, nos Rouge et Noir ont besoin de souffler.

Ce n’est pas que Paris était trop fort, ils ont à peine eu à forcer leur talent avec leur équipe de seconde zone. Mais nous étions encore moins bons (ou plus nuls, c’est selon) et pire, nous avons accepté notre sort. On a bien eu quelques occasions timides, mais on s’est laissé dominer, on s’est laissé bouger sans réagir franchement et sans en avoir les capacités. Pas aidés par l’enchaînement des matchs qui empêche tout travail collectif de fond aux entraînements, nos Rouge et Noir ont l’air en panne d’inspiration, avec une animation collective répétitive et stérile : on fait tourner la balle, on alerte nos latéraux et/ou nos ailiers, mais aucun décalage n’est créé, aucune ligne n’est cassée. Autre souci : on manque clairement de tauliers. Ni Da Silva ni Nzonzi ne semblent à même de secouer leurs copains pour inverser le cours des choses comme on l’a (un peu trop ?) fait par le passé. On le voit un peu plus à chaque match : on manque de vice, de « roublardise », comme l’a justement dit Stéphan. Truffert et les autres qui s’arrêtent de jouer sur le troisième but, des mains/fautes/pénos concédés et non obtenus, etc. Le problème étant qu’on ne voit pas bien qui pourrait endosser ce rôle si ce ne sont pas notre capitaine ou notre international expérimenté. Certes, Camavinga manque, mais si en plus d’être le meilleur joueur du monde, on attend aussi ça de lui, on n’a pas le cul sorti des ronces.

Résultat, comme face à Chelsea, on a la sensation de ne pas avoir été mangés, mais on repart avec trois buts dans la sacoche malgré tout. Stéphan va devoir trouver la formule tactique et motivationnelle pour remobiliser son groupe. ON NE VA QUAND MÊME PAS PERDRE CONTRE BORDEAUX MERDE.

Les joueurs :

Gomis : 2-/5. Il n’est pas seul fautif sur le premier but, mais son jeu au pied a besoin d’être amélioré, et vite. Pas fantastique sur le troisième non plus.

Truffert : 2/5. On voulait voir, on a vu. Il revient quand, Maouassa ?

Aguerd : 2/5. Pas toujours dans le bon tempo pour intervenir, encore des problèmes de communication avec son gardien, ça devient pénible.

Da Silva : 3/5. Il tient la baraque, mais seul. Il doit reprendre le contrôle de sa défense.

Bourigeaud : 2/5. Le pressing c’est comme la baise : tout seul c’est bien, tous ensemble c’est mieux. Remplacé par Hunou (67e, non noté), au moins, il a essayé.

Nzonzi : 2+/5. Il me fait penser à la vigie du bateau pirate d’Astérix : il surnage, mais finit toujours par couler avec les autres.

Léa-Siliki : 2/5. « Quand on veut on peut », c’est vraiment une maxime de droite. Remplacé par Grenier (56e, non noté). Entre les corners qui atteignent péniblement le premier poteau et les frappes inoffensives, tu manges pas assez à la cantine, Clément ?

Doku : 3/5. Aaah, enfin un bon match du jeune belge. L’un des seuls Rennais un tant soit peu dangereux, il prend mieux part au jeu collectif et il n’aura pas toujours des adversaires de ce niveau, on peut être optimistes. Remplacé par Del Castillo (79e, non noté), boarf.

Guirassy : 2/5. Quand notre attaquant de pointe touche un ballon sur deux dans le rond central, c’est qu’il y a un problème quelque part.

Gboho : 2+/5. Lui, il peut affronter Louhans-Cuiseaux comme Liverpool, il s’en cogne. C’est agréable de le voir tenter, quoi qu’il arrive. Mais la route est encore longue. Remplacé par Terrier (56e, non noté), tellement poli que les Parisiens n’ont pas dû s’apercevoir de son entrée.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour vivre. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

5 commentaires

  1. DITES DONC UN PEU DE RESPECT POUR BORDEAUX MERDE. Cela dit, je comprendrais parfaitement votre désarroi si nous devions l’emporter sur vous. Ne vous faites pas trop de soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.