Ajaccio – Saint-Etienne : l’Aiacciu Académie livre ses notes (0-0)

Presque…

Toujours pas de victoire à domicile. C’est ce que l’on retiendra de ACA-ASSE. Depuis une victoire 1-0 contre Brest le 29 septembre dernier, l’ACA reste sur deux défaites et sur deux matchs nuls à chaque fois soldée par un triste 0-0. Oui, triste est bien le mot pour décrire ce match. Pire, à l’image de bien des français, le match fut très pauvre. Pauvre en occasions, pauvre en jeu développé, pauvre en fautes même. C’est pour cela que l’on ne va pas s’attarder sur cette rencontre à oublier bien qu’on ne reparte pas sans rien. Un point contre un candidat à la Ligue des Champions c’est pas si mal non ?

 

(Ricardo) Fatti diversi :

– Cohade, c’est Gigliotti sans barbe. Et meilleur.

– C’est assez rare au Timi pour le noter : il n’y a pas eu de cartons dans ce match.

– Vendredi soir, le temps n’a pas été Clément avec les joueurs et les spectateurs. Jérémy non plus ne l’a pas été avec les ajacciens. En effet, il a été le meilleur joueur du match.

– Les attaquants acéistes n’ont pas marqué. Ni Belghazouani, ni Eduardo, ni Mutu, ni Brandao. Ah merde, c’est vrai qu’il a jamais signé à l’ACA.

 

Annutazioni :

Ochoa 3/5 : les emplois fictifs du RPR ? De la gnognotte par rapport à l’emploi fictif de l’ACA. Le mexicain n’a encore rien eu à faire à part sortir sur quelques centres et regarder les frappes stéphanoises finir dans la Méditerranée. Même Frédéric Roux n’aurait pas pris de buts ce soir.

Bouhours 3/5 : une première mi-temps propre. Une deuxième un peu moins. En cause, la vitesse d’Hamouma qui lui a causé pas mal de problèmes.

Medjani 4/5 : l’année dernière, Diawara avait joué un mauvais tour à ses anciens coéquipiers en marquant. Vendredi soir, ce fut Carl Medjani qui rendit folle son ancienne équipe en sauvant sur sa ligne une frappe de Hamouma. Sans lui, Ajaccio aurait sans doute perdu. Remercions-le en lui offrant une vraie coupe de cheveux pour Noël.

Poulard 3/5 : avec lui pas besoin de Dolorean pour retourner à ses années de jeunesse. Pourquoi ? Parce que plus Poulard vieillit, plus il est performant. Avec lui, les brésiliens sont inoffensifs. Bon, en même temps, le brésilien en question, c’était Brandao.

Diawara 3/5 : pas de buts ni d’exploits pour l’ancien stéphanois mais une prestation aboutie et ultra-sérieuse. Faisons-lui une statue merde.

Mostefa 3/5 : sa frappe hebdomadaire est de retour. Cette fois-ci l’infographie de cette frappe est la suivante. Distance : 35 mètres. Minute : 27ème. Finalité : dans les bras du gardien.

Faty 3/5 : mine de rien, Ricardo Faty est l’une des meilleures recrues du dernier mercato de Ligue 1.

Diarra 4/5 : il fait tellement de grands ponts qu’un jour il va concurrencer Vinci et Eiffel dans les travaux de gros ouvrages. Rapide, il a mis au supplice François Clerc à plusieurs reprises sans toutefois aller jusqu’au bout de ses actions. La prochaine fois, ça paiera c’est certain. par Sammaritano 85? qui avait la balle de but au bout des pieds à la 89? mais il tope sa frappe

Belghazouani 3/5 : il tente beaucoup donc forcément il a énormément de déchets. Ses deux occasions de la 12ème et de la 65ème minute ont fait de lui l’ajaccien le plus dangereux. À noter une propension à repiquer constamment dans l’axe. Et si sa vraie place était là, dans l’axe ?

Mutu 2.5/5 : tout de suite dans le match, il tira dès la 2ème minute. Cette occasion augurait un bon match du roumain mais ce ne fut pas vraiment le cas. Revenant chercher le ballon assez bas, il a dézoné comme un Anelka de la grande époque. Sinon il est toujours très disponible et toujours à l’arrivée des centres. Alors les critiques incessantes sur son niveau de jeu sur Twitter ou alors ça suffit. Surtout venant de gens qui n’ont regardé qu’un seul match de l’ACA cette saison.

Eduardo 2/5 : à la vue des dernières performances du brésilien, il serait sans doute judicieux de retester Belghazouani en pointe ou alors de titulariser Delort juste pour voir. Sinon, Eduardo est toujours très volontaire mais cela ne suffit pas, on lui demande de marquer des buts.

I rimpiazzanti :

Cavalli, 60ème, NN : très juste dans son jeu. On veut le revoir titulaire.

Sammaritano, 85ème, NN : il avait la balle de la victoire entre les pieds mais vu qu’il a plutôt l’habitude d’avoir des clefs dans les mains dans un Fort, il a tiré à côté.

 

On se retrouve la semaine prochaine pour l’académie du match contre Montpellier.

 

A prestu,

Perfettu Erignacci.

1 thought on “Ajaccio – Saint-Etienne : l’Aiacciu Académie livre ses notes (0-0)

  1. Sérieux je comprends pas les notes; (bon d’accord le match était nul) mais :
    -Bouhours est lamentable, se fait déborder tout le temps, dégage en touche quand il est pressé, n’utilise jamais son pied droit… bref
    -Faty a fait son plus mauvais match de la saison (et pourtant il est bon)
    -Belghazouani est très bon, le seul a creer du danger quand le jeu est arrêté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.