Real Madrid – FC Séville (2-1) : La Meringue Académie est de re-re-re-retour

Buenas a todo.a.s,
Ici Roberto Carrosse, un nouveau dans le paysage football, mais je vous veux du bien, rassurez vous. 

Je commence les présentations par une victoire, ne dit on pas que c’est l’entrée des artistes ? Je crois que oui. C’est important pour moi d’entamer le voyage en vous confessant mon profond amour pour le ZZ, le Zinédine de mon coeur, le Zizou de mon pantalon. C’est avec lui qu’on m’a appris à adorer le football, ce sport de ballon rond comme une queue de pelle. Voilà. Maintenant, vous savez. N’en démordez jamais. 

Il y avait, contre Séville, un double parfum d’importance et de dangerosité. Importance car Séville est encore dans la course, un peu distancé certes, mais toujours là. Dangerosité car une défaite et c’est Barcelone qui se donne un peu d’air dans l’ouverture de l’ère Setién. C’était clair comme de l’eau de roche : il fallait gagner.

La première mi temps montrait toute la difficulté du 433 madrilène à animer le jeu, la timidité du milieu blanc n’aidant absolument pas dans cette quête. On voyait que Séville pouvait être très dangereux, et les rares occasions du Real se résumaient à de lointaines tentatives, vaguement lancées sans grande conviction. Beaucoup trop de ballons perdus, c’était à s’en arracher les poils du caillou ! Puis arriva ce but de De Jong, refusé pour une faute qui, à mon sens, n’était pas évidente. Mais loin de moi l’idée de cracher dans la soupe, quand bien même la VAR est une aberration infinie mise en place par des gens qui ne comprennent le foot que comme une animation de fête foraine pour assujettis à l’ISF. C’est en deuxième mi temps que les esprits se sont réveillés, invoqués par le grand sorcier Casemiro. Boum depuis le coin droit de la surface de réparation ! Mais le reculoir fut de mise et cela n’a pas loupé, Séville a égalisé. Et cette fois, pas de VAR pour signaler la main de Munir qui put ensuite décaler De Jong. Allez vous faire voir chez le pape. C’était sans compter Casemiro, intenable, qui nous a libéré ! A

u final, un match très tendu, très tendant également, mais qui laisse une bonne note puisque la Casa Blanca reste au contact des indépendantistes de droite. J’attends le retour d’Isco avec impatience. 

Je dois noter les joueurs, maintenant :


Courtois, 3/5. Très sûr dans ses interventions, ne peut rien faire sur le but.

Carvajal, 2/5. Un peu perdu avec le ballon, qui est pourtant son outil de travail.

Militao, 2/5. L’anticipation doit être dosée pour être pertinente, c’est la clé du défenseur bon sang.

Varane, 2/5. Propre et neutre, ça me rappelle mon produit de nettoyage pour le sol.

Marcelo, 1/5. Il n’a rien fait et paraît hors de forme, comme le chapeau. Remplacé par Mendy, 3/5, qui a fait son travail solidement.

Casemiro, 5/5. Il donnait l’impression d’être encore au lit au début, mais son apport ensuite a été fabuleux. Quelle classe !

Kroos, 2/5. Il a été paresseux et n’avait pas envie de jouer ce samedi, le petit coquin. 

Modric, 2/5. Le plus actif en première période, mais un peu trop seul comme un poil en forêt. 

Rodrygo, 1/5. Il a encore beaucoup à apprendre sous la houlette du dieu ZZ. Remplacé par Vinicius, 3/5, très actif, débordant de toute part, j’apprécie. 

Lucas, 2/5. La seule raison à ces deux points c’est son centre qui amène le deuxième but. Sinon, c’est zéro.

 Jovic, 2/5. Un peu trop imprécis, mais s’il est capable de coup de génie comme la talonade sur le premier but, je prends. Remplacé par Benzema, 2/5, qui n’a pas fait de choses mais il n’avait pas le temps. 


LE DIEU ZZ, 3/5. Il avait beaucoup de retour de blessures donc des joueurs pas dans le rythme. Mais il a su composer et reste le dieu. 
C’est tout pour moi, merci d’avoir lu ma chronique et à très bientôt j’espère les amigos. 

Robert Carrosse

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.