Au courrier des lecteurs, un amoureux de Claude Puel

9

CLAUDIO ET MOI

« Je suis fier d’avoir toujours le poids qui était le mien lorsque j’étais joueur. »

Pour cette phrase et seulement pour cette phrase, j’aime Claude Puel.

J’adore Claude Puel et cela n’a rien a voir avec le foot. Evidemment et heureusement; car plus frileux dans les choix tactiques et plus lénifiant dans le discours, ça n’existe pas, ou peut être a la tête des Lions Indomptables, je ne sais pas, mais cela mériterait une étude comparative sous coke et Red Bull pour ne pas sombrer dans la léthargie.

Mais revenons à mon Claudio si vous le voulez bien amigos. Mon Claudio, donc appartient à mes yeux à une race d’entraineur que je respecte et admire au delà de toute considération footballistique. Il est de la race de ceux qui ne se sont pas jeté sur les pots de Nutella,une fois les shoes à crampons rangées au placard. En voila un qui a su se tenir ! Oh,il n’est pas le seul le Claudio, il est même plutôt bien accompagné dans cette catégorie, on y trouve le séduisant Mourinho, l’élégant Guardiola, les vieillissants Beckenbauer, Cruyff, Menotti, le nonchalant Gerets, le débutant Blanc, le désopilant Gillot de Sochaux (ce n’est pas un noble mais sinon on voit pas qui c’est) le déconnant Capello, j’en passe et pas que des bons  Girard, Domenech, Pellegrini, Van Basten, Klinsman….).

Quoi de plus crédible qu’un type en survèt, svelte, le ventre plat, demandant à une vingtaine de branleurs en short et MP3, d’avoir une bonne hygiène alimentaire, de ne pas se vautrer dans le foie gras et le chocolat en décembre ? Mon Claudio, sa force, c’est son allure; quand il vous dit mi-juillet , 35 degrés :’’allez, ce matin footing de vingt bornes,j’avance ,on me suit’’eh ben, on ferme sa gueule et on court, meme si on sait d’avance qu’on n’adhèrera pas à son 7-2-1 qui se transforme en 6-3-1 en phase offensive.

Et puis,dans l’autre catégorie, il y a les Zotres ,oh non pas que des caves, des gars qui ont obtenu des résultats, voire des titres, des méridionaux style Courbis, des bataves genre Hiddinks, des bourguignons a la Guy Roux, voire des fuoriclase, kif Ancelotti, et je ne parle meme pas des Correa, J.Fernandez, Del bosque Maggath et consorts. Des gros, des gras, des bedonnants, des qui troquent la chasuble contre la serviette autour du cou, des qui puent l’empiffrade, les banquets, les gueuletons et la gniole, des qui n’ont plus envie de faire des efforts, sauf devant le cassoulet, des qui de profils semblent de face, et de face, de dos.

Avec à leur tête le plus emblématique de tous, à mes yeux d’enfant éveillé au foot entre 78 et 88 :Michel !A l’instar d’un autre Michel qui’’n’imaginait pas les cheveux de sa mère autrement que gris blanc’’et qui ‘’n’aurait jamais cru que sa mère ait pu faire un enfant’’eh bien moi, amigos je n’imaginais pas les abdos de Platoche, autrement que saillants, je n’aurais jamais cru que Platoche ait pu grossir autant.

Platini.

Je pleure chaque fois que je vois mon numéro dix préféré à la TV, son triple menton, son tour de taille, son ventre débordant. Je pleure sur mon adolescence à jamais disparue. Aussi, lorsqu’ apparait mon élancé Claudio, sur le bord de la touche,le nœud de cravate à peine désserré, je m’en sers comme kleenex pour essuyer mes larmes.

Claude Puel malgré des options de jeu tristes à en pleurer, sèche mes larmes. C’est toujours ça et c’est pour cela et rien que pour cela que je l’aime.

Simon Tahamata

9 thoughts on “Au courrier des lecteurs, un amoureux de Claude Puel

  1. C’est vrai que Claudinho est beau gosse. Je le verrais bien en couv’ du Teen Vogue de juin avec Ray, Lolo, DD et Kombou.

  2. Ce message s’adresse autant à Moké, le policier, qu’au Comité.

    D’abord, je tiens à dire que les articles qui se basent sur le physique d’une personne devraient être bannis. Ou alors si le message est de dire: le soin qu’il apporte à son physique est révélateur de sa qualité générale, il faut que ce soit mieux écrit. Bien mieux écrit, bien mieux…

    Ensuite, il faut tout de même un minimum de contrôle typographique pour éviter les virgules et points sans espaces. C’est visuellement déreangeant, ça fait amateur et négligé.

    Enfin, les articles dont on ne voit pas ce qu’ils veulent dire (quoi, Puel s’entretient et pas les autres? super, merci)…

    Désolé du message négatif, mais autant je suis le premier à soutenir le site, autant ce type d’article n’a, à mon avis, pas sa place sur un site de cette qualité.

  3. Dr Desproges,

    Votre tolérance vous perdra.

    Tous les lecteurs envoyant du courrier ne sont pas publiés, il y a une sélection. Et ceux publiés ne peuvent pas toujours être à la hauteur de vos prestations. Enfin, c’est un courrier des lecteurs…

    D’accord avec vous sur les considérations physiques, mais nous avons plutôt lu ce billet au troisième degré… et on espère sincèrement qu’il l’était.

    Et pour la mise en forme, elle a connu un bug lors de la mise en ligne… Désolé.

    Si vous voulez intégrer le comité de lecture du courrier des lecteurs… nous sommes ouverts.

  4. petit un, souligné en rouge
    « Ou alors si le message est de dire: le soin […] ». Je crois bien qu’en France il faut aussi mettre un espace avant les deux points et le point d’interrogation : sinon, c’est visuellement dér(e)angeant. Ou alors on dit qu’on s’en fout et tout va bien ?

    petit deux, souligné en vert (pour pas confondre avec le petit un)
    il n’y a pas de petit deux car il est déjà bien trop tard pour moi !

  5. Pauvre Dr Desproges!

    Je m’inscris en faux avec ce que dit le péremptoire et arrogant Dr Desproges.C’est du troisième degré!!!!!!Et il en faut un peu du décalé,de l’a coté ,du qui se prend pas au sérieux.
    C’est un blog de foot rigolo,c’est pas la pravda ici!
    Moi je suis preneur de ce type de courrier,j’en redemande,ca me fait sourire et ce n’est pas si mal écrit loin dela et n’en déplaise à ce triste sire de Dr Desproges.

  6. Chers tous, j’exprimais un point de vue, sans juger personne, donc inutile de me traiter de triste (en réalité je suis joyeux) ou d’arrogant (ok, là ça se discute). La Pravda, c’était justement quand on n’avait pas le droit de dire « je n’aime pas ».
    Or, je n’ai vraiment pas aimé l’article, je l’ai dit en donnant les raisons. Point barre, pas de quoi en faire un fromage ou insulter les gens (oui, car traiter les gens d’arrogant ou de triste est insultant et gratuit, par opposition à l’élégante phrase du Comité « Votre tolérance vous perdra »).

    Pour finir, cher Comité, j’ai toute confiance en votre capacité de sélection de courriers, CE commentaire particulier ne devant pas occulter le fait que l’immense majorité des textes est de qualité.

  7. OUH LA LA,elle fait parler cette déclaration à Claude Puel!Et c’est tant mieux!Personne ne t’insulte Dr Desproges ,ne serais-tu pas un tout petit peu parano(non, je te promets que ce n’est pas une insulte ,mème pas une assertion,une simple question)?Faut t’attendre lorsqu’on est aussi peu tolérant(c’est élégant,tu apprécies?)à recevoir en retour.Un peu comme si Heinze s’offusquait qu’on lui tire le maillot!
    Tout ca pour dire qu’on est aussi sur ce site pour lire des machins,comme le truc sur Puel venus d’on ne sait ou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.