Aktobe – Steaua (2-2) : La Tuica à la peine au Kazakhstan

Eh ouais ! La Liga 1 Bergenbier et la Tuica’ ont repris leurs droits le weekend dernier. La Tuica n’a pas été là pour vous raconter tout ça, mais promis on se remet au travail petit à petit. En parallèle, 4 clubs roumains jouent cette semaine la Coupe d’Europe. Hier le Steaua a disputé son match aller du 3ème tour préliminaire de Ligue des Champions dans l’ouest du Kazakhstan, au stade Tsentralniy (12.800 places, un peu plus qu’au stade de la Licorne d’Amiens), face aux champions en titre du FK Aktobe qui ont atomisé le Dinamo Tbilissi au tour précédent (4-0 score cumulé). C’est la première fois de l’histoire qu’un club roumain joue un match de Coupe d’Europe au Kazakhstan. À noter que le perdant de la double confrontation ne sera pas complètement éliminé et disputera tout de même les barrages d’Europa League. L’arbitre sera le turc Husein Gocek, le mec qui en 2012 avait foutu un carton rouge à notre capitaine Cristian Tanase contre Copenhague.

Le FK Aktobe comptabilise au total 5 titres de champion national (2005, 2007, 2008, 2009 et 2013) ainsi qu’une coupe du Kazakhstan remportée en 2008.  L’équipe est actuellement dirigée depuis 1mois par Vladimir Gazaev, 34 ans seulement et descendant du célèbre (plus que son fils en tout cas) Valeri Gazaev, ancien coach du Dinamo Moscou, du CSKA Moscou, du Dinamo Kiev ou encore de la sélection russe entre 2002 et 2003. Il s’agit de la 8ème participation consécutive du club en Coupe d’Europe, sans pour autant parvenir à obtenir la moindre qualification dans une phase de poules. Après plus de 20 étapes dans le championnat interne, le club occupe la 1ère place du classement, malgré le match nul surprenant obtenu ce weekend sur la pelouse d’Irtych qui n’avait pourtant plus gagné un seul match depuis 11 étapes. Dans une période délicate financièrement pour le Steaua, les Kazakhs investissent considérablement dans les salaires de leurs joueurs. Certains salaires atteignent même le million d’euros par saison, soit plus du double du salaire de Keseru, le mieux payé des Stelistes. Les mecs ont même tenté de faire venir Capello cet été en lui offrant un pont en or.

« Oh merde la Champions League demain. Quoi y’a la télé qui vient ? Vlad ramène toi vite passer un coup de marteau sur les sièges! »

« Oh merde la Champions League demain. Quoi, y’a la télé qui vient ? Vlad ramène toi vite passer un coup de marteau sur les sièges! »

Cependant, le nom fort du club n’est pas celui de l’entraineur, ni celui d’une gloire du passée, encore moins celui d’un joueur, mais celui de la directrice générale (oui, c’est une femme), Sharipa Bihambetova, à la tête du club depuis janvier 2012. C’est un peu le Gigi Becali made in Kazakhstan. Dès son arrivée à la tête de l’équipe, cette dame au caractère sulfureux impose ses directives en virant l’entraineur de l’époque, Vladimir Mukhanov, après 6 ans au club et trois titres de champion acquis. Vladimir Nikitenko fut alors nommé en 2012, mais immédiatement remplacé en début de mois après avoir enfin remporté le titre de champion qui fuyait le club depuis alors 4 saisons. C’est ainsi que l’illustre inexpérimenté Vladimir Gazaev s’est retrouvé aux reines de l’équipe pour perpétuer cette fameuse lignée « Vladimir » qui a mené le club aux sommets. Non mais sérieux, comment tu peux virer un mec qui ramène le club au premier plan sur la scène nationale pour le remplacer par un gars de 34 ans n’ayant connu qu’une maigre expérience de 2 ans en Russie en tant qu’entraineur de l’Alania Vladikavkaz ?

Marcos Pizelli © UEFA

Marcos Pizelli © UEFA

L’effectif ne présente pas de réelle menace mise à part peut-être le milieu offensif arménien d’origine brésilienne, Marcos Pizzelli, 29 ans, passé par le Metalurg Donestk et les deux clubs de Krasnodar et ayant notamment joué sous les ordres de Dan Petrescu au Kuban. Nicolae Dica, adjoint de Galca, s’était rendu au Kazakhstan lors du match retour face au Dinamo Tbilissi pour superviser l’équipe, considérant Pizzelli comme le joueur le plus technique, un réel atout avec une relative expérience qui boosterait le groupe. L’autre nom de l’équipe déjà considéré comme une vedette est Oleksiy Antonov, débarqué au club début juin. L’attaquant ukrainien passé par le Dnipro Dnipropetrovsk, le Metalist Kharkiv ou encore Odessa dispose lui aussi d’une expérience conséquente pouvant influencer le reste du groupe. Il est de plus le joueur de l’équipe avec la plus grande valeur marchande, avoisinant 1,8 millions €.

De leur côté, les hommes de Costel Galca se sont défaits non sans mal des norvégiens de Stromsgodset, bien que le score cumulé puisse paraître lourd (3-0). Après une bonne avance obtenue dès le match aller en Norvège où les roumains s’étaient imposés 1-0, le Steaua s’est qualifié sans grande émotion au final, bien que la performance n’ait pas été exceptionnelle pour ne pas dire faible. Mais David Nielsen, l’entraineur danois de Stromgodset ne s’inquiète pas pour les roumains: « Le Steaua a largement le niveau pour se qualifier dans les groupes de Ligue des Champions. Je pense que notre équipe est bien supérieure au FK Aktobe, le Steaua devrait se qualifier facilement ». On te fait confiance mec.

C’est tellement la dèche là bas que coach Galca a dû se ramener avec Arlauskis, notre gardien lituanien, pour lui traduire les questions des journalistes en conférence de presse d’avant-match. On a appris entre autres que Varela sera titulaire, que Filip ne jouera pas à son poste (repositionné devant la défense), et que Lemnaru, l’ancien de l’U Cluj venu renforcer l’attaque, pourra éventuellement disputer quelques minutes si le score est favorable, mais qu’il aurait besoin d’encore 1 ou 2 semaines pour s’intégrer définitivement dans le groupe.

Le match sera à guichets fermés. Les Kazakhs ont lancé une opération commando sur la billetterie du stade et les 12.800 billets se sont vendus en à peine 45 minutes.  La police a du intervenir pour calmer les supporters en rage de ne pas avoir pu obtenir des places à des prix raisonnables. Car oui, une grande partie des billets vendus ont été acheté par quelques gars pour les revendre aux abords du stade 5 fois plus cher. 500 policiers déployés pour le match.

Le Steaua débutera la rencontre en 4-2-3-1, avec Keseru en pointe. Lemnaru est sur le banc.

FK Aktobe : Sidelnikov – Mirosnicenko, Arzumanian, Muldarov, Minero – Tarikaev – Korobkin, Neco, Pizzelli, Hairullin – Antonov

Steaua : Arlauskis – Rapa, Szukala, Varela, Latovlevici – Prepelita, Filip – Adi Popa, Chipciu, Tanase – Ke?eru

 

LE MATCH

3’ : Grande occasion pour les Kazakhs ! Muldarov s’infiltre dans la surface et tire au but, mais cela n’est pas cadré, et la défense repousse. Les Stelistes ne sont vraiment pas rentrés dans le match.

11’ : Nouvelle occasion pour Aktobe ! Les Stelistes n’y sont pas du tout depuis le début et se font clairement dominer ! Cette fois c’est Pizzelli qui s’introduit dans la surface d’Arlauskis sur le côté droit pour enchainer avec une frappe pied gauche, mais le gardien lituanien arrête sans problème.

17’ : Jeu de plus en plus agressif des Kazakhs. Varela tente une frappe d’assez loin mais ça passe largement à côté.

21’ : Arlauskis repousse en corner un centre dangereux devant le but.

25’ : Nouvelle chance pour Aktobe copiée/collée de la précédente. Pizzelli s’introduit dans la surface et enchaine du gauche, mais c’est directement sur Arlauskis qui capte sans problèmes.

31’ : Nouvelle incursion kazakhe dans la surface roumaine ! Antonov se retrouve dans un angle fermé côté droit et envoie directement le ballon dans la transversale, mais l’attaquant ukrainien était signalé hors-jeu.

35’ : Premier tir cadré pour le Steaua ! Keseru tente une frappe du dehors de la surface, mais c’est dévié par un défenseur kazakh et Sidelnikov capte facilement.

45’ : GOOOOOOL STEAUA BUCURESTI ! 1-0 ! Frappe puissante de loin de Chipciu repoussée par le gardien d’Aktobe. Le ballon se retrouve dans les pieds de Keseru devant le but qui l’envoie dans la lucarne !

1-0 pour le Steaua à la mi-temps ! Entame de match assez faible pour les Roumains face à des Kazakhs de plus en plus agressif et pratiquant un jeu exact. La partie a eu tendance à s’équilibrer dans les 5 dernières minutes, avec des duels principalement dans le milieu de terrain, et c’est finalement le Steaua qui mène au score grâce à une exécution de Keseru juste avant la pause.

47’ : Frappe lointaine de Chipciu qui passe juste à côté de la lucarne Kazakh ! Ça n’est pas passé loin !

51’ : Nouvelle occasion de Pizzelli ! L’arménien frappe aux abords de la surface. Ça passe à côté du poteau gauche d’Arlauskis, qui avait toutefois plongé et fermé l’angle.

58’ : ÉGALISATION D’AKTOBE après un gros bordel dans la défense ! On sait pas qui a marqué ni quand la balle est rentrée dans le but… Ça serait apparemment Korobkin. Rapa avait pourtant repoussé la balle, mais derrière la ligne de but.

69’ : Korobkin à côté du doublé ! Le russe envoie une balle de la tête sous la barre, mais Arlauskis parvient à repousser ! Chaud.

71’ : Keseru OFF – Lemnaru IN / Premier match sous le maillot rouge et bleu pour le nouveau venu de l’U Cluj.

78’ : GOOOOOOOOOOL FABULOS STEAUA ! 2-1 ! Exécution des 40m du milieu roumain déviée par un défenseur Kazakh, trompant ainsi Sidelnikov qui est battu !

83’ : Encore une occasion pour Aktobe… Ça pousse de plus en plus. Les joueurs de Gazzaev ont emmené le ballon dans la surface pour se faire offrir une autouroute par Varela qui rate (encore) sa relance. Mais Zenkovich est stoppé avant de frapper. Eh ouais eh ouais.

84’ : Adi Popa OFF – Stanciu IN

88’ : NOUVELLE ÉGALISATION D’AKTOBE AHHH C’EST PAS POSSIBLE ! Arzumanyan cette fois, qui profite des trous dans la défense pour glisser un tir sous la barre côté droit… Latovlevici qui disparaît au milieu de l’action…

90’ : Chipciu OFF – Iancu IN

2-2 score final pouah. Un match dans l’ensemble fortement dominé par des Kazakhs agressifs et poussifs. On a mené deux fois au score sans jamais réussir à garder l’avantage, des fébrilités inquiétantes dans la défense, un jeu plutôt médiocre. On s’en sort plutôt bien, mais face à des adversaires plus réputés, ça va être une autre histoire… La qualif ne devrait pas être compromise.

 

LES NOTES

Arlauskis (3/5) : Le gars n’a clairement pas le niveau de Tata’ parti à la Fio. Des hésitations et une erreur qui a couté un but au Steaua. Cependant quelques sauvetages miraculeux en fin de match qui ont permis au Steaua d’assurer le nul !

Rapa (2/5) : Un peu fragile sur certaines actions, pas très rassurant à ce niveau. Luchin devrait bientôt le remplacer, on a plutôt hâte.

Szukala (2/5) : Début de match très fébrile, dépassé dans tous les compartiments du jeu et surtout dans les airs.

Varela (2/5) : Les seules fois où on l’a vu c’était lors de 3 dégagements ratés. À chaque fois il a fini par terre au lieu de trouver le ballon.

Latovlevici (1/5) : Le gars déçoit pas mal, il commence à en avoir marre du Steaua et sur le terrain ça se voit ! Pas mal de problèmes de repositionnement aussi, jamais là où il faut et un carton jaune dès la 20ème minute pour une faute stupide pas loin de notre surface. Moche.

Latovlevici à côté de la balle

Latovlevici à côté de la balle

Prepelita (3,5/5) : Surement le joueur dont on parle le moins dans l’équipe. Match solide et une inspiration exceptionnelle sur son but pour couronner le tout !

Filip (2/5) : On l’a pas trop vu, pas trop inspiré. Repositionné devant la défense à un poste qui ne lui convient pas apparemment.

Adi Popa (3/5) : De belles percées sur son côté droit qui ont pu se montrer dangereuses par moment. Sa marque de fabrique !

Chipciu (3,5/5) : Son 20ème match de Coupe d’Europe. Joueur assez en vue tout au long du match, se procurant quelques occasions et grand artisan du but de Keseru.

Tanase (2/5) : Pas mal de pertes de balles qui font tache et qui ont mené à des contre-attaques dangereuses. Pas trop son jour aujourd’hui, dans aucun bon coup de l’équipe.

Keseru (3,5/5) : En constante progression tout au long du match. Le seul à prendre des initiatives en 1ère mi-temps en étant le premier à cadrer au but notamment après 35 minutes de jeu. Des  performances poussives récompensées par un but avant la mi-temps. Plutôt un bon match de l’ancien joueur d’Angers et de Bastia.

 

LE DEBRIEFING

On aurait dû gagner. Ok on va gagner au retour, mais là aussi on devait gagner ! Et on s’y attendait pas de ne pas gagner. Enfin voilà, c’est juste inacceptable une telle prestation pour une équipe de Champions League. Aktobe méritait même beaucoup mieux. Des joueurs Kazakh valeureux, agressifs et combatifs qui ont joué leur chance à fond. On n’a clairement pas vu le Steaua que l’on avait l’habitude de voir. Voir son équipe, si superficielle, autant galérer face à une équipe si faible et essayer de gagner du temps c’est difficile ! C’était pareil en Norvège contre Stromgodset. Première mi-temps pourrie pour finalement avoir un résultat favorable. Car faut l’avouer, un 2-2 à l’extérieur c’est plutôt un bon score avant d’aborder un match retour.

De son côté Gazzaev n’a pas été du tout impressionné par le Steaua : « Je suis très déçu par ce résultat. Je ne pense pas que le score reflète ce qu’il s’est passé sur le terrain pendant le match. Je suis content de mon équipe et d’après moi, nous avons montré de la qualité, nous avons montré du football ». Pour Galca, la raison du si bon jeu procuré par les Kazakhs ne serait due qu’à l’état déplorable du gazon.

L’agressivité des Kazakhs peu sanctionnée

L’agressivité des Kazakhs peu sanctionnée

En tout cas le résultat est bon. Certes les Kazakhs ont eu pas mal de possibilités, mais pas des occasions flagrantes et inquiétantes. De plus, à plusieurs moments l’arbitrage a semblé plus que limite face à l’agressivité exagérée des joueurs d’Aktobe. Et si Latovlevici était un peu plus impliqué, les roumains seraient très certainement rentrés au pays avec la victoire. Le Steaua aborde quand même le match retour dans une position favorable, et devant son public.

Enfin bon, vous l’aurez compris… Match retour et qualif à Bucarest la semaine prochaine ! La Tuica’ vous réserve d’ailleurs une petite surprise.

Mihai Viteazu

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Avec un camarade on a fait un quiz tirage LDC. Et je dois avouer qu’Aktobe a fait parti des 3 clubs dont je n’ai pas réussi à trouver le pays d’origine. Moi qui me targuais d’être un puit de science footballistique, est-ce le début de ma déchéance ?

    En tout cas toujours heureux de lire cette (ces) académie(s). Le comité étant en vacance je souffre au niveau de ma lecture foot web. Je suis même allé pour la 1ère fois sur sofoot tellement je me faisait iech’, et j’ignorais que c’était vraiment à ce point naze, incroyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.