Du canular et du cochon

Un peu comme vous tous, le comité préfère faire des trucs le vendredi soir plutôt qu’écouter l’after foot de rmc analyser un match moyen. Et pourtant, vendredi dernier, c’était peut-être le vendredi où il aurait dû essayer d’intervenir en direct. Et pour cause, l’émission quotidienne et phare du foot sur la radio info-talk-sport, accueillait Jérôme Latta, pour expliquer aux auditeurs le vrai ‘Qatargate’ de l’année.

 

« On reviendra sur le canular qui a induit en erreur le Times, le très sérieux et très grand journal anglais. Le projet du Qatar d’organiser une compétition concurrente de la ligue des champions, la Dream football league n’était qu’une invention de journalistes. En l’occurrence des cahiers du foot. Jérôme Latta, le rédacteur en chef des cahiers du foot sera avec nous. »
Florent Gautreau nous présente donc le sommaire. Gilbert Brisbois et Daniel Riolo sont partis au ski apparemment. Ce qui explique peut-être pourquoi l’after n’en avait pas parlé vendredi. Avec bien sûr le calendrier, ligue des champions oblige, et priorité donc « au terrain ».

Deux rectificatifs à faire donc :
1) Ce n’était pas un canular, mais une parodie. Lafesse faisait des canulars au téléphone. « Lustenberger à Marseille », c’était un canular aussi. La Dream Football League, non. C’est un peu comme ci un magazine avait pris « Y-a-t-il un flic pour sauver la reine » pour un documentaire sur la sécurité présidentielle. Leslie Nielsen n’y est pour rien. . Vous comprenez mieux la différence, Florent ?
2) Les cahiers ne sont pas tenus par des journalistes. Jérôme Latta n’a pas de carte de presse et omme il l’avait dit lui-même : « nous faisons du journalisme sans en faire partie ».

Après 45 minutes de débat sur OM-Ajaccio et le tirage des ¼ de ligue des champions, le sujet va enfin être abordé. Pas grand grand chose à noter dans les échanges Gautreau-Carine Galli (celle qui n’aime pas qu’on la compare à Marianne Mako)- auditeurs – correspondants à l’étranger. Le comité saisira juste l’aubaine d’une petite parenthèse onaniste pour faire comme footmercato et dire à quel point il se trouve beau, parfois. Alors que Florent, animateur d’un soir s’interroge sur l’exacte traduction des propos d’Hoeness sur le Bayern, l’Afp ayant proposé « équipe de merde » et « équipe de brêles », Polo Breitner tranche en parlant de « jouer comme de la m. » Le comité qui n’est pas spécialement germanophone avait dit M. aussi et le sème sur son .net.

Entre un débat et une page de pubs, Florent Gautreau tease :
« On va reparler de ce canular qui a trompé le très sérieux Times ».
On ne va pas insister sur « canular », on pense que Florent va finir par comprendre. Ce qui amuse plutôt le comité c’est cette nécessité coller l’adjectif « sérieux » et le quantitatif « très » au mot « Times » à chaque fois qu’on en parle. De maxifoot à l‘after donc.

« Le très sérieux Times », one more time, juste avant la comparaison aussi foireuse qu’inévitable entre Leonardo et Domenech à cause de la petite anecdote qarisienne du jour. Etonnant d’ailleurs que le mixeur FC n’ait pas encore songé à faire Raymond Leonardomenech.

Enfin, nous y sommes :
«- On est avec Jérôme Latta, des cahiers du foot. Salut Jérome
-Salut »
Notons tout d’abord qu’il y a une certaine recherche de proximité chez Florent, qu’on imagine mal accueillir José Anigo ou Michel Seydou à base de salut. Cela renvoie un peu au précédent passage de Jérôme Latta à l’antenne, où Philippe Auclair voulait l’intégrer « au milieu » malgré les protestations de son interlocuteur

«- Rédacteur en chef des cahiers du football Alors pourquoi Jérôme est avec nous, ben parce que tout simplement, les cahiers du foot , en gros, pour résumer, ont piégé le Times. En Angleterre, mercredi ; je résume l’affaire et puis Jérôme tu me corriges si je dis des bêtises.
– (forte inspiration dans le combiné qui semble indiquer que Jérôme a déjà envie de corriger trois ou quatre trucs).»
« – Mercredi donc, le Times a publié sur sa Une et en pages intérieures, 3 pleines pages, ils ont parlé d’un scoop. En gros, le projet du Qatar d’organiser une compétition concurrente à la ligue des champions à coups de milliards, et qui réunirait les 24 meilleures équipes européennes. Donc énorme émoi Outre-Manche. Puis on apprend quelques heures plus tard, que c’est un… »
Suspense à l’antenne. Florent marque un temps. On va dire donc : « canular ».

«… piège… »
Flûte. On s’est fait piéger.

« … monté par Jérôme Latta et Les cahiers du football. D’ailleurs c’est allé loin puisque la Fédération Qatarie a démenti toute volonté d’organiser une telle compétition. Et en gros le Times a été piégé par les cahiers du foot. C’est ça, Jérôme ? »
Non. Même en très gros, voire en Van Bommoul. Mais on va le laisser vous répondre.

« – Alors non, on peut pas dire que, il ne faut pas dire même que le Times a été piégé par les cahiers du foot parce que nous on pas monté un piège du tout. »
La précision essentielle est faite. Tant mieux.

« On a monté une fausse dépêche qui est dans une rubrique qui s’appelle l’agence transe presse, qu’on fait depuis une dizaine d’années, qu’on a beaucoup fait…
– L’agence ? Transe presse, hein ?
– L’agence Transe presse, donc c’est clairement parodique. On en a fait une trentaine depuis une dizaine d’années. C’est un truc récurrent chez nous, et on a publié ça sans aucune intention de piéger quiconque, il suffit de lire la dépêche..
– Ils ont repris à priori les informations de cette dépêche mais effectivement, c’était pas dans le but de piéger qui que ce soit. »
Effectivement, Florent, d’où le fait que le mot « canular » nous pose problème.

« – C’est eux qui se sont piégés tous seuls ou alors ils ont été piégés par un intermédiaire, un informateur qui les a induits en erreur en leur fournissant des éléments de notre dépêche parodique. Ce qui est une hypothèse qui se dégage maintenant. Toujours est-il qu’ils sont tombés dans un panneau énorme puisqu’ils ont repris le nom de cette compétition, organisée au Qatar avec les 24 soit disant meilleurs clubs du monde, richement rétribués. Ils ont repris le nom de cette compétition, Dream Football League qu’on a inventé à l’occasion de cette dépêche. »
La thèse de la simple erreur n’est pas totalement à écarter à nos yeux. Si, ça se trouve Rob Beal avait cru que c’était un scoop et c’était de la sorte qu’il avait réussi à avoir des infos exclusives : en surveillant des forums et des blogs où les journalistes ne vont pas mais où les informations circulent. Pas de bol pour lui, son français approximatif ne lui aurait pas permis de saisir le côté parodique de l’article.

« – Ça aurait dû mettre la puce à l’oreille. »
Bof. Le nom sent un peu la mégalomanie, mais c’est limite l’information la plus crédible de la brève. Vous l’avez lu d’ailleurs Florent ?

« – Déjà oui, je trouve pas ça hyper crédible. Sans parler du reste…Et puis ils ont aussi imprimé dans leur dossier exclusif, une image présentée comme un support visuel de la future DFL, un futur support publicitaire, alors que c’était l’illustration qu’on avait utilisée 24 h avant dans notre dépèche ATP. »
Jérôme aurait même du dire « créée» pour notre dépêche. Ça aurait eu plus de poids, et Florent a insisté pour en parler « en gros ».

« … Alors oui, il s’est passé quelque chose de véritablement incroyable. Tellement incroyable d’ailleurs qu’ils ont un peu de mal à reconnaître que quelque chose a mal tourné dans cette histoire et ils ont continué à publier des informations le lendemain donc hier matin. »
Et c’est d’ailleurs avec beaucoup de courage qu’ils ont tout supprimé vendredi ou samedi, avant de s’excuser dimanche soir. Pour rappel, c’est ici.

« – Jeudi oui, en disant vous allez voir dans quelques heures, effectivement, il sera bien confirmé qu’il y a un projet de ce type qui va voir le jour alors qu’effectivement, les Qataris eux, .. C’est allé jusqu’au Qatar, hein ? C’est ça l’histoire. Ils se sont sentis obligés de démentir, et de dire qu’il n’y avait aucun projet dans ce sens. »
Comment ça, « c’est ça l’histoire ? ». Si le Qatar n’avait rien dit, considérant que c’était tellement loufoque que ça n’en méritait pas un traître mot, il n’y aurait pas eu d’histoire et vous n’en auriez jamais parlé ?

« – Cela dit,…cela dit, le projet d’une ligue concurrente, c’est pas un projet qui est complètement ubuesque pour le coup dans le monde du foot. »
Florent comprend un peu mieux le principe de la satire et tente de l’expliquer à ses auditeurs. Bien joué.

« – Tout à fait, c’était dans cette idée que j’avais écrit la dépêche ‘ATP, c’était pour… On imagine quelque chose qui n’est pas réalisable vraiment dans ces conditions pour plein de raisons, mais qui est tout de même imaginable. C’est vrai que des projets de ligue privés y’en a eu quand même pas mal dans le passé, au cours des quinze dernières années. C’est un petit peu un serpent de mer qui revient de temps en temps et qu’on peut imaginer que le Qatar l’organise. »
Dommage. Jérôme n’en a pas profité pour évoquer « le fantasme qatari », très présent dans la presse anglaise depuis que l’organisateur de la coupe du monde 2022 est connu, et aussi à France Football, qui peinait un peu à se distinguer de l’Equipe depuis qu’il ne pouvait plus taper sur Domenech pendant que le quotidien préférait garder ses distances journalistiques, voire la proximité de Vincent Duluc.

« Après est-ce que les supporters, les gouvernements, les instances laisseraient faire ça ? On peut en douter quoi. »
A vrai dire, on ne doute pas du tout du contraire, surtout pour les premiers et les troisièmes.

« – En gros, on en est pas encore là, mais effectivement, c’est une idée qui fait son chemin. »
Ni en gros, ni en maigre. C’est une idée qui semble de plus en plus mise de côté. Comme Samir Nasri.

« – Et puis surtout, y’a pas l’ombre d’une confirmation, y’a que des témoignages en off. Tout le monde a démenti, y’a personne au sein des clubs concernés qui a dit quelque chose officiellement, confirmant l’existence d’un tel projet. »
On aime bien l’idée des témoignages  »en off ». C’est quand même cocasse de les pratiquer autant de la part des journalistes. Surtout quand publiquement, ils ont tous insisté sur la respectabilité du « très sérieux » Oliver Kay.

« -Alors le démenti très officiel de la fédération qatarie. (…) »
ça, on va passer. C’est le petit truc qui avait plus ou moins achevé le Times dans cette histoire, mais le communiqué en lui-même, reste finalement assez secondaire.

« C’est quand même énorme ce canular, et que le Times soit tombé dans le panneau. Karine ?
– Depuis quelques heures sur twitter et dans les média anglais aussi probablement, on parle d’une source qui s’appellerait Rob Beal et qui serait en fait un énorme mythomane et qui aurait été l’une des sources du journaliste anglais et est-ce que tu sais ce qu’il en est ? Est-ce que tu sais qui est ce Monsieur ? »
Voilà, ça, c’est plus essentiel. Bravo Carine, on ne pense pas que Marianne Mako aurait lancé le sujet. De l’intérêt de twitter quand on est journaliste, outre le personnal branling.

« – On en découvre chaque heure un petit peu plus sur ce Monsieur, effectivement, qui semble être mythomane et qui a de très nombreuses reprises a essayé de tromper les journalistes. Qui s’y prend très bien, puisque d’après plusieurs témoignages de journalistes anglais et français, il a parfois sorti des infos qui ont été confirmés après, ce qui a tendu à l’accréditer auprès de journalistes. En revanche, pas mal d’entre eux se sont très vite rendus compte que le type était pas du tout fiable et l’ont complètement exclu de leur répertoire d’informateurs. »
A priori, pas ceux d’Eurosport donc, dont il devait se foutre, ni ceux de France TV probablement parce qu’il sait qu’on ne la fait pas à Patrick Montel. Ce dernier aurait en effet probablement attendu 3 mois de plus pour sortir l’info. Bon, elle aurait été sortie par un autre avant du coup, mais on ne peut que féliciter Patoche pour se montrer consciencieux dans l’exercice de ses fonctions.

«  – Celui qui s’est fait blouser, enfin « blouser » entre guillemets, c’est quelqu’un de très sérieux, enfin qui … »
Ah Florent commence à réaliser l’absurdité de son tique de langage dès qu’on parle du Times. Très sérieux dans ce cas précis, ça pose effectivement problème.

« – … qui est très connu, qui a des références.
Qui est très respecté aussi, c’est là où ça prend une tournure quasiment dramatique. En plus le Times, c’est un peu une institution. »
Oui, the Sun ou le 10sport aurait repris le truc, ça aurait tout de suite été beaucoup moins truculent.

« – On a vu qu’il était un peu vexé effectivement.
Ouais ouais mais là, il n’a plus donné de signes de vies sur twitter depuis 72h alors que d’habitude, il est très très actif. »
On en profite pour dire qu’il est d’ailleurs revenu sur le réseau. Et qu’il a twitté plus de 40 fois en 24h, c’est sûr que ça devait lui manquer.

« – Surtout , il y a Evans, le responsable de la rubrique football du Times ,qui a reconnu auprès d’un bloggeur canadien qui a mené une enquête assez extraordinaire, et qui s’appelle Richard Whitall. Il a mené une vraie enquête, que les média britanniques n’ont pas menée, eux, ni le Times lui-même, dans laquelle il a fait dire à Tim Evans que Rob Beal était bien une des sources de son journaliste pour ce fameux dossier. Donc là, on est sur quelque chose d’assez explosif. »
Il se prénomme Tony, Jérôme. Mais c’est vrai que Timmy lui va bien aussi.

« – Ça veut dire que le mec ne vérifie pas du tout les sources qu’il a. Parce qu’on sait que c’est un mythomane ce mec. »
Carine a une expression assez francis quand même. C’est vrai que la comparaison avec Marianne Mako était sévère.

« – Ou il a cru en une source qui lui avait déjà servi apparemment, c’est peut-être ça la crédibilité de l’affaire.
C’est très étrange. Si c’était le cas, parce que c’est une source qui a été identifiée comme pas du tout crédible par pas mal de journalistes. Il paraît que c’est un virtuose du mensonge et qu’il est capable de mettre les gens en confiance avec pas mal d’habilité. »
D’où la théorie de certains qui y voient finalement plus un « Bealgate » qu’un réel « Qatargate ». Mais le comité n’est pas certain de la pertinence de l’appellation. Il a tendance à penser qu’Oliver Kay aurait fait son travail plus sérieusement s’il n’y avait pas eu le mot « Qatar ».

« – La prochaine dépêche de l’Agence Transe Presse. Ou des idées comme ça. Ou des dépèches auxquelles on n’a pas eu droit, des idées que vous aviez eues, par exemple, par le passé, et qu’on aurait pu lire dans les cahiers du foot. »
Malin, Florent en profite pour se tenir un peu au jus et éviter aux journalistes de France Télévision ou de l’after de s’auto-piéger à leur tour.

« – J’en avais une en projet plus ou moins, c’était de dire que Fred Godard allait rentrer au musée d’Art moderne au centre Beaubourg. »
Ben fallait la faire Jérôme. L’idée était vraiment bonne.

« – Réalisateur de BeInsport
– Et d’Eurosport aussi.
– Oui et de France télé. »
Apparemment, Florent préfère l’oublier. On le comprend.

« – On avait dit sinon que green peace avait calculé l’empreinte écologique des footballeurs et que Djibril Cissé avait la consommation annuelle d’un airbus avec son parc automobile.
– Pas mal, pas mal, mais c’était moins ambitieux que ce canular. »
Et merde… Le comité en devient grossier. « Parodie », ce n’est pas si compliqué. Pa-ro-die. Quelle syllabe vous échappe, Florent ?

« – Plus c’est gros, plus ça passe. »
On va vous croire sur parole, Carine, même si ça nous arrange moyen-moyen.

« – Surtout le nom est génial. La dream… Dream league. Fallait le trouver. »
Oui, en effet pas facile, Florent. Surtout quand on voit que vous n’arrivez même pas à le retenir. Le comité pense comme de nombreux lecteurs des cahiers qu’au final c’est un peu dommage. Quelques idées ont été proposées en commentaire de cet article :
Creative Universal League
Be International Football League Elite,
British Institute of Technology and Entertainmment’
Arabic New Artists League (bon, celui-là, c’est de nous).
Au final, ça aurait été plus rigolo que DFL.

« – On renvoie tous nos auditeurs aux cahiers du football, qui font honneur au foot et qu’on aime bien à l’after. A bientôt Jérôme.»
C’est sympa de votre part. Et puis, c’est bien d’en avoir parlé quand même. A force de communiquer, l’alter et l’after vont bien finir par se comprendre un jour.

Roazh Takouer

14 commentaires

  1. En quoi la comparaison entre Domenech et Leonardo est foireuse ? Ils ont fait quasiment la même chose, soit une demande en mariage en direct à la télé ; évènements assez rares pour être rapprochés sans problème et sans contestation. On dirait un peu que vous cherchez des problèmes et des polémiques là où il n’y en a pas.

    Et sinon, j’ai du mal à saisir en quoi la Dream Football League n’est pas un « canular » mais une « parodie ». A part jouer sur les mots, je ne vois pas trop ce que cette précision vient faire là.

  2. Un peu long à lire mais ça valait le coup.

    Et plutôt d’accord avec Dzsoni sur Léo et Raymond.

  3. La différence entre parodie et canular est dans l’intention du rédacteur. Ce qui prouve une fois de plus qu’une information n’en est une que si on prend en compte le contexte où elle est publiée. Sinon, difficile effectivement de saisir la nuance.

  4. @Dzsoni: le canular est fait pour pieger les gens, la parodie est une interpretation de la realite, un fantasme sachant que tout est faux ou transforme, une blague ou une invention… Bref a la base c’etait pas fait pour pieger juste pour delirer… C’est ca qui est fort dans cette affaire le Times a pris pour argent comptant un delire…

  5. Canular : Intention de piégé quelqu’un
    Parodie : Faire quelque chose que tout le monde sait qu’elle est fausse.

    Donc canular, intention de nuire, parodie, seul les idiots se font piéger.

  6. @Dzsoni: Ce n’est pas un canular (mais bien une parodie) parce que le but des CdF n’a jamais été de tromper qui que ce soit avec leur article sur la Dream Football League, ce n’était pas prévu que Times soit trop con pour en vérifier la justesse. Ce n’est pas du pinaillage du tout, ça a juste absolument rien à voir.

  7. Oui, ça ne nous étonne pas PLF…

    On précise donc.

    On a dit « inévitable » parce qu’on y a effectivement tous pensé. Sauf gros membre numéro 3 mais c’est parce qu’il était trop occupé à se masturber devant l’ordinateur pour être attentif.
    ça d’accord.

    Mais au final, ça reste foireux pour 3 raisons.
    – Leo fait sa demande en interrogeant directement la personne concernée. Ce qui est quand même plus pratique pour avoir rapidement une réponse. On pense quand même que c’est un élément important d’une demande en mariage : pouvoir voir ou entendre la réaction de la dame en direct. Après, on se demande si celle de Raymond n’était pas surtout pour lui un moyen de clore l’interview, genre « laissez-moi tranquille s’il vous plaît. »

    – Il fait sa demande avant l’élimination. C’est quand même beaucoup moins con, non ? Pensez-y quand vous ferez la vôtre. Eviter d’avoir été ridicule aux yeux de la France juste avant.

    – L’intéressée a semble-t-il dit oui.

    Ajoutons à cela que c’est un sujet franchement pas très intéressant, et qu’on est assez d’accord que faire sa demande à la télé, c’est l’inverse de la classe dans tous les cas. Que ce soit en direct de Nyon, ailleurs en Suisse, ou sur le plateau de Y’a que la vérité qui compte.

  8. « maintenant que j’ai tiré le Barça, tu veux m’épouser ? »

    y’avait moyen d’aller dans le très graveleux, là…

    sinon, belle anal yse

  9. Elle dit oui, mais on voit clairement qu’elle veut pas y répondre, c’est un « d’accord…on regardera ça à la maison »…puis sur l’insistance « d’accord…oui », genre *je vais pas te foutre la honte devant tout le monde, on sait pas de quoi l’argent des qataris est capable*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.