La Bacalhau Académie note Portugal-Espagne (0-0, 2 tab à 4) et fait le bilan de l’Euro

Bah oui, j’suis en retard. Mes larmes ont enfin séché. Il m’a fallu une bonne semaine pour m’en remettre. On était pourtant si près. La finale, cette salope, nous faisait du gringue, nous chauffait en dansant, en se frottant contre nous comme le ferait une étudiante Erasmus dans un bar de Newcastle à 3 plombes du mat’. Et au moment où on allait lui rouler un patin, elle s’en est allée galocher les Espagnols alors qu’on lui avait payé des coups à boire toute la soirée.

S’il y avait eu une morale, les Quinas se seraient qualifiés. Certes, notre niveau est à des années-lumière de la Roja et mon propos n’est pas d’affirmer que nous étions meilleurs qu’elle. Cependant, quand on voit la façon dont les Espagnols ont joué pendant la prolongation, la manière qu’elle a eu de nous mettre au supplice après avoir été Jean-Michel apathique pendant 90 minutes, un coup de latte dans la gueule lui aurait fait du bien, histoire de lui apprendre à trop utiliser le frein à main.

Cela dit, s’ils ont mis la gomme dans la demi-heure supplémentaire, c’est aussi parce que Paulo Bento a salement bousillé le milieu de terrain, faisant sortir successivement Miguel Veloso et Raul Meireles au profit de Miguel Custodio et Silvestre Varela. Ça nous a désorganisés et on a été bien chanceux de finir aux pénos. Jusque-là, ils cranaient pas les voisins ! Pressés très haut, ils ont galéré comme jamais. C’était aut’ chose que contre la France, paix à son âne.

La déception est amère. Décarrer comme ça, sur un coup de dé, c’est frustrant. Surtout quand Rui Patricio s’est offert Andrés Iniesta en face-à-face et Xabi Alonso dans la séance de tirs au but. Pourquoi Cristiano n’es-tu pas allé tirer en premier ? L’échec face au Bayern avec le Real était encore dans ta tête? L’envie de tirer le 5ème, celui de la star, était-elle trop pressante? Tu devais montrer le chemin, quoi qu’il arrive. Même si tu avais loupé, ton tournoi aurait été quasi-parfait. Là, tu nous laisses avec encore plus de regrets. Tu es grand Cristiano mais il te manque encore quelques centimètres pour devenir un géant.

Notas

Rui Patricio (5/5) : il était supposé être le maillot faible, il n’a encaissé aucun but face au désormais double champion d’Europe. Peu de gardiens peuvent s’en enorgueillir. Décisif face à Iniesta dans un duel qui semblait perdu d’avance et face à Xabi Alonso, il a réalisé un grand match.

João Pereira (3/5) : finalement, il a été l’un des meilleurs à son poste pendant cet Euro. Son transfert à Valencia lui fera franchir un cap. Il n’est pas au niveau d’Arbeloa ou de Lahm mais il est en progrès. A suivre.

Bruno Alves (3/5) : on le sentait venir son péno raté. Il ne méritait pas une telle fin car il a été particulièrement constant pendant cet Euro. Solide dans les duels, complémentaire avec Pepe, il a eu du déchet dans la relance. Le frère de peau de Denis Balbir ne devrait pas rester longtemps en Russie.

Pepe (5/5) : quand il s’est avancé pour tirer son péno, combien ont pensé qu’il avait nous faire une Sergio Ramos versus Manuel Neuer ? Hormis deux boulettes en début d’Euro qui nous ont coûtés deux pions, il a été tout simplement parfait. Peut-être le meilleur central du monde à l’heure actuelle.

Miguel Veloso (4/5) : on dit de lui qu’il est lent, qu’il manque de présence dans les duels mais, avec Raul Meireles et João Moutinho, il a bouffé l’entrejeu espagnol les ¾ du match. Remplacé à la 106’ par Miguel Custodio.

Raul Meireles (4/5) : excellent défensivement, il n’a jamais su régler la mire dans les phases offensives tout au long de l’Euro. Sa sortie a marqué le début du rush final espagnol, ce qui veut tout dire. Remplacé à la 113’ par Silvestre Varela.

João Moutinho (5/5) : la vie est une chienne. Il réalise le match parfait, se balade sur le terrain, met la misère aux 40 millions d’Espagnols et tire un péno tout pourri alors que Rui Patricio avait sorti la tentative de Xabi Alonso. M’en fous, il obtient la note maximale quand même.

Nani (4/5) : moins en vue qu’en quart, il a resurgi en fin de match. Et quelle assurance face à Casillas ! Plat du pied parfait et sans élan, faut en avoir sacrément dans le froc.

Cristiano Ronaldo (3/5) : il tente, râle quand il foire, tire les siens comme doit le faire un grand capitaine. Tellement certain de gagner qu’il voulait frapper en dernier pour montrer qui était le plus beau. Mais pourquoi un tel péché d’orgueil Cristiano ?

Hugo Almeida (1/5) : une poubelle. Sans les poignées. Moins pratique. Remplacé à la 81’ par Nélson Oliveira.

Substituções

Miguel Custodio : c’est bien d’être venu.

Silvestre Varela : vous leurrez pas les gars. C’est pas parce qu’il a mis un but de dingue contre le Danemark qu’il est subitement devenu un bon joueur.

Nélson Oliveira : a plus joué en sélection à l’Euro que dans toute sa saison à Benfica. Y aurait pas comme un problème ?

J’aurais tellement aimé que l’aventure dure un match de plus. D’ailleurs, je pensais qu’elle durerait un match de plus mais je me rappelais pas qu’il n’y avait pas de match pour la 3e place à l’Euro. Lors du barrage contre la Bosnie, un groupe est né. Nous possédons un 11 type vraiment pas mal et, pour les 2 ans qui arrivent, nous devons impérativement donner du temps de jeu aux jeunes. Nous ne pourrons pas jouer tout un Mondial avec seulement 10 mecs potables. Une chose est certaine : entre la Coupe du Monde quitté piteusement en huitièmes, une nouvelle fois contre l’Espagne, et cette demi-finale, notre état d’esprit a radicalement changé. Que le Brésil soit prévenu : les envahir une nouvelle fois, ça ne nous fait pas peur du tout !

Portuganalement,

Ricardo Caressemoi

Roazh Takouer

7 commentaires

  1. dommage pour les moustachus, ils auraient pu casser la baraque avec un avant centre…

  2. Je vois que les étudiantes Erasmus à Newcastle sont les mêmes que pendant mon année d’étude à Varsovie.

  3. Até a prossima!
    Prions pour qu’Oliveira est du tant de jeu et qu’il s’affirme.
    ça aura de la gueule en 2014.

  4. les portos était la meilleure équipe du tournoi avec l’Espagneµµµ. Ils leur ont manqué un bon pépé au premier tour surtout contre l’allemagne le but de gomez est pour lui sinon ils seraient tombés contre les grecs puis l’italie toutes deux à leur porté,. Ronaldo à eu un élan d’égoïsme en demi,d’ailleurs pour moi les meilleurs joueurs de l’euro sont dans les équipe d’espagne et du portugal

  5. C’est pas quelques cm qui lui manquent à CR7 mais une paire de couilles

  6. Ta zappé coentrao ! Comme une grosse envie de finir vite, tu m’étonne … et vivement un vrai 9 ! Les 3 je les est trouver à todos cagada …

  7. Et des remplaçants dignes de ce nom !!! Porra, u petit Nuno Gomes aurait largement eu sa place dans cette sélection, Nuno Oliveira est beaucoup trop tendre pour apporter quoi que ce soit (2frappes molles non cadrées).
    La formation est peut être à revoir au tougal, parce que les joueurs de 20/22 ans, ne jouent pas dans les grands clubs ou jouent dans des clubs de 2nd voire 3eme plan, ou en équipe B, la génération des U20, vice championne du monde risque d’être cramée avant d’être à maturité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.