Gestechnique enchainé de l’année

Le retour de Michel Denisot. Surprenant.

Diogo est apparemment un joueur de football professionnel, il est en fait bien plus que cela. A la fin de la rencontre entre le Danubio et le Montevideo Wanderer (son club), Diogo a également prouvé qu’il était aussi et surtout un sale con. Une première faute grossière sur un adversaire au coin de corner lui aurait facilement valu un rouge, mais pour être bien certain d’être foutu dehors pour un moment, il enchaîne avec une superbe gifle sur le juge de touche, tout en restant planqué derrière ses équipiers. Toutes nos congratules. Pour la petite histoire, Diogo a regretté son geste et s’est excusé auprès de ses équipiers, de sa famille et des fans. Par contre, le type en bleu là, que dalle.

14 thoughts on “Gestechnique enchainé de l’année

  1. Info transfert SM : Le Real Madrid fait une offre pour s’attacher les sévices de Diogo ; l’agent du joueur déclare avoir en main une contre proposition du Barca.
    A suivre…

  2. s’excuser après ce genre de chef d’oeuvre, même si ce n’est pas auprès de la victime, c’est déjà trop. On est un bad boy où on ne l’est pas bordel. Vous avez déjà vu Barton s’excuser ? Non ? Bon.

  3. Fallait pas dire qu’il avait honte de son père aussi… Comme Diogo son père était charron et que ça mouftait pas chez lui, ça lui a paru insupportable autant de mépris et d’irrespect. D’ou la caresse faciale. cqfd

  4. Apparemment, il faut avoir bière +5 pour devenir arbitre en Uruguay.
    Je viens d’envoyer mon CV.

  5. « Me ven como una persona que no soy » a-t-il déclaré.
    Ah bon, OTAN pour nous Diogo, on pensait que t’étais un gros con. Perso, moi j’ai pensé que tu claquais les arbitres et qu’après tu te protégeais derrière tes potes. Toutes mes excuses alors de t’avoir vu comme ça.

  6. Non non non… vous n’avez rien compris. C’était pour réveiller l’arbitre de touche qui visiblement roupillait déjà (la sieste, digestion difficile de choucroute de la mer tout ça…)

    Ce dernier ne réagissait pas, inactif, que dis-je, amorphe alors que Diogo tatanait tranquillement l’attaquant adverse à la recherche de son carton jaune qui l’aurait fait manquer le match retour (ben oui fin stratège ce Diogo. Il perd 0-1 et donc préfère se reposer pendant que ses coéquipiers devront cravacher au match retour pour arracher la qualif’). Il prit alors son courage à deux mains et souffleta avec sa troisième l’indigeant afin de le rappeler à son devoir.

    C’est en cela votre honneur que mon client ne mérite pas les 132 matches de suspensions pour connerie aggravée que vous souhaiter lui infliger et réclame, au contraire, une prime de 1 000 000 de pesos pour amélioration de la condition des arbitres nationaux.

  7. Il me semble que Diogo est déjà passé par le Real. Mais c’est peut-être pas le même uruguayen, celui de Madrid était arrière droit(ou gauche, je sais plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.