Saint-Etienne – Metz (1-0) : la Forez Académie aux forceps

Face à des messins invaincus en 2021, Sainté se devait d’innover et de leur faire mordre la poussière dans un Chaudron encore une fois bien vide. Le onze aligné par Puel sentait bon la sueur (ce n’est pas sale).

Le mâche en une phrase nominale : le retour d’une tour de contrôle en défense

.

On va rentrer immédiatement dans le vif du sujet mes belets, avec le 11 choisi par le Glaude. A l’annonce de celui-ci, on ne savait pas trop comment articuler tout ça. Puel partait-il sur une formation en 4-4-2 devenue classique ? Pourtant, le manager n’a plus utilisé Kolo en latéral gauche depuis cette fois où il l’avait mis à l’écart la saison dernière. De plus, la présence de Monnet-Paquet en tant que titulaire nous rappelle ses bonnes prestation en piston, à l’image de Bouanga qui nous avait fait du bien dans ce rôle-là aussi. On se dirigeait donc bien vers un retour du 3-5-2, ou 5-3-2 selon la phase de jeu :

.

Neyou en position avancée, j’y crois pas trop…

.

LE BUT

.

.

LE RÉSUMÉ DU MÂCHE

Metz après avoir mis le pied sur le ballon s’est mis à reculer, jusqu’à concéder un coup-franc à l’entrée de la surface. Hamouma se concentre et s’en charge, c’est détourné par Boye et la balle rentre après avoir touché les deux poteaux (1-0) ! Un début de match idéal pour mettre les Verts à l’aise dans le Chaudron.

Metz tente de se rassurer et de repartir de l’avant. Ils ont une vraie qualité dans la transmission, leur collectif est bien huilé cette saison. Mais sur ce match, cela se révèle pour l’instant plus compliqué et ils ont du mal à tenir la chique une fois la ligne médiane passée. Vagner s’infiltre en contre deux fois mais il est trop seul et excentré. Tactiquement, notre défense à trois se place très bien. C’est serein, il y a une certaine maîtrise. Ça fait bizarre… Et lorsqu’Ambrose s’infiltre et tombe dans notre surface : Kolo n’est pas impliqué dans l’action, donc yapapéno ! Bizarre.

(surtout, le messin était venu s’empaler sur Gourna-Douath)

.

Score à la mi-temps : 1-0. Les Verts ont retrouvé leur pressing efficace, qui a beaucoup gêné les messins. On a parfois manqué d’imagination ou d’efficacité, mais sans les vendanges d’un Bouanga repositionné plus bas. Première période intéressante même si les Verts ont un peu laissé venir les visiteurs après le but. Le 3-5-2 donne beaucoup de densité dans l’axe mais permet aussi de trouver des espaces et de combiner sur les ailes. L’animation est prometteuse. On espère voir Modeste mieux servi lors de la deuxième période ; et qu’Antonetti ne parviendra à remobiliser ses troupes.

.

.

Seconde période. Bon, Hamouma rentre directement aux vestiaires suite à un contact (52e). Il animait notre jeu offensif en dézonant beaucoup pour chercher les intervalles et les espaces… On va avoir une période plus… morose.

Bah écoutez, c’est pas raté : on hérite d’une période bien dégueulasse, qui se joue sur un faux rythme. Les deux équipes peinent à faire quelque chose du ballon. Boye aurait pu égaliser sur un service de Maïga (56e) mais globalement, il ne se passe que peu de choses avant le dernier quart d’heure, où le VAR a été éteint. D’abord sur une semelle bien sale de Centonze sur Camara :

.

La plume du taulier Gromerdier

.

Et ensuite sur une sortie du gardien messin qui stoppe Anthony Modeste… ç’aurait pu valoir un rouge, au vu de l’action.

Sainté recule trop, faute de pressing efficace… On sent de la fatigue en vérité. Notre système de jeu est devenu moins lisible, les transitions et l’animation sont bien plus brouillonnes. Mais l’assise défensive n’est pas trop menacée. Heureusement, Metz ne se montre pas très dangereux.

90e, Nordin dribble et déborde son vis-à-vis, passe l’épaule et s’en va centrer en retrait. Mais un seul coéquipier a suivi… Le même Nordin se fait ensuite mettre à terre par une prise judo, mais le VAR est décidément en panne sur cette fin de match.

.

Lorsque l’arbitre siffle enfin, il y a de la fatigue mais surtout beaucoup de soulagement. Sur les 3 derniers matchs, on a récolté 7 points pris sur 9 possibles. C’est très positif, surtout après l’hémorragie de ces derniers mois. Les supporters ont été entendus, le mieux annoncé par Puel se confirme et l’apport des recrues est vite payant (bien qu’on attende un but de Modeste, il apporte déjà sur le front de l’attaque). Une telle victoire doit être un match charnière, de ceux qui consolident un groupe pour la fin de saison. Aux Verts de faire en sorte que ce soit le cas, cette fois.

.

.

La question minitel vous a sondé

Vous avez en tout cas été marqués par la prestation de Pape Cissé dans le domaine aérien. Le récital du néo-stéphanois a aussi reçu la contribution de Moukoudi. On parle quand même de 21 duels aériens remportés, contre 9 pour les visiteurs. Et si Metz n’a pas pu s’approcher de nos 16 mètres 50 et n’a jamais été en bonne position pour tirer (10 tirs, 0 cadré…), c’est grâce à cette assise défensive, soutenue par un milieu de terrain très dense et très actif.

Ensuite vient le caramel d’Hamouma. On a pas retrouvé la stat : est-ce qu’il s’agit de son premier but sur coup-franc direct sous le maillot vert ? Si vous trouvez, dites-le nous !

Le cas Bouanga divise quant au contenu de ses matchs mais il est certain qu’il commence à exaspérer tout le monde.

Venez nous dire ce que vous pensez de Bouanga justement, mais aussi du 3-5-2 : ce sont des sujets que nous aborderons sans doute dans le Forez Académie Podcast !

.

.

LES NOTES

Moulin (3/5) : il n’a pas eu beaucoup de travail, puisque les messins n’ont pas cadré une seule fois, malgré 10 tirs. Il sort bien sur plusieurs situations et se permet même de saisir un ballon aérien avec autorité en fin de match. Il y a du mieux.

Moukoudi (4/5) : un match très solide dans les duels, dans les airs, dans le placement et les transmissions… Mais on commence à avoir l’habitude.

Cissé (5/5) : une sacrée rustine. Lorsque Dieubuchy n’est pas là, Moukoudi n’est plus seul. Qu’est-ce qu’il nous fait du bien dans le domaine aérien ! Il aurait même pu marquer de la tête sur un coup-franc excentré dans le dernier quart d’heure.

Kolo (3/5) : il s’est montré sérieux, appliqué… Nerveux aussi lorsque les messins sont allés au mastique. Il a pris un jaune pour avoir provoqué Centonze, suite à sa semelle sur Camara. Mais pour être franc, je préfère le voir montrer les crocs comme ça plutôt qu’être indolent en défense. Globalement un bon match, il doit sentir qu’avec l’arrivée de Cissé, c’est le banc qui l’attend.

Monnet-Paquet (3/5) : un match propre de KMP pour sa 200ème sous le maillot vert (eh oui…), qui s’est pas contenté de tenir son couloir. On l’a ainsi vu soutenir Hamouma en première mi-temps et presser haut. Il a eu quelques soucis de rythme en seconde. Remplacé poste pour poste par Youssouf (65e, non noté), qui reste donc isolé sur un côté… On le préfère tous dans l’axe, mais c’est vrai qu’on a beaucoup de relayeurs dans l’effectif.

Bouanga (2/5) : un match honnête, il aurait pu aller chercher le 3. Sa maladresse devient lassante. Il nous a même gratifié d’un joli drop sur une reprise en demi-volée suite à une habile remise de Modeste. Le contenu de son match n’est pas révoltant… Mais le gars balbutie son football. Dans ce poste de piston, le gabonais s’était révélé sous Puel la saison dernière, avant de repasser aux avant-postes. A voir si cela fonctionne encore en 2021. Il a tenu son couloir défensivement, et il y avait du boulot. Il a pu se projeter vers l’avant mais on en attendait plus, surtout en début de seconde mi-temps, afin d’endiguer le retour des grenats. Cela dit, il semble bosser. Le souci est bien mental, la clé sera donc la gestion humaine par le staff et l’introspection du joueur. Le faire jouer est encore le meilleur moyen pour qu’il retrouve la forme, le tout est de ne pas l’installer dans un confort et que la concurrence joue.

.

Le trident du milieu
J’ai parfois eu du mal à suivre les mouvements de Camara, Gourna-Douath et Neyou en seconde période. Leurs cartes de chaleur respectives permettent de voir à quel point ils ont été capables de s’adapter au fil du match, les visiteurs tentant plusieurs plans d’action en seconde période, auxquels Puel a répondu par divers changements tactiques :

Camara (4/5) : il a ratissé énormément de ballons, donné un coup de main à Bouanga sur l’aile et s’est projeté vers l’avant dès qu’il le pouvait pour combiner avec le gabonais et pour soutenir Modeste du mieux qu’il pouvait. Le soldat du Glaude a fini sur les rotules.

Gourna-Douath (3/5) : en double pivot avec Camara à sa gauche en première, il a été un peu plus couteau suisse en seconde, s’appliquant à combler les brèches.

Neyou (2/5) : il a eu du mal à orienter le jeu et à aimanter les ballons. Je le préfère plus bas sur le terrain, où il est capable de prendre le jeu de l’équipe à son compte et d’être face au jeu le plus souvent possible. En seconde mi-temps, il est revenu en arrière soutenir la paire Gournamara mais c’était pas trop ça… C’est maintenant qu’on l’attend, il doit se montrer régulier. Remplacé par Moueffek (77ème, non noté) qui a soutenu Gournamara à son tour avec la qualité et l’énergie qu’on lui connaît. Il s’est contenté de défendre, l’équipe ayant le plus grand mal à se projeter en avant à ce moment-là.

.

Hamouma (4/5) : beaucoup de tranchant à l’entame, une grosse volonté. Le jeu offensif, c’est lui. Il prend un jaune à mon sens injustifié et cela l’a agacé et déconcentré pendant 10 minutes ; il gâche d’ailleurs un corner à cause de ça. Il a dû sortir sur blessure suite à un duel avec Maïga où les deux jouaient le ballon. On parle d’un problème sur un ligament externe du genou. Il serait d’ores et déjà forfait pour le match contre Sochaux en Coupe de France. Remplacé par Nordin (52ème, non noté) qui a eu à pâlir de la comparaison avec son aîné. Si les messins se sont bel et bien rebiffés en seconde, il faut quand même dire qu’on a pas su tenir la balle dans leur camp… Il est cependant resté précieux lors de quelques situations de contre, à l’image de son action de la 90e. Il ne rechigne pas à presser et aller au contact mais on espère plus de lui après son bon début de saison ; il faudra confirmer en 2021, ce qu’il a eu du mal à faire pour l’instant.

Modeste (2/5) : difficile de le noter car il a été esseulé, surtout après la sortie d’Hamouma. Néanmoins, ses appels et ses prises de balle étaient de qualité. Le néo-stéphanois va mieux comprendre le classement du club. Lorsqu’il sort, il a la mine renfrognée. On sent le mec qui en veut, ça fait plaisir. Il a donc été remplacé par Trauco (77ème, non noté) pour passer à une défense encore plus dense, l’équipe reculant encore. Un point d’appui devant était inutile et le pressing offensif de Modeste aurait été inutile du fait de son isolement aux avant-postes.

.

.

En face : pas de frappe cadrée en 90min pour le FC Metz, première défaite en 2021, c’est dire qu’on les a fait déjouer et c’est tout au crédit de notre organisation tactique et de notre perf collective. Maïga est un bon joueur dans son registre. Ambrose a de la qualité mais est très très brouillon. Oukidja aurait dû prendre un rouge sans doute et Centonze est un bâtard ; mais il a sans doute été le meilleur grenat avec Kouyaté ce soir. Boye a de l’expérience, pas étonnant qu’Antonetti lui fasse confiance. En parlant du coach… Il fait un excellent travail avec Metz et on reconnaît bien sa patte. Encore merci à lui pour avoir sauvé l’ASSE et, bien sûr, une grosse pensée pour l’homme, par rapport à l’épreuve qu’il traverse encore.

.

.

L’après-match en 3 déclas du Glaude

  • « J’ai vu une première période très intéressante. On a pris du plaisir dans le jeu. En seconde mi-temps, on a tenu au courage et pris alors du plaisir dans le combat. »
  • « Nous n’avons pas concédé d’occasion sur ce match. Je suis satisfait de la solidarité, d’avoir gagné un match aussi engagé. Face à un adversaire invaincu en 2021, c’est encourageant. »
  • « L’ASSE ne respire pas. Personne ne lâche derrière, c’est dense. Chaque équipe peut faire une belle série, recoller très vite. C’est un championnat difficile et il faut batailler encore longtemps. »

Mission accomplie sur ce match pour Puel. Que les débiles qui veulent son départ pour le mini imbroglio Aouchiche se taisent un peu et le laisse gérer un jeune dont c’est la première vraie saison en Ligain et qui vient d’arriver du PSG en tant que principale recrue du club.
Le Glaude marque un point : si on vient de récolter des points tandis que Nantes, Dijon ou Nîmes ont perdu, on doit surtout regarder la très bonne série en cours de Lorient. En quelques matchs, les choses peuvent vite évoluer et Sainté se doit de vite se mettre à l’abri.

.

.

Gruger Rocher

.

.

.

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disent même plutôt sympa. Gruger Rocher et Robert Binouzaret sont aussi sur le touitoui : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

3 commentaires

  1. Pensez-vous que LeGrasAully nous gratifiera d’une académie pour ce match ? J’aimerais bien lire le POV (ce n’est pas sale) Messin.

  2. Acad’ de qualitay Gruger.

    D’accord pour Bouanga bonne activité mais sa tendance à salement croquer les occases est crispante. S’il est moins en confiance, il devrait se concentrer à bien servir ses partenaires devant notamment Modeste (j’ai une action en tête où il va tout seul faire de la merde au lieu de lui donner le ballon) au lieu de forcer comme un forceur. Ça permettrait de le décharger de la pression de la finition et de se rassurer mentalement.

    Pendant le match, je me disais que c’était pas mal quand Hamoumalpartout ne se blessait pas, ben oualà, 1 mois d’absence… La tuile.

  3. @Bichon : malheureusement, je pense pas que ça sera le cas, la Metz Que Un Club a moins d’académies depuis l’automne dernier – une pensée à eux !

    @Maréchal Perrin : merci bien ! Tu as raison et j’y avais pas vraiment pensé, mais son salut passe par se fondre dans le collectif et se mettre au service de ses partenaires avant de pouvoir relever la tête et être de nouveau leader sur le terrain. Très juste.

    Grosse tuile, on en parle dans le prochain podcast de l’académie un peu. Triste pour nous et pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.