Dortmund-Bayern (4-2) : La Borussia Akadémie repart avec la Supercup 2013

Wilkommen in Deutschland, Pep.

Jean est doublé et Jean doit se dédoubler.

 

Voici donc le retour. Fin des vacances, fin de la préparation, fin des rumeurs et transferts (encore que). Jean est toujours là, prêt à continuer à occuper l’espace-temps et raconter les dernières histoires du Borussia Dortmund, après une saison belle mais frustrante, commun Michael Ballack.

Faut-il faire le point sur les transferts ? Götze est parti. Leitner est parti (prêté au VfB). Bittencourt est parti (à Hannover). Sahin est réellement arrivé (enfin il est toujours prêté, mais il est physiquement dans le coup). Aubameyang est arrivé. Mkhytaryan est arrivé. Sokratis est arrivé. Le cas Lewandowski n’a pas changé depuis mars dernier, mais on est obligé de continuer à alimenter des pages pressées avec de faux rebondissements dignes de 24 h chrono mauvaise époque ou de Foot Mercato grande époque.

L’un dans l’autre, Jean est heureux de tout ça. Des transferts un peu chers, des joueurs attendus qui n’ont pas pu venir, mais un résultat homogène et prometteur. Les jeunes feront la profondeur de banc.

Pour la reprise et la Supercup contre le Bayern (#Buzz #Thiago #Guardiola), Klopp s’amuse à ne mettre aucune recrue dans le XI de départ – contraint par des blessures, en partie. Mais on retrouve là les mêmes qu’au bouclage de la saison 2013, avec des nuances de postes.

 

Le match :

Jean n’ira pas dans les détaux. Dortmund a fait un excellent match, avec des imprécisions techniques mais une intensité dans le pressing – en première mi-temps notamment – plus qu’impressionnante. Le Bayern a joué à la possession de baballe, avec toutefois un jeu plus direct que lors de la Telekom Cup.

À la pause, le 1-0 est assez logique. En deuxième période, le FCB est tout de même plus dangereux, grâce à Robben côté gauche et les dédoublements de Lahm côté droit. Ça se concrétise avec une égalisation de la tête du premier nommé. Sauf que Dortmund compte sur Gündogan pour une réaction express. 3-1, deux buts en une minute. La messe allemande n’est pas tout à fait dite – sûrement à cause des lubies de Luther – car Robben en met un deuxième. Fort heureusement, le Borussia se rappelle qu’il a le droit de gagner contre les Munichois cette saison. Nous ne sommes plus en 2012-2013. Marco Reus fait son doublé. Sur une passe d’Aubameyang, pour le bonus « plaisir de voir les nouveaux s’intégrer ». 4-2. Wilkommen zu Hause, Supercup.

Et la saison peut enfin commencer.

 

Les notes :

Weidenfeller (4/5) : Il a ruiné les espoirs de Shaquiri en début de rencontre, il a été solide et inspiré au pied.

Großkreutz (3/5) : Dix minutes inquiétantes, le temps de se faire la main sur Shaquiri – encore lui – et de tenter un premier dédoublement. En deuxième mi-temps, il souffre plus à cause de Robben tout en assurant son rôle avec brio. Le poste de latéral droit est pour lui, tant que Piszczek n’est pas là, et pourrait devenir un cadeau empoisonné à Schmelzer avant la coupe du monde 2014.

Schmelzer (2/5) : Deux buts à partir de son côté, pas inspiré offensivement. Sur la réserve.

Hummels (2/5) : Pas toujours à l’aise, il fait une fin de match étonnante en partant à l’assaut du Bayern à 3-2. Quelques montées intéressantes donc. Un placement moins convaincant, peut-être émoussé physiquement encore.

Subotic (3/5) : Parfait de la tête et des pieds, dans son rôle d’avant-dernier rempart. Sokratis va devoir batailler pour se faire une place.

Bender (non noté) : Une tête moyenne qui pousse Starke à faire une passe décisive à Reus, dès la septième minute. Puis Sven a laissé couler et colmater quelques brèches, sans plus.

Sahin (3/5) : Il n’est pas encore là sur les coups de pied arrêtés, mais il a métronomisé le milieu à souhait en s’appuyant sur le Ilkay un cran au-dessus.

Gündogan (5/5) : Détonateur et torpilleur. Le Bayern a coulé en une minute sous son poids : centre de Gündo détourné par van Buyten dans son but ; spectacle solo avec crochet-frappe du droit.

Reus (4/5) : Un match correct, face à un très grand Lahm, avec en bonus un doublé.

Blaszczykowski (3/5) : Volontaire bien que fatigué, il a réduit Alaba à peu de choses et participé à éteindre Shaquiri au plus vite. Quelques embrouilles de bon aloi avec Robben pour finir.

Lewandowski (3/5) : Un joueur démotivé parce qu’il a été empêché de partir ? Mouarf. Lewa n’est pas comme ça.

Les remplaçants :

Kehl a pris la place de Bender dès la mi-temps, pour faire 45 minutes brillantes comme à son habitude et prendre le capitanat avant de soulever le trophée. Aubameyang s’est offert un plaisir luxueux, une passe décisive au lieu de marquer, ce qui va donner confiance au Westfalenstadion. Sokratis a eu une présentation officielle de cinq minutes.

 

 

Jean sera de retour pour la Pokal le week-end prochain. Et il ne reste plus d’une dizaine de dodos avant le retour de la BuLi, tenez-vous prêts.

 

Si vous aimez le Borussia Dortmund, envoyez votre lettre de motivation à Jean Colère, qui appréciera un alter-ego pour la longue et intense et sublime saison qui s’annonce. Vous pouvez aussi vous adresser à l’Éditeur ou aux Gros Membres. Ils se chargeront de faire suivre.

Si vous n’êtes pas rassasié de Bundesliga, de football allemand, de nudistes dans les parcs et de clichés de bières, Doppelpack se chargera bientôt de vous accueillir. Ils commencent en fait dès maintenant, sur un WordPress, et ça promet d’être bieng.

Si vous n’êtes pas abonné à Horsjeu, pensez à le faire pour avoir des cadeaux par milliers.

5 thoughts on “Dortmund-Bayern (4-2) : La Borussia Akadémie repart avec la Supercup 2013

  1. Un petit prono pour le BVB cette saison? Ils semblent bien en confiance là, et Aubame s’intègre bien dans le style de jeu.

  2. Je suis presque partisan du « ni Bayern, ni Dortmund » pour le Meisterschale cette année.
    Mais alors qui, me diras-tu ? Je n’en sais rien. Un Bayer Leverkusen pourrait en profiter, mais aussi et surtout une surprise du type M’Gladbach.

    Pour le reste, je compte bien sur Dortmund pour être sur le podium et un quart de finale de LdC. Le reste, ça sera du bonus.

  3. EH bé, vu la saison dernière tant de Dortmund que du Bayern c’est surprenant un tel pronostic.

    Mais j’espère qu’il se révélera faux, mon nouveau club favori peut pas faire moins bien que 2ème ;)

  4. Ah ouais? Parce que bon, Leverkusen, bon, j’les voit pas plus haut que 3ème. M’Gladbach, ouais la surprise ça serait cool. Shalke, ça te ferait mal hein?

  5. C’est bien pour ça que je n’ai pas voulu les nommer, alors qu’ils ont un bel effectif jeune et talentueux, les salops.

    Je dois avouer que ça serait aussi un petit plaisir personnel de montrer à Pep et aux autres que l’Allemagne ne peut être réduite au duel Dortmund-Bayern. (Mais je n’ai jamais été très doué en pronos.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.