Hé bé, bonjour à tous,

Je me présente, je me prénomme Parie-Maule et je viens de Rion-des-landes. Je vais animer une rubrique culinaire sur horsjeu.net tout au long de cette belle coupe du Monde! Et oui! Cette coupe du Monde c’est l’occasion de passer d’un pays à un autre, d’une culture à une autre, d’un plat à un autre et cela d’un jour à l’autre. Mais pourquoi horsjeu.net me direz-vous? Et bé, tout simplement parce que j’ai rencontré ces beaux hommes d’horsjeu.net en vacances avec ma voisine Micheline lorsque nous nous baladions dans la Drôme. Nous avons passé un peu de bon temps avec eux et le moins que l’on puisse dire c’est que pour la plupart, ils ont besoin de changer leurs habitudes nutritionnelles. Comme les gros membres, qui auraient surtout besoin de changer leurs habitudes tout court. Mais même chez les académiciens c’est pas jojo. Micheline et moi on en a vu de la brioche. Prenez le Père Fidalbion par exemple. Non pas littéralement. « Le père Fid’!, le père Fid’!» que gueulaient les copaings. Le Père Bide, oui! Non mais! Molise, Pèze, Matrix, que des empattés de croûtes chez horsjeu.

Si je suis là c’est donc pour prodiguer de bons conseils cunilaires, vous en avez tous besoins par ici. Et on va essayer de marier ces bons conseils avec le football. Tous les jours.

Et aujourd’hui, c’est l’ouverture de la coupe du Monde avec un Brésil-Croatie, dont vous m’en direz des nouvelles. Je vais donc vous parler de la recette de la
Caïpirinha (Petite rustique en Brésilien). Cocktail Brésilien par excellence.

Pour réaliser cela, il vous faut :
– 6cl de Cachaça
– 1/2 citron, évidemment, vert
– 2 couhillères à soupe de sucre blanc
– de la glace pilée
– deux petites pailles
– un pilon
– et puis un gros verre. Non pas celui , privilégiez plutôt un verre à Whisky.

Prenez votre demi citron, et coupez les extrémités qui sont en quelques sortes les fions du citron. Découpez-le comme un tacle de David Luiz, soit en quartier, soit en rondelle.
Déposez vos morceaux citrons dans le verre, ajoutez-y deux cuillères de sucre. Écrasez le tout comme un vulgaire Pépé sur un Casquero à l’aide de votre pilon. Ou de votre verge. Mais prenez garde au citron vert, ça pique.
Calmez tout ça avec une bonne dose de glace pilée. Dans la cuisine de Parie-Maule y’en a pas. Alors #AstuceParieMaule : Prenez 8-9 glaçons, que vous enfermez dans un torchon. Sortez, et allez sur votre terrasse. Repensez à toutes les anecdotes que Christian Jeanpierre a balancé pendant un match de l’équipe de France avec son air de ravi de la crèche, amusé par la simple vision d’un nouvel épisode de Belle et Sébastien. Multipliez cette sensation désagréable avec le nombre de matches qu’il va commenter pendant la coupe du Monde. Fermez les yeux et écoutez-le, il vous parle, dans votre tête. Il n’arrête pas, vous l’entendez au loin “Figurez-vous Bichèneté, que ce jeune joueur…” ahhhhhhh, ouvrez-les yeux et frappez votre terrasse avec votre torchon, jusqu’à ce que sa petite voix disparaisse “Il y a du Vieira en ce joueur, avec ces grands compas“ AHHHH! TAPEZ PLUS FORT!

Ça va mieux. Versez la glace massacrée à ras le verre. Et rajoutez Claudio Caçapa jusqu’en haut.

Prenez un autre verre, qui possède à peu près les mêmes dimensions. Joignez les deux verres. Un peu comme la frustration de deux femmes qui se rapproche leur facholles sans éprouver le plaisir d’une pénétration douloureusement veineuse.
« Shakez » le tout tel un barman gay. Ajoutez vos deux pailles, qui vous permettrons de vous balader sur la plage avec votre cocktail et d’aborder toutes les filles en disant « on partage? ;) » comme un gros crève la chatte.

Et emballez c’est pesé mes chéries, vous avez réussi, non pas votre première tartine de nutella, mais bel et bien votre premier Caïpirinha. C’est la Samba dans votre verre, ça me rend chèvre, je vais allez faire des jongles dans le jardin en monokini sur du Chico Buarque.

image(1)

Si vous êtes plus feignants, vous pouvez ne pas piler la glace et vous contenter de glaçons austères. Vous pouvez également ne pas “shaker” mais mélanger via un touilleur, mais c’est très français.

Il existe également des variantes avec du sucre de cannes liquide et du sucre roux, mais c’est pédé et ça n’a pas d’âme.

Pour les plus goulus et les soupeurs, Parie-Maule vous propose une recette alternative:

0

Pour patienter jusqu’au coup-d’envoi de ce Brésil-Croatie, dégustez votre Caïpirinha tout en lisant cet article qui vous présente le premier adversaire du Brésil.

Et n’oubliez pas, avant d’aller vous coucher de pratiquer le cunnilingus à votre femme. C’est la garantie d’une haleine fraîche le lendemain matin.

À demain, et bon appétit Pelé bien dur !

 

Parie-Maule Meïté

6 thoughts on “Bon appétit Pelé bien sûr : la caïpirinha

  1. Ma recette pour le mondial :

    Prenez une bouteille de 33 cl de bière de votre marque préférée. Versez dans un verre.

    C’est prêt, dégustez.

  2. Pourquoi y a un hamburber en photo et ça parle cocktail ?

    Tu fais quoi demain pour le Cameroun ? Mapuka ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.