Rennes-Reims (2-2) : La Breizhou Académie ronronne

Le caviste m’avait dit un jour : « mieux vaut un bon crémant qu’un mauvais champagne. »

Quatre matchs. Ca faisait quatre matchs que les Rémois nous battaient et qu’on n’était même pas foutus de leur coller un but. Cette fois-ci on leur en a mis deux, sauf qu’eux aussi. On a beau être leaders, qualifiés en Ligue des champions, c’est presque rassurant de voir que certaines choses ne changent pas : même 19e de Ligue 1, Reims reste notre chat noir.

Les joueurs :

Salin : 3/5. J’espère qu’il a profité, il y aura bientôt un nouveau shérif en ville.

Boey : 2/5. Bouais.

Aguerd : 2/5. Pas aidé par son latéral, mais les Champenois ont trop facilement pris la profondeur, commun symbole d’analité défensive.

Da Silva : 3/5. Quand c’est pas son compère de la défense centrale, le cap’tain est au 2e poteau pour mettre une tête. Il prend d’ailleurs son rôle de leader très au sérieux en accueillant Rugani de la meilleure des manières : son carton jaune est synonyme de suspension contre Dijon, benvenuto Daniele.

Traoré : 3/5. On l’a connu plus inspiré offensivement.

Camavinga : 3-/5. En pilote automatique. Remplacé par Martin (79e, non noté), là il m’a un peu perdu, le Stéphan.

Nzonzi : 2/5. Sa tête de la 90e rentrait, je me faisais tatouer son prénom sur la fesse. Je vais donc me contenter de souligner son match médiocre.

Bourigeaud : 3/5. Un des plus combatifs.

Tait : 2-/5. Ca y est, je n’en peux plus. La différence de niveau avec le reste de l’équipe – et ses homologues offensifs – est flagrante. On ne peut pas lui reprocher d’essayer, mais rien ne passe, tout est pataud et laborieux. Remplacé par Del Castillo (64e, non noté), qui a eu du mal à briller face à une défense regroupée.

Guirassy : 3/5. Quel recrutement. Non seulement il pèse sur les défenses, mais il est également intelligent dans le jeu, en témoigne sa jolie passe dé pour Raphinha.

Raphinha : 4/5. Tu peux pas partir, pas après un match comme ça. Stéphan > Bielsa.

Même si l’on peut être déçu de ce match nul, relativisons : on est toujours invaincus et toujours leaders de la Ligue 1. Et cet avertissement permettra sûrement aux joueurs de ne pas s’enflammer, gageons que Juju saura très bien le leur faire comprendre.

————————————————————-

Tu as envie d’aider horsjeu.net ou d’y participer ? Clique sur les boutons en dessous. Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.