La Jup’ a son champion d’automne

[Avertissement – cette académie a été rédigée avant les attentats du 13 novembre]

Salut les filles !

À peine remis de mes émofions post-victoire en Ligue des Champions, v’là qu’il faut se remettre en championnat. Comme le changement est assez brutal, on va commencer par la Ligue Europa.

 

LIGUE EUROPA

Bruges / Legia Varsovie : 1-0

Bien que dégueulasse dans le jeu, Bruges a le mérite d’être intraitable à domicile en championnat : 6 victoires en 6 matchs. C’est plus compliqué dès que le niveau s’élève : Manchester United est venu en mettre 4, Midtjylland 3. 2 défaites. C’est dommage parce qu’à l’extérieur, avec déjà 8 défaites et 2 nuls en 13 matchs, Bruges ne montre ni contenu ni résultat probant. Le point décroché sur la pelouse du Legia Varsovie le 22 octobre n’est pas mauvais, mais c’est le premier pris après la rouste au Napoli (5-0) et la branlée à domicile face aux Danois. Il fallait donc absolument gagner à domicile face aux Polonais.

Grâce à une montée toujours aussi exceptionnelle de Meunier, c’est chose faite. Cette fois-ci, l’arrière droit a même terminé par une roulette – frappe extérieur du pied afin de marquer le seul but du match.

Hebergeur d'image

Tottenham / Anderlecht : 2-1

Anderlecht a proposé un match tout à fait différent. Faisant jeu égal avec Tottenham lors de la première période malgré le but de Kane, Anderlecht a fait une deuxième période extraordinaire, récompensée par l’égalisation d’Ezekiel.

Malheureusement, en fin de match, Mousa Dembélé, l’homme qui ne marque jamais, inscrit son 3e but en 3 matchs d’une frappe splendide dans la lucarne de Proto. Immérité.

Hebergeur d'image

 

15e JOURNÉE

Tout a commencé vendredi soir. MouscronZulte Waregem. Alors que sur France 3, Georges Pernoud est aux Caraïbes, Mouscron et Zulte Waregem se séparent sur un 2-2 avec une fin de match amusante, marquée par l’incompréhension de l’arbitre quant à la provenance de la fumée qui se dégage de la pelouse après le 2e but de Zulte. En réalité, le fumigène lancé était vert comme le gazon, d’où la confusion. Zulte semble également avoir été perturbé, puis 12 secondes après la remise en jeu, Mouscron égalise.

Le lendemain, tandis que Courtrai bat Malines 1-0 dans un match sans aucun intérêt et que Waasland-Beveren arrache un nul 2-2 face à Westerlo grâce aux anciens Auxerrois Langil et Nabab, Lokeren et Saint-Trond font un nul 1-1. Rien d’extraordinaire, a priori. Mais quand tu vois les deux buts, tu ris (ici, à partir de 11’00):

Un choc vient d’avoir lieu dans la surface de Saint-Trond et un joueur de cette équipe reste à terre. Le jeu continue et le joueur commence à se relever.

Hebergeur d'image Voyant que son coéquipier est couvert par le joueur à terre commençant à se relever, ici accompagné d’une feuille d’érable jaune-vert parce que j’ai brillamment trouvé cette fonction sur Photoshop et ça me plaisait bien, un joueur fait une passe.

Hebergeur d'image Réalisant qu’il couvre tout le monde, le joueur préfère se recoucher et simuler une blessure plutôt que de défendre sur Miric. 1-0 !

Mais c’est pas fini ! On joue les arrêts de jeu et Saint-Trond obtient un corner. William Dutoit, le gardien, décide alors de monter et, à la lutte avec le gardien lokerenois Verhulst, marque on-sait-pas-trop comment. De la tête, du poing, en faisant peut-être faute. En tout cas c’est validé. 1-1. Dutoit, très ému par ce but et surtout très secoué par le choc avec Verhulst, célèbre le but avec une grande joie avant de faire un malaise.

Hebergeur d'image Il reviendra finalement sur le terrain et sortira un arrêt décisif à la 95’.

Quant au KV Ostende, il a profité de 3 boulettes de Louvain pour s’imposer 3-0 (à partir de 1’20) :

  • Reynaud manque son intervention. Cyriac part seul au but et sert Vandendriessche en retrait. 1-0.
  • Riou manque sa relance au pied. Musona récupère le ballon à 30m des buts, élimine deux joueurs et inscrit le 2e
  • Le clou du pestac’. Reynaud et Riou s’y mettent à deux pour redonner le ballon au KVO. Cyriac inscrit son 10e but de la saison.

Trois jolis matchs avaient lieu dimanche. Commençons par le plus pourri des trois : Bruges-Genk. Ce « choc » est peut-être un des plus faibles techniquement auquel je n’ai pas assisté, puisque j’étais tranquillou chez moi. Le seul but inscrit aurait même pu être considéré comme tout pourri s’il n’avait pas été l’œuvre de Jelle Vossen, ce Bel Homme, face au club avec lequel il avait inscrit 105 buts.

Le deuxième match était un classique : le Grassico. Assez haché, le match était d’une sacrée pauvreté. Titulaire surprise côté Standard, Jonathan Legear ouvre le score dès la 3’ en profitant d’une relance foireuse de Kara. Sans idée, le Sporting d’Anderlecht ne sera pas souvent dangereux. En deuxième mi-temps, Knockaert trouve la barre de Proto. En déclarant « les défenseurs du Standard se jettent pour sauver un but, pas les miens », ce dernier est critiqué par certains de ses supporters, qui réclament Davy Roef titulaire au prochain match.

On termine par le meilleur match du week-end : La GantoiseCharleroi (à partir de 18’30). Invaincue lors des 14 premières journées, la championne en titre s’incline face à un excellent Charleroi au terme d’un superbe match. La formation de Vanhaezebrouck a buté sur une équipe qui a su très bien défendre et jouer les contres à merveille. C’est de cette manière que Perbet a marqué ses deux buts de la soirée (23’, 61’). Entre temps, Charleroi avait mené 0-2 quelques dizaines de secondes après l’ouverture du score (CSC de Nielsen, 25’). Saief avait réduit l’écart après une très jolie combinaison sur corner (28’). Après plusieurs prestations très intéressantes face aux équipes du haut de tableau (nuls contre Ostende, Anderlecht, Bruges), Charleroi décroche enfin une victoire face à l’une d’elles.

Par conséquent, Ostende reprend la tête et est sacré champion d’automne, premier trophée MAJEUR du KVO. Il a d’ailleurs reçu son diplôme.

Hebergeur d'image

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

On a accueilli Llikael dans l’équipe. C’est un Liégeois mais il ne se gaufre jamais.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.