La Blaugrana académie note Gijon-Barcelone (1-1)

Hristo n’aura pas été très enthousiasmé par les doublures.

Accusé au match aller d’avoir laissé filer une rencontre perdue d’avance, le Sporting, dans son antre d’El Molinon, accueille l’équipe des invincibles de Barcelone. Actuel 13ème de la Liga, nul doute que l’équipe de Preciado a envie, devant ses supporters, de tenir la dragée haute aux Catalans. Les joueurs à surveiller sont Botia, l’ancien défenseur centrale de la réserve blaugrana, José Angel, latéral gauche plein de promesse, l’excellent milieu de terrain Diego Castro ainsi que David Barral, deuxième meilleur buteur de l’équipe. Pas de quoi fouetter un chat.

Côté catalan, le turnover est de mise à 3 jours du huitième de finale choc face aux Baby Gunners. Puyol étant toujours blessé et Abidal, ménagé, étant sur le banc, c’est Milito qui prend place aux côtés de Piqué dans l’axe de la défense. Guardiola a-t-il vu son match face au Portugal ou veut-il rendre la politesse aux asturiens pour leur pseudo-faveur du match aller? Mascherano, bien plus en vu ces dernières semaines, se voit offrir une titularisation en lieu et place de Busquets, ménagé lui aussi et surement amené à cavaler quelques bornes mercredi face à Fabregas. Pedro est, lui, remplacé par un Afellay non-qualifié pour la Champion’s qui va pouvoir prouver le prix de son transfert.

L’équipe adverse :

Entraineur : Manuel Preciado

Cuellar – Botia – Sastre – José Angel – Cases – Hernandez – Castro – Novo (remplacé par Carmelo) – De Las Cuevas (remplacé par Canella) – Barral –

Les buts :

16ème : excentré sur le côté gauche, BARRAL se joue de Piqué avant de frapper face à un Milito la tête déjà dans la pelouse.

80ème : sur une récupération de balle au milieu de terrain, Messi sert VILLA dans la profondeur qui termine par une lobinette sur Cuellar qui se demande encore ce qui a pu se passer.

Les notes :

VALDES 4/5 : si Barcelone s’en tire avec un match nul, c’est en grande partie…que dis-je, c’est grâce à lui. Des parades déterminantes, des sorties efficaces et une faculté à couvrir les conneries de sa défense centrale grâce à son jeu au pied. Son petit dégoupillage de fin de rencontre était de toute beauté.

PIQUE 2/5 : entre un couloir droit déserté par Alves et un côté gauche composé de Milito-Maxwell, autant dire que la tâche de l’espagnol relevait plus des 12 travaux d’Hercule que d’une simple balade de santé. Malheureusement l’ubiquité n’est pas son fort. Coupable tout comme son compère argentin sur le but du Sporting, il va falloir se relever les manches mercredi face à Arsenal. S’il a envie, je peux lui refiler de la bonne colombienne pour donner un peu de peps. A moins qu’il en ait déjà à la maison…

MILITO /1 (remplacé par KEITA à la 65ème) : à mettre dans le package Keita-Bojan pour faire rentrer Cesc au bercail. Et dire que quand il était à Saragosse, j’étais bien heureux que son problème au genou l’empêche de signer au Real tant il était énorme. De l’eau a coulé sous les ponts depuis, c’est bien dommage, il aurait formé une charnière choc avec Pavon ou Helguera. Remarquez il y avait Mejia…

MAXWELL /2 : on parle souvent d’attaquant ne sachant pas faire un crochet (Cissé, Moussilou, Gignac, Modeste). Mais que dire des défenseurs qui se cassent la gueule à chaque dribble adverse adverse ? Lui combine les deux, et la performance n’est pas aussi facile que l’on ne peut le croire. J’ai hésité à lui mettre 3 mais je me suis rendu compte que ma vision de son match avait été tronquée par la présence de Milito à ses côtés.

ALVES /3 : offensivement très présent mais a trop souvent oublié que son rôle principal était de défendre, surtout en première période, où le but asturien vient de son côté. Mais ses tours de passe-passe font presque oublier ses errements.

MASCHERANO /3 : lui, au contraire de Milito, avait livré un très bon match face au Portugal. Il est retombé dans ses travers dès les premiers instants avec des fautes inutiles. Pep lui a donné les clés de la défense centrale, seul, dés la 75ème minute, quand Piqué s’en allait vadrouiller devant parmi les artistes, et c’est à ce moment là qu’il a été le meilleur, en vrai libéro des anciens temps, la taille en moins.

XAVI /2 : l’arbre de transmission du moteur de l’équipe a eu quelques problèmes. À mon avis c’est le carbu ou la soupape de la durite. Le pot pollini doit être encrassé. Je savais bien que regarder ma mémoire combinée à cette facheuse habitude de ne pas rater un seul épisode de « C’est pas Sorcier » me servirait un jour.

INIESTA /2 (remplacé par BOJAN à la 80ème) : trop de ballons perdus sur des passes imprécises ou des contrôles approximatifs histoire de briser les préceptes de la presse espagnole selon lesquels Andrès serait le Zidane espagnol. Triste comparaison pour le Castillan. Je ne savais pas que le Don était une pute mafieuse incapable d’aligner deux mots de suite, intentant des procès à toute personne s’exprimant à son sujet et uniquement intéressée par la couleur de l’argent.

AFELLAY /1 (remplacé par PEDRO à la 45ème) : Da Fonseca a qualifié sa prestation de « timide » mais connaissant la verve et l’engagement dans les propos des commentateurs de la chaîne cryptée, ça ne m’étonne que très peu. Je la qualifierai d’inutile pour ma part. C’est donc bien un milieu axial que le FC Barcelone a recruté et non un ailier. Il a eu le malheur d’être titularisé un jour où l’équipe tournait moins bien que d’habitude. Des passes en retrait à la Keita, des dribbles à la Bojan et un placement maxwellien. Aïe ça fait mal.

VILLA /4 : trop peu en vue comme très souvent mais son éclair de génie  sur son but sauve clairement son match. Je lui ai souvent donné des 1 et des 2 alors que son match n’était pas dégueulasse, contre le Sporting c’est le contraire. Il se doit de marquer au moment opportun lorsque la situation semble bloquée, c’est ce qu’il a fait et c’est ce que j’aime. Un buteur se doit de marquer, c’est tout ce qu’on lui demande, et quand on ajoute à ça la manière, c’est encore plus jouissif. Un bon retour au bercail.

MESSI /4 : tout comme Villa, c’est sur un geste qu’il sauve sa rencontre. Sa passe décisive pour le Guaje est magistrale. Il prend de plus en plus le jeu à son compte et troque son costume de meilleur joueur du monde pour celui de patron de l’équipe car sur un plan purement technique, Messi est passé au travers de manière inhabituelle.

Remplaçants :

PEDRO /2 (remplace AFELLAY à la 45ème) : une entrée en jeu pleine de fraicheur, du moins c’est ce qu’on aurait pu penser. Malheureusement ce ne fut pas le cas malgré sa « bonne volonté » comme disent certains. Il a eu l’occasion de tuer le match, il ne l’a pas fait.

KEITA (remplace MILITO à la 65ème) : Faruk Hadzibegic l’a rêvé, Pep Guardiola l’a fait. « The golden substitute », « El cambio de oro », donnez-lui le nom que vous voulez mais applaudissez ces deux artistes du ballon rond s’il vous plaît.

BOJAN (remplace INIESTA à la 80ème) : à quand remonte le dernier match où il a planté?

La réaction des joueurs après une première mi-temps pourrie est à souligner face à une très bonne équipe du Sporting qui a fait ce qu’il fallait pour aller chercher un point là où beaucoup en ont perdu trois.

Mais selon moi ce match nul, tant sur le fond que sur la forme soulève quelques interrogations.

Le turnover tant réclamé doit-il obligatoirement s’imposer au vu de la qualité du banc de touche? Les remplaçants n’ont clairement pas le niveau.

Que se passe-t-il si Piqué ou Abidal venait à être blessé sur une longue durée? Ou encore si un abruti venait à briser la cheville d’un Iniesta ou d’un Xavi? Dans ce cas là, pourquoi vouloir à tout prix claquer son budget transfert estival sur un seul joueur?

D’où vient cette manie des équipes adverses à planter à chaque opportunité? Quel est le problème?

Quand les joueurs catalans vont-ils se décider à tenter des frappes au delà des 16 mètres lorsque la situation se présente?

Les matchs amicaux du mois de février une semaine avant La Ligue des Champions sont-ils indispensables?

Mais s’il faut retenir quelque chose de positif, c’est que ce match nul arrive à point nommé, juste avant un déplacement délicat en Ligue des Champions, histoire de ne pas arriver le melon gorgé d’eau au pays des rosbeefs.

Prochain match mardi à l’Emirates pour la Ligue des Champions.

21 thoughts on “La Blaugrana académie note Gijon-Barcelone (1-1)

  1. Je remarque surtout que le Barça gère très mal les matchs « post-internationaux ».

    Hercules c’était déjà le cas me semble-t-il.

    Je sais pas si c’est une excuse valable mais ont joué cette semaine en sélection : Piqué-Abidal-Alves-Busquets-Pedro-Xavi-Iniesta-Villa-Affelay-Mascherano-Messi-Milito.

    Mais bon ça leur arrive très souvent de jouer deux matchs la même semaine.

  2. ça peut relancer le championnat
    si le real gagne ce soir ils sont à 5 points
    si ils battent le barça au retour y a plus que 2 points de différence

  3. 4 pour messi?
    si c’est pas de la mauvaise foi, à part sa passe pour villa on ne l’a pas vu, il a été totalement cadenassé

  4. Telex

    Oui c’est vrai que la jurisprudence Fifa est omniprésente à Barcelone. Et comme à chaque fois, ça se ressent sur le terrain.
    Mais bon c’est leur boulot aussi, si les joueurs de foot ne sont pas capables de jouer 2 matchs par semaine, qu’ils aillent faire de la pétanque, je ne vais pas les plaindre.

    Abe

    Et si, et si, et si…
    Pour la note de Messi, je m’en réfère au barème du vieux barbu. Et je ne vais pas commencer à sous-noter un joueur parce qu’il est la star de l’équipe. Il offre un caviar à Villa, un autre à Pedro. L’un l’a mis au fond, pas l’autre.

  5. Affelay a du faire plus de passe latéral/retrait que Pedro durant une saison.

    Mais le scandale sur ce match vient plutôt de Maxwell. En 2eme, il prenait le ballon, faisait semblant de vouloir dribbler/centrer puis passait en retrait.

    Son comportement dans le dernier quart d’heure était insupportable. C’est comme s’il voulait que ses coéquipiers ne joue pas avec lui. Comme si ça le saoulait de perdre et qu’il ne voulait pas être responsable.

    Il marchait sans aucune honte, après une passe en retrait il marchait…

  6. En tout cas, on sentait une tension inhabituelle pendant ce match. Tout mon quartier a explose a l egalisation du Guaje. Plutot inattendu face au Sporting…. Mais je suis d’accord avec toi, c’est plutot de bon augure avant la champions. Meme si je prefere quand ils se degonflent le melon en match retour de coupe du roi quand la qualif est deja pliee. Faudrait veiller a ne pas redonner trop d’espoir au(x) poursuivant(s).

  7. Hristo> bah je n’ai vu que la deuxième mi-temps qui, semble-t-il, était la meilleure du barça dans ce match et j’ai vu un messi emprunté, un peu fatigué et même quelques fois nerveux sur les corners, il n’était pas très à l’aise, pour ma part j’aurai mis un 2,5 ou un 3, il n’a pas réussi à développer son jeu, ses partenaires n’arrivait pas à le trouver d’où la multiplication des transversales et autres passes longues

  8. Omario

    Pfff ouais Maxwell, que’est-ce que tu veux y faire? Et comme tu le dis très justement, le mec joue ses matchs pour ne pas faire de conneries alors qu’il devrait avoir envie d’apporter au collectif.

    kunayala

    C’est quoi ton quartier? Les Cortes?
    Parce que je n’imagine pas le 8ème de Paris exploser sur un but de Villa

    Abe

    Un 3 aurait pu se comprendre c’est vrai, mais comme je le dis, ce qui m’a plu chez lui, c’est sa volonté de tirer l’équipe vers le haut alors qu’elle est dans la merde, tenter, percuter, on voyait vraiment, tout comme Piqué, que ça lui foutait la haine de perdre chez le 13ème.
    Est-ce sa faute si tous ses coéquipiers sont passés à côté?
    Et la passe décisive (dans les 2 sens du terme) est arrivée.

  9. Bonjour,

    Mon ami Nelson d’Alicante n’approuve pas l’appelation « invincible ».

  10. L’excuse à deux balles quand même, c’est un peu se moquer des gens. « Pauvre de nous, nous n’avons que des internationaux ». Hé bin, personne vous y oblige. Et en plus vous essayez encore d’aller en piquer aux autres clubs. Un jour tous les internationaux du monde seront dans les équipes du Real et de Barcelone, ainsi que leurs réserves qui joueront aussi en Liga, pour les deux places restantes en Champions League.

  11. No comment on last comment.
    Hristo, je suis entre les Cortes et Sants. Ca aide c’est vrai, mais crois moi que l’effusion ne venait pas de Camp Nou.

  12. chti

    Bien vu

    Jean-Claude

    Comme très souvent tu es à côté de la plaque. Ta haine du football espagnol te fais raconter un bon nombre de conneries.

    kunayala

    Tu dois connaitre la pizzeria qui me rend hommage alors? Le Mario 2

  13. – 2 points pour le Barça
    + 2 pour Mourinho
    Malin le José.

    Et même si le Mou n’est pas champion avec ça, il aura peut être assurer le maintien du Sporting… (En auraient-ils conscience ?)

  14. -2 pour le Barça
    +2 pour Mourinho
    Sacré lascar ce José !

    Et même s’il n’est pas champion avec ça, il aura peut-être sauver le Sporting Gijon !!!
    Mais ça il s’en tape,comme tous le monde…

  15. El Cornelito ne semble pas avoir digérer la finale de C1 2006, ni les 1/4 de 2010 :(

    Un peu de vaseline pour Mercredi ?

  16. Oh ils ne vont tout de même pas gagner tout les matchs quand même. Hirsto tu es pourri gâté.

  17. …sur Sarria, c est a cote! non je ne la connaissais pas mais j’irai y manger, pour soutenir la noblesse de leur cause. Pas ce soir, ca m’a l’air un peu trop classe pour la St Valentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.