Fulham – Liverpool (1-3) La Reds Academy livre ses notes

Just est là, avec sa plume et son Coutinho.

Comme un symbole de fin de saison sans rien à perdre ni à gagner, Brendan Rodgers prend le risque d’innover, sachant qu’une défaite à Fulham ne fera pas tâche vu qu’on finira derrière Everton et que nous ne rejouerons pas la coupe d’Europe l’an prochain.
Le cadre étant placé, je ne dis pas que balancer un 3-5-Coutinho-1 n’était pas un peu couillu, mais adjoindre deux portés disparus (Wisdom et Coates) aux côtés de Carragher dans l’axe de la défense, alors là, il fallait :

1/Etre assez allumé pour y penser

2/ Etre assez inconscient pour le faire.

Alors soit Rodgers a voulu se taper un délire et se prendre pour Jack Malone, soit il a voulu nous montrer pourquoi il n’utilise que Carra et Agger depuis 3 mois. On notera la subtile « maladie » de Martin Skrtel pile le jour où on avait besoin de lui. Bye bye Martin, on t’a aimé.

MISCELANEOUS

  • C’est bien le remplaçant de Torres à Chelsea qui a planté 11 buts en une demi-saison chez nous
  • Liverpool a marqué 97 buts cette saison, toutes compétitions confondues.
  • Heureusement, le prochain match est contre QPR, on peut rêver des 100
  • Bon alors, on se pose encore la question de « Comment on va faire pour marquer sans Suarez ? »
  • La vraie question, c’est « Est-ce qu’on va trouver un défenseur qui a l’once du début d’un dixième du charisme de Jamie Carragher »

wishlist

Thatcher, c’est fait. Ferguson, c’est fait. Gagner le titre ? Ah ben y’a plus qu’à

ON DA PITCH

Contre toute attente les Reds dominent leurs adversaires dans les premières minutes du match, profitant probablement de l’effet de surprise. Cette composition n’est d’ailleurs jamais aussi efficace que lorsque l’équipe va de l’avant en permanence. En cela, l’absence de pressing des Cottagers nous favorise mais Sturridge peine à trouver une situation de frappe favorable et Shelvey bien servi par Coutinho n’a pas le temps d’armer sa frappe. Petit à petit Fulham prend la mesure du jeu de Liverpool, récupère le ballon plus haut et accule les Reds devant leur but. Sans surprise, sur une phase de jeu où le ballon est presque arrêté que Fulham déborde et parvient à centrer pour Berbatov qui ouvre le score de le tête. Liverpool est asphyxié et assommé par ce but. Fulham est même proche de doubler la mise. C’est pourtant sur un long de ballon de dégagement que Liverpool égalise. Une phase de jeu de District que Montboucher-sur-Jabronc n’aurait pas renié mais qui permet d’admirer la vitesse de Sturridge et la qualité de ses crochets pour permettre d’atteindre la pose sur un score de parité inespéré.

Finies les conneries en deuxième mi-temps, exit un défenseur central (Wisdom) pour un latéral gauche (Enrique) et retour à un 4-4-Coutinho-1 des familles. Mais Fulham domine toujours le match et se voit privé d’un penalty à mon avis mérité. Comme un symbole de Ferguson, Liverpool marque dans la foulée par Sturridge idéalement démarqué et servi par Coutinho. La suite ne sera qu’on long calvaire pour les hommes de Martin Jol, sorte d’armée mexicaine qui rappelle furieusement les errements de Middlesbrough avant sa descente aux enfers. Sturridge poursuit son festival en inscrivant un triplé, sans oublier de manquer des occasions plus grosses que lui alors que ses copains attendaient devant le but vide.

Ivanovic n'a pas porté plainte pourcontre crime contre l'humanité. Bel homme
Gosling va encore manquer l’oscar du meilleur acteur malgré cette interprétation poignante d’Ivanovic. A noter qu’aucun maquilleur n’est parvenu à reproduire le dentier de Suarez.

GOALS

33′ 1-0 La défense de Liverpool est fixée avec des chevilles à frapper de 40. Ça dédouble sur le côté droit et le centre de Riether est repris comme à la parade par la tête impeccable de Berbatov. Ils n’étaient que 3 défenseurs pour le marquer, mais allez faire ça avec les pieds dans le béton.

36′ 1-1 Ça chauffe dans la défense des Reds, Wisdom pare au plus pressé et envoie une mine devant pour respirer. Alors que Gégé à la buvette aurait lâché un « MONTEEEEEEEEEEEEEEZ », Sturridge fausse compagnie à Hangeland et consorts, maîtrise parfaitement le ballon, crochète pour s’ouvrir le chemin du but et finit son action d’une frappe en force du pied droit, son pied faible.

62′ 1-2 Coutinho prend la balle aux 30 mètres, fixe la défense grâce à ses gri-gris et sa conduite de balle impeccable. Sturridge s’est démarqué au deuxième poteau et termine l’action d’un plat du pied. Propre.

85′ 1-3 Coutinho récupère la balle dans son camp accélère et délivre un amour d’ouverture de l’extérieur du pied droit. Bon, déjà là, l’action est magnifique. Sturridge profite de sa vitesse et lobe avec un peu de réussite la gardien adverse venu à sa rencontre. Superbe.

Robert Downey Junior suspendu 10 jours de tournage
Robert Downey Junior suspendu 10 jours de tournage pour cet acte inqualifiable

THE LOCAL HEROES

REINA 4/5 Dans les premières minutes du match, il réussit un combo « sortie aérienne / relance au pied ultra rapide » et je me suis dit, il y a quelque chose de louche. Quand il sort deux parades de fou en deuxième période, j’ai dû me rendre à l’évidence. Pepe fait un bon match.

JOHNSON 3/5 Plutôt mal à l’aise (étrangement) dans un rôle de « wing-back » taillé pour lui, Glenouille la Fripouille s’est bien rattrapé en seconde mi-temps où il a surgit dans la défense comme un exhibitionniste à la sortie des écoles.

WISDOM 2/5 Pas si mal, mais il a fait les frais du remaniement tactique de Rodgers. A court de rythme, et dans un nouveau système, il a été envoyé au casse-Sonor (oui au casse-pipe) par son manager. Remplacé par Enrique 3/5 à la pause, qui a bien tenu son couloir

CARRAGHER Légende/5 Le World Good-bye Carragher Tour continue, et il a l’air d’aimer ça. Il profite de chaque instant, allant même jusqu’à imiter la danse de Sturridge après son troisième but.

carra dance

Le groupe vit bieng

COATES 2/5 Toujours à la limite et souvent handicapé par son grand gabarit, je continue de penser que c’est un bon joueur, mais qu’il n’est pas assez vif pour jouer en Angleterre

DOWNING 2/5 Utile oui, mais bon, non. Une plus-value vraiment trop limitée face à un adversaire si faible.

LUCAS 2/5 Les dents du râteau sont limées en cette fin de saison.

KENDERSON 3/5 Les dents rayent le parquet de la pelouse

SHELVEY 3/5 Un trois d’encouragement, pour la sueur et la bonne volonté. Le sosie officiel de Voldemort a beaucoup donné et oriente bien le jeu vers l’avant. Le talent est là mais il est brut de décoffrage. A Rodgers de lui donner la forme et l’éclat du diamant. Remplacé par un Borini surexcité dont la belle frappe trouve malheureusement le poteau. Le gamin sait qu’il a une carte à jouer pour l’an prochain.

COUTINHO 5/5 AU bout d’un moment, les joueurs de Liverpool vont devoir arrêter les conneries. Ils vont tout donner pour récupérer le ballon et le laisser ensuite à Coutinho. Superbe de créativité et de technique, le petit Coutal est le nouveau World Class Player dont les Reds avaient besoin. Si Sturridge a marqué le premier but tout seul, les deux autres sont les enfants légitimes de papa Coutinho, à peine vingt ans, précoce maître du jeu. Remplacé dans les derniers instants par Conor Coady, la coqueluche des U21, qui ne devra pas succomber au syndrome du nouveau Gerrard.

STURRIDGE 5/5 Si par deux fois on a retrouvé le Dan croqueur de Chelsea, le reste ce fut un nouveau récital devant le but, sans parler de ses décrochages et de ses remises pour des une-deux qui donnent de la vitesse au jeu des Reds. A peine arrivé, déjà adopté ! Well done lad !

JustWide est vrai Scouser, et vous offre les images du triplé

Dernier match de la saison et de la carrière de Jamie Carragher dimanche 19/05 avec la réception de QPR. You’ll never walk alone.

Vous pouvez venir m’insulter sur Facebook, vous ébahir sur le compte twitter de Jimmy Caravane ou provoquer Robbie Flower sur Facebook
Vous pouvez aussi faire comme des centaines de milliers de fans des Reds et rejoindre la page de la Reds Academy, ou ne serez plus obligés d’attendre les academies pour discuter de l’actualité des Reds.

4 thoughts on “Fulham – Liverpool (1-3) La Reds Academy livre ses notes

  1. un match qui donne des regrets, vu le talent offensif que l’équipe montre malgré la suspension de Suarez, on aurait pu jouer la 4ème place si on n’avait pas perdu autant de points après la victoire contre les Spurs
    vivement cet été qu’on voit la direction que l’équipe va prendre avec le mercato estival
    d’après toi Just, est-ce que Rodgers va être conservé ou un nouvel entraineur est sur la liste de recrutement pour la saison prochaine?

  2. Rodgers est là pour cinq ans, minimum. Ne vous posez plus la question, sauf si les joueurs le lâchent. Il n’a pas la pression de Mancini à gagner chaque saison.

  3. Oui surtout que l’on voit qu’avec les joueurs qu’il a choisi, son travail paye.
    Par contre pour l’année prochaine va falloir se trouver une défense si j’ai bien compris (Reina, Skrtl, Coates out et fin de Carra). Je connais pas les pistes mais c’est pas rassurant

  4. Gosling en Ivanovic? Quel miscast! Voyons Juste… Cette coupe gelifiée à la perfection, cette « beaugosse-itude » metrosexuelle… C’est notre Jordan Henderson!

    Par contre Suarez dans le gif je le trouve plutot sexy, c’est grave?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.