Rennes – Angers (1-3), la SCO Académie se présente et livre ses notes

9

C’est nouveau, et c’est ligue de mes deux.

Horsjeuiens, horsjeuiennes,

Comme un symbole, c’est un soir de Coupe de France qu’est née ma passion pour le SCO et qu’est apparu aux yeux de tous mon héros.
Comme un symbole, nous avons le même prénom, le même poste, la même passion (mais pas le même maillot).
Et comme un symbole, 9 ans plus tard, c’est pour un match de Coupe de France que la SCO Académie naît.

Le match:

½ finale de Coupe de France contre Rennes, 14e de Ligue 1 et qui espère sauver ses 5 dernières saisons avec un premier titre depuis 50 ans, malgré 5 finales en 5 ans (en gros).

Pour ce match, coach Moulin avait décidé de conduire un 4-4-2 assez différent de celui victorieux face au Havre, avec notamment les absences dans le groupe de Keita et Blayac (blessés) ou encore de Frikeche, Angoula et Diers (remplaçants), ce qui donne la compo suivante:

compo1

Les buts:

1’: M’bengue, pressé par Eudeline, fait une air-conservation de balle, qui permet à Eudeline de centrer en retrait pour Yattara qui balance une mine sous la barre. SCO 1 – 0 SRFC

15’: Centre d’Alessandrini, air-intervention de Henin, déviant (thonon gaillard) le ballon sur Malicki, qui repousse sur Toivonen, seul aux 6 m. SCO 1 – 1 SRFC

35’: Centre d’Alessandrini, Konaté relance de la tête plein axe, Doucouré récupère et lance Groskiki (le plus gros de tous les kikis) dans la surface, qui élimine Malicki (sorti à la vitesse d’un cancéreux en phase terminale), 3 angevins et marque dans le but vide. SCO 1 – 2 SRFC

48’: Perte de balle de Gamboa aux 35 m, Doucouré récupère, embarque 3 angevins avant de donner à Jean II Makoun, dont la frappe plein centre est détournée dans son propre but par Malicki. SCO 1 – 3 SRFC

89’: Les angevins poussent mollement, Boufal centre pour Yattara, qui remet pour Gamboa dont la frappe prend la direction du pigeon survolant de stade. Mais Kana-Biyik, fervent admirateur de Jeremy Morel et de 30 Millions d’amis, se sacrifie avec l’aide de son bras. Penalty transformé par Yattara. SCO 2 – 3 SRFC

L’anal – yse :

Impression mitigée après ce match. Forcément déçu de se faire sortir de la compétition à une marche du Stade de France, d’autant que cette saison le calendrier nous avait gâtés, mais défaite logique au vu de la rencontre. On peut regretter de rentrer à 2-1 à la mi-temps alors que la rencontre est équilibrée, mais on explose complètement en seconde mi-temps et on aurait pu repartir de Rennes avec 5 ou 6 dans la musette.

Les points positifs: L’attaque, avec un Yattara en feu (c’est une image, on brûle pas vraiment les gens à Angers, on est pas aussi arriérés que les mayennais), et une animation offensive plaisante à voir avec du jeu à une touche de balle. A noter également que les CPA ont tous été dangereux (aidés par l’air-marquage des rennais sur corner), avec notamment la transversale trouvée par Gamboa.

Les points négatifs: La défense, aussi efficace que celle de l’équipe B de mon village qui joue en 4e division de district et qui en a pris 9 ce week-end. Des erreurs évitables, et un axe central fautif sur les 2 premiers buts. Va falloir vite se reprendre si on veut espérer prendre notre revanche sur les bretons la saison prochaine en championnat.

Les notes:

Malicki (1/5): Le match de trop. Autant il assure en championnat et mériterait le titre de meilleur gardien de Ligue 2 (ce qui lui vaut +1), autant hier il faisait peine à voir. Peut-être la pression de voir un article sur lui dans l’Equipe ? Merde.

Manceau (2/5): 4 offensivement, puisqu’il s’est régulièrement proposé sur l’aile droite et a beaucoup donné tout au long du match. Et 0 défensivement, parce qu’Alessandrini lui a fait les fesses pendant 90 minutes : ce qui nous donne 2, n’est-ce pas Bertrand (Hervé) Renard  (Chenapan) ?

Bouga Moutou (1/5): Les mêmes observations que Manceau, à part qu’il a moins proposé offensivement, et qu’il s’est trop souvent fait prendre par Groskiki. Même s’il aime autant ça que gros membre numéro 2, se faire violer de 20 000 personnes et des milliers de téléspectateurs c’est à la limite de l’attentat à la pudeur.

Konaté (0/5): A la rue, plus déboussolé qu’un SDF expulsé pendant la trêve hivernale. Sa relance dans l’axe parachève sa prestation ô combien anale.

Hénin (0/5) : La même chose que son compère, mais remplacez la relance dans l’axe par l’air-intervention sur le premier but. Mais on t’aime bien quand même Jérémy.

Auriac (1+/5): Auriac, c’est un peu un Thiago Motta, mais sans le talent. Le placement entre les deux défenseurs, les fautes mais la qualité de relance en moins.

Thomas (3/5): Au milieu de terrain, il a essayé d’amener de l’impact et sa technique a souvent été à l’origine des bonnes séquences de possession angevines, mais a plongé physiquement en 2e mi-temps. Dommage qu’il ne place pas sa tête ailleurs que sur Costil.

Ben Othman (NN/5): Pas vu, j’ai raté les 25 premières minutes. Est sorti sur blessure, certainement l’humidité bretonne.

Eudeline (3/5): Généreux, l’ancien nantais voulait la mettre profonde à ses anciens rivaux. Raté. +1 pour sa passe décisive.

Ayari (NN/5): Même remarque que pour Ben Othman, les adducteurs en plus.

Yattara (5/5): Man of the Match. Grosse débauche d’énergie, il faisait changer la couleur des slips rennais dès qu’il touchait la balle. Récompensé par un but sublime et un penalty.

Remplaçants:

Gamboa (2/5) pour Ben Othman (25’): Contrasté. Belle rentrée en 1ère période, mais a clairement baissé de pied en 2nde mi-temps, ce qui donne 3. +1 pour les CPA et le penalty, mais – 2 pour sa perte de balle qui amène le 3e but rennais.

Socrier (0/5) pour Ayari (25’): Invisible, nul à chier, boulet, fardeau. Doit être pote avec le clan Tiberi, parce que quand il est sur le terrain on a vraiment l’impression que c’est un mort qui joue.

Boumal (3/5) pour Eudeline (73’): A amené de la percussion, mais a tendance à faire 15 touches de balle avant de la lâcher. +1 pour le centre qui amène le pénalty.

Le coach (Poissard/5): Avec 2 blessures à la 25’, compliqué de coacher. Vu les fissures naissantes à ce moment-là, aurait pu opter pour faire rentrer un milieu axial et passer en 4-5-1 pour stabiliser derrière plutôt que pour Richard “Casper” Socrier. Mais il reste un bel homme à mes yeux.

Les adversaires: Toivonen et Groskiki sont 2 bonnes pioches du mercato. Kana-Biyik est une grosse salope, j’espère qu’il sera suspendu pour la finale près son geste sur Manceau. Alessandrini et Ntep sont des abrutis, mais rien de bien nouveau. Mais Roazh Takouer et la Breizhou Académie en parleront certainement mieux que moi.

Pour voir les buts, c’est ici

Prochain match en Ligue 2 avec le déplacement sur la pelouse de Gabriel Montpied, pour continuer à nous faire rêver en cette fin de saison.

La bise d’Anjou (et dans les fesses),

Cyril Thétéro

9 thoughts on “Rennes – Angers (1-3), la SCO Académie se présente et livre ses notes

  1. Bienvenue, ami angevin. C’ets beau, on voit jusqu’e dans ton titre que tu y as cru jusqu’au bout.

    Cela dit, vous avez fait une très bonne première mi-temps. C’ets vrai que les deux changements à la 25′ ont un peu foutu en l’air un possible coaching en 2e mi-temps qui aurait fait du bien.

    Je me rappelle pas ce qu’a fait jean-Mamelle pour que tu le détestes autant ? A part vous offrir un péno…

  2. Merci messieurs.

    Pour Kana-Biyik, il a juste mis un gros coup de latte à Manceau alors qu’il allait chercher le ballon au fond des filets … Normalement ça vaut rouge direct, mais visiblement l’arbitre de surface était déjà rentré au vestiaire, il a même pas signalé la faute …

  3. Ah je me rappelle pas de ça. En même temps tu sais, Johnny Boye et lui, on les entraîne à ne pas laisser le ballon entrer dans leur maison, donc il peut y avoir un surplus d’agressivité par moment

  4. Un mec qui s’appelle Manceau et qui joue à Angers. Hasard ou coïncidence ?

    Bonjour sinon.

  5. Je confirme l’agression de Jean-Mamelle, ce type est une vrai pute.
    Je te trouve très sévère avec les défenseurs, Malicki est le responsable des 3 buts encaissés. Ah oui car le score est de 3-2 et non de 1-3.
    Enfin qui a remarqué le cul de de NTEP? C’est énorme non?

  6. @Porthos: En effet, vu que le club a racheté les structures de formation de notre défunt voisin (vous en saurez plus dans la prochaine acad’), ils ont dû le choper en prime.
    @Craig: Le 1er est pour Hénin, il craque son dégagement, Malicki est surpris (mais mal placé je suis d’accord). Le 2e est pour Bouga Moutou, qui laisse filer Groskiki dans son dos (même si là encore Malicki fait une sortie à la vitesse d’un escargot lancé). Par contre le 3e est complètement pour lui. Pas vu le cul de Ntep par contre, qu’est ce qu’il s’est passé ?

    Et merci pour les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.