Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

Jean-Paul Hoth de retour pour encourager les Bleus

Un message d’espoir qui ira droit aux cœurs des fils de putes

Salut les p’tits loups,

Bon. D’abord. Je voulais dire que je suis désolé pour ce retard mais c’est un peu la faute de Manolo, mon coloc dont la tante est née à Marseille. Après avoir mis deux jours à comprendre que l’OM avait bien remporté le championnat, il a tenu à faire la fête et pas la faire tout seul. Moi, je me suis dit : ben ouais.

Mais le truc, c’est que tout le monde était pas d’accord et du coup, on a rencontré quelques soucis, sous-ça. Faut dire d’ailleurs que dure la fête, durcit le dard, tu t’endors avec douceur mais dur et lent sont les lendemains d’horreur. Enfin bon pour faire bref, c’est un peu comme une gueule de bois qui s’étend sur une vingtaine de jours, sauf que t’es attaché et que les calmants c’est pas des asspurines.

Enfin. Bon. Je suis pas là pour raconter ma vie, sinon je tiendrais un ce caille-blague.

Quoi qu’il en soit, 22, me v’là. Pile poil pubien pour reprendre la plume et protester contre le pessimisme pompeux qui pullule dans les pores des pourris de la presse et de leurs pipos au peuple, puis protéger par pareille opportunité les petits poulets présents à la compet que toute la planète contemple et qui représente quand même le pays en pur patriote ! Pute, j’en peux plus !

Mais je suis pas ici pour m’énerver. C’est pas bon pour ce que j’ai surtout que c’est le jour J.

Ouais! C’est le grand Jour. Avec un J immense et majuscule. Comment veux-tu ?

Le grand Jour où les Bleus vont enfin prouver qu’ils ne sont pas là par hasard, contrairement à Christian Jean-Pierre, et qu’ils peuvent encore, contrairement à Christian Jean-Pierre faire raie-vêr la France, avec un grand F, comme dans Fraternel.

Le grand Jour où ils vont laver l’honneur du pays qu’ils ont même souillé par leur incontinence. Le jour J. J comme Je t’aime, Maman. Comme Jeunesse. Donc un peu conne, mais pas méchante dans le fond. Ou J comme Jean-Paul qui se fait pas de bile et croit au coup de bol dans le jeu de balle ce qui foutrait les boules aux boloss qui s’invitent au bal et brêlent leur ras-le-bol envers nos belles beules.

On va gagner!

Je me suis fâché avec ma radio. Gaga, le Jean-Mich’, la diva pas belle du football a encore gueulé à torts et à travers de porcs contre la terre entière. « Et ton expérience de manager à Saint-Etienne » que je lui ai rétorqué, fatigué par tant d’aigritude et de prétention à être le grand seigneur de la crrie. Comme d’hab, silence. Radio. Il faisait semblant de pas m’entendre. Là, il a suffi que Tata Danielle Rialo, celui qui me constipe, ajoute une fois encore qu’il avait raie-zon lui aussi pour que je craque, Hoth, et que je brise la radio d’un coup sec, clac, comme la nuque à mamie quand elle est tombée dans l’escalier alors que je l’avais à peine poussée des deux mains.

Bref, les p’tits loups, comme Jan et Jurgen, votre copain est colère et on l’entend bien plus dans le couloir que l’on y voit Sidney Govou. L’équipe de France se ridiculise chaque jour un peu plus et même Gilles O’Verdoz s’adonne au scepticisme d’autocar.

Mais bordel ! Le grand Michel lui-même a sous-tenue la raie de mon ainé. Alors, ça me ferait bien mal au cul que l’équipe assure pas plus.

Et je parle pas du quotidien qui vaut plus rien et que j’échangeais même pas contre un poil pubien. « Va te faire engueuler seul, face de pote »! Ou alors « Je te recommande de succomber aux joies des rapports anaux, progéniture nauséabonde d’une digne représentante du plus vieux métier du monde ». Et l’élégance, bordel à queues ??? Ils connaissent pas les cloches de l’équipe et les cliches de l’éclopé ? N’y a-t-il que Frankie et moi qui pensons encore aux enfants en ce monde ?

La presse me les presse et méprise la prose au profit du scoop, des clashs et des histoires de fesses.

Et si vous croisez Robert Pires, pourriture de la pire espèce, merci de lui cracher à sa face de furoncle à la raie de mon ainé toute ma joie de le croiser prochainement au pôle emploi. Enfin, si j’arrive à me libérer.

Moi, je ne suis pas d’accord. Après la cataspouf de mes deux, le final tragique de ma saucisse, je peux pas croire que 2010, zette.

Je crois plus à la pihènde qui s’envole vers une fin heureuse au 7e ciel et donne à la nation de la raie qu’on cile à Sion.

Ben ouais. Manolo et moi, on est pas de ceux qui se laissent abattre, man. Je compte bien prier Robbin Jacob toute la nuit. La raie va sortir son joker de sa pochette mystère et on est prêt à parier la chatte à la femme que ça va bien finir cette histoire !

Enfin. Bref. Il est trop tard pour aller se faire reculer, sale fils de pute. Il faut foncer tout droit, en espérant que le mur est pas si solide, que de toutes façons l’airbag est ficasse et que le pare-buffle installé depuis que Cissé a tuné le pas cher véhicule et sale fils de pute.

Moi, j’y crois. Allez les blères !

à plus les copains.

Jean-Paul.

4 thoughts on “Jean-Paul Hoth de retour pour encourager les Bleus

  1. On l’a jamais vu si remonté Jean Paul, on dirait Francis.

    Content de te revoir en tout cas même si tu vas pleurer dans le giron de Manolo vers 17h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.