Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

La Blaugrana académie note Barcelone-Malaga (4-1)

Hristo a rendu la monnaie d’une pièce dont Malaga n’a pas besoin.

« Pas de pitié pour les nouveaux riches », tel est le nouveau slogan de Guardiola alignant l’artillerie lourde face au Nuevo Malaga du Chèque Al-Thani, actuel 16ème de la Liga arborant un lifting quelque peu tiré par les cheveux en cette nouvelle année. Les nouvelles recrues Asenjo et Camacho, ex-colchoneros, sont titulaires, Demichelis, Julio Baptista et Maresca aussi et Duda est bien dans le onze de départ aligné par Pellegrini. En cas de victoire, Barcelone peut prendre quatre points d’avance sur le Real Madrid, accroché un peu plus tôt 1-1 sur la pelouse d’Almeria. C’est le moment ou jamais de faire le break et de faire peser tout le poids du collectif catalan sur la fébrile équipe andalouse.

VALDES /3 : il est allé ramasser le ballon au fond des filets après le coup-franc de Duda et c’est tout. Sympathique pour un mec qui palpe 400 000€/mois. De quoi foutre la haine à tous les aficionados de cyclisme, handball ou ping-pong qui viennent pleurer sur les salaires exhorbitants des footballeurs.

PIQUE /3 : il reste derrière en bon stoppeur qu’il est pour palier les erreurs défensives d’Adriano puis monte à la pointe de l’attaque quand ça le titille pour se fondre dans le quintette magique. C’est son côté « whenever wherever ».

PUYOL /3 : c’est lui qui provoque la faute sur le coup-franc de Duda mais Carlitos a montré une gnaque à faire pâlir une escalope de veau. Baptista n’a pas vu le jour et Poupou s’est ainsi vengé du but inscrit il y a 3 ans par le brésilien sur la pelouse du Nou Camp offrant la victoire aux merengues dans un clasico aux allures de derby de la Garonne.

ABIDAL /3 : de plus en plus offensif et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Depuis 3 matchs il a dû frapper 5 fois au but, autant que pendant toute sa carrière. Abidal le caïd s’est matamorphosé en Abidoul le taulier.

ALVES /– (remplacé par ADRIANO à la 25ème) : une passe décisive pour Iniesta puis s’est blessé sur une accelération anodine, il sera absent deux semaines. C’est con il parraissait vraiment on fire.

BUSQUETS /2 : trop d’imprécisions dans la transmission, trop de fautes commises, trop d’impact dans les duels, mais pas assez d’argent sur le nouveau contrat qu’on veut lui faire signer. En même temps pourquoi serait-il moins payé que Mascherano?

XAVI /4 : sa pralinette au quart d’heure de jeu a fait un gros « BAOUM! » sur le montant d’Asenjo, un peu comme si les diffuseurs avaient placé directement les micros sur la barre transversale. Un de mes potes me disait « je préfère une bonne transversale à un joli but » : c’est parfois vrai… sauf quand on s’appelle Nicolas Fauvergue. Il s’est un peu endormi comme toute l’équipe entre la 45ème et la 70ème mais a ensuite servi Villa qui a ainsi pu s’offrir un doublé.

INIESTA /4 (remplacé par AFELLAY à la 80ème) : lui aussi sa frappe a fait « BAOUM » sur le poteau au bout de cinq minutes mais la sienne est ensuite rentré pour débloquer le compteur comme on dit dans le jargon. Un de mes potes me disait « je préfère un joli but à une bonne transversale ». Tout un paradoxe quand on sait que c’est ce même pote qui a dit ces deux phrases, ou une connerie monumentale quand on connait le garçon.

PEDRO /4 (remplacé par BOJAN à la 80ème) : encore une fois buteur, il est indéboulonable et irremplaçable. Le vieux Arsène le veut pour remplacer Arshavin ? Belle idée mais on ne mélange pas les torchons et les serviettes Monsieur Wenger.

VILLA /5 : un doublé qui va lui faire du bien car depuis 2 matchs il était totalement hors du coup. Son compteur est désormais à 13 buts en Liga, juste derrière les intouchables Cristiano/Messi. Il ne reste plus qu’à lui expliquer la règle du hors-jeu, mais comme j’ai mis presque 6 mois à la faire comprendre à Maman, je n’ai même pas envie de m’y coller.

MESSI /3 : sa passe quasi-décisive sur le but de Pedro, qui prend deux défenseurs à contre-pied, est monstrueuse. Par contre il rate un un-contre-un tout fait tout cuit et n’a pas été très en vue pendant la rencontre. Il a néanmoins envoyé Villa sur orbite pour le 2-0 et est à l’origine de l’action à 1-0.

Remplaçants :

ADRIANO /2 (remplace ALVES à la 25ème) : jamais placé où il faut, tout le temps hors-timing et pourtant j’attendais beaucoup de ce joueur si brillant lorsqu’il évoluait au FC Séville.

BOJAN (remplace PEDRO à la 80ème) :  Son pied gauche ne lui sert à rien, il est mauvais de la tête, il ne sait pas tacler et il ne marque pas souvent. A part ça… à part ça rien.

AFELLAY (remplace INIESTA à la 80ème) : bonne entrée du Batave encouragé à chaque touche de balle par le public du Nou Camp. On sent qu’il a du ballon mais aura-t-il le temps de jeu pour le démontrer?

Le record d’invincibilité du club est désormais battu avec 28 rencontres sans défaite. A mi-championnat les records en Liga de buts inscrits (61) et de points (52) sont désormais obsolètes mais comme dit le proverbe c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. J’aurais pu aussi employer l’adage « le coeur a ses raisons que la raison ne connait point » mais il n’y aurait eu aucun rapport. Les quatre points d’avance à mi parcours ne seront pas de trop pour pouvoir se concentrer un peu plus sur la Coupe du Roi et sur la Ligue des Champions qui arrivent à grands pas. Prochaine rencontre mercredi sur la pelouse du Betis pour le match retour des quarts de finale de la coupe du Roi.


13 thoughts on “La Blaugrana académie note Barcelone-Malaga (4-1)

  1. Concernant le hors-jeu, faudrait exiger des types qu’ils aient le brevet des collèges pour pouvoir passer pro histoire d’être sûr qu’on leur a fait tracer une ligne droite une fois, un jour.

  2. N’y voit aucune attaque personnelle, ca tombe juste sur toi. Mais l’utilisation du mot « Batave » pour designer un Néerlandais m’insupporte. Les Bataves étaient un peuple germanique au temps de l’empire romain qui résidaient près de l’estuaire du Rhin.
    C’est un peu comme si on disait, Ribery le Gaulois du Bayern, Torres l’Ibère de Liverpool…
    A noter que Jean-Michel Larque est un très grand utilisateur du mot ‘Batave ».

    Sur ce, très bonne académie comme d’hab.

  3. @Frite
    En Espagne à chaque fois qu’ils parlent d’un joueur francais ils disent « el Galo », sous-entendu « le Gaulois », je ne vois pas vraiment où est le problème.
    Je pense que c’est une manière de signifier un joueur comme une autre et je ne sais pas si c’est mauvais ou pas.
    Cela dit je ne suis pas un spécialiste de l’histoire des civilisations.

    @Hristo
    Ca te fait pas peur Alves blessé? Adriano manque de repères j’ai l’impression. Quant à Abidal, il me plait de plus en plus.

  4. Frite

    Tu m’apprends quelque chose. Et figure toi que c’est bien à cause du « suremploi » du mot « batave » par Jean Mich que moi aussi je l’utilise autant.
    Je me suis trop repassé en boucle les matchs de la bande à Kluivert pendant la CDM 98 qui soit dit en passant aurait dû être championne du monde

    Benji

    Alves devrait être de retour pour la réception de l’Atletico le 6 février. D’ici là il y aura le match en bois contre le Betis, la réception du Racing, la demi de Coupe du Roi contre un adversaire dit moyen et un déplacement à Alicante donc rien d’insurmontable pour Adriano.
    Par contre ce qui me fait peur c’est qu’on ne l’ait toujours pas prolongé.

  5. Mes restes me disent que la courte et chapeautée République Batave a existé entre 1795 et 1806. Après, c’est encore un coup des Français, mais la dénomination de la république en elle-même et de sa révolution ne sont pas les fruits de la convention mais bien des Républicains des Provinces-Unies.

    De même, la place forte dite ‘Batavia’ actuelle Jakarta et nommée ainsi par les Néerlandais en mémoire de leurs ancêtres porte à croire qu’il n’y a pas spécialement de honte à les nommer ainsi.

    Par contre, l’argument Larqué balaye tout.

  6. @Hristo

    C’est vrai qu’ils méritaient plus de gagner la CDM en 98 qu’en 2010. Remember le but de légende de Bergkamp en 1/4.

    http://www.youtube.com/watch?v=XsZkCFoqSBs

    Le commentateur en a un orgasme.

    @Si je puis me permettre

    Tes restes sont très bons, mais comme tu l’as dit a cette époque les Pays-Bas étaient sous influence française. Don ca compte pas vraiment.

    Et pour pinailler un peu plus on peut même critiquer l’usage du mot Hollande qui n’est qu’une région des Pays-Bas mais je m’arrête la.

  7. J’espère que Pepinou aura l’intelligence de déplacer Puyol à droite et de foutre Milito dans l’axe (puisqu’il veut du temps de jeu…), ou même faire monter en équipe A Montoya, ca sera toujours mieux qu’Adriano.

  8. Hristo

    Toi, tous les socios disent Camp Nou non ? C’est bien Camp Nou qui est marqué au siège du stade ?

  9. Oui c’est Camp Nou, je le prononce à l’américaine c’est tout.
    Et je ne suis fan de rien, c’est un mot un peu péjoratif.

  10. autant pou moi, je pensais que le type qui notait une académie était fan du club en question

  11. Je dis Bravo et merci à Frite et Hristo, car moi aussi je trouve que les PBS auraient du être championne du monde (Quoi chauvinisme, quel chauvinisme !?)

    Cette demie face au Brésil fut un vol organisé pour permettre à la FIFA d’avoir sa finale rêvée, enfin bref…

    À part ça, mes craintes concernant Dani Alves se sont révélées vrai mon cher Hristo. Y a des fois comme ça où je me dis que j’aurais du fermer ma gueule, parce que là j’ai le sentiment de lui avoir porté l’œil.

    Sinon, je note le désarroi de Bojan au coup de sifflet final. Je suis sur qu’il doit encore repenser à sa balle de but. J’commence à le prendre en pitié le gamin (Encense le, ça marchera peut-être pour lui comme ça a fonctionné pour dani)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.