La Breizhou académie note Rennes-Brest (2-1)

13

Roazh Takouer vous offre une double académie.

C’était donc samedi le deuxième derby breton de ligue 1 orange 2010/2011, le premier pour les Rennais, qui accueillait les voisins brestoas. C’était surtout une affiche intéressante opposant les deux derniers leaders en date, car il n’y pas véritablement de grande passion autour de la confrontation.

Pour les Brestoa, déjà, les Rennais, c’est des Mayennais. Donc, la suprématie régionale n’est pas véritablement en jeu. Les Rennais, ça les fait plutôt rigoler que les Brestoa les voient comme des Français alors que c’est pas eux qui vivent dans un port construit par Richelieu. Mais puisque les Rennais ne se trouvent globalement aucune raison d’aller à Brest; ils s’en foutent un peu aussi.

Ajoutons à cela qu’il n’y pas eu non plus de grosse concurrence sportive entre les deux clubs qui ne se sont croisés en D1 qu’à 8 reprises. Quelques autres rencontres en D2 ou en coupe, mais ni anecdote, ni banderole croustillantes à raconter.

Cela dit, ça reste quand même un derby au sens littéral du terme, donc c’est l’occasion de sortir les gwen ha du, et même de les vendre pour un euro. Au final le plan com’ a très bien fonctionné puisque c’était un match à guichets fermés. Mais rien d’un classico breton pour autant. La comparaison est facile avec d’un côté le port populaire et de l’autre la capitale, le club sympatoche et le club sérieux un peu froid; mais ça ne peut pas aller plus loin puisqu’il n’y pas de tension historique, très peu de rivalité régionale, et même sportive si finalement on compare les ambitions et les moyens respectifs.

C’est d’ailleurs ce que semblait confirmer le match, où rapidement les Rennais confisquaient la balle sans toutefois en faire suffisamment bon usage pour percer le catenaccio finistèrien durant la première demi-heure si ce n’est par Kembo une première fois. Mais récupérant le ballon de plus en plus haut, les Rouges et Noirs finissent par ouvrir le score peu avant la mi-temps.

Brest est plus conquérant et même plus convaincant en deuxième période alors que les Rennais cherchent à jouer le contre. Bingo, Jérôme Leroy entré en jeu marque le but du break d’une reprise en pleine course.Le tout sans concéder de grosses occasions aux Ti’zefs. Mais comme le Stade aime bien aussi se compliquer la vie, Fanni concède un pénalty bêtement et Roazh Takouer a failli se faire dessus.

Mais non, le spectre de la lose ne s’est pas réellement manifesté et Rennes a remporté pour la deuxième fois de son histoire, pas le classico breton ou le klasikou, juste un des deux derbys. Le derbistrot.

Les gars du Stade

Douchez 3/5 : Pas mal comme gardien de but ce supporter du PSG. Avant-avant-dernier passeur sur le but de Leroy. Moins bon pour arrêter les pénaltys.

Danzé 4/5 : Seul Finistérien sur la pelouse, et capitaine du stade rennais pour son 100e match, comme un saint bol de cid’ de Cornouaille. Souverain dans les airs et avant-dernier passeur sur le but de Leroy, il gagne en confiance, en maturité et en intelligence de jeu. Candidat sérieux au titre de prochain arrière droit que les média encenseront et présenteront comme sélectionnable.

Kana-Biyik 4/5 :Etait de retour pour notre plus grand plaisir mais pas celui de Nolan Roux. Le dimanche, Roazh Takouer avouait qu’il valait mieux abuser du Jean-Armel que du Jacques-Daniel.

Fanni 3/5 : Faisait un très bon match et formait avec Jean-Armel un beau duo de serial tacleur avant de concéder un pénalty très con.

KTC 3/5 : Derrière, ça tient. Devant, ça tente. Même des centres du pied gauche. Même des frappes. Et même une fois une frappe qui semblait dangereuse.

M’Vila 4/5 : Apparemment, ça lui réussit pas mal de jouer tous les trois jours. Ça sera pratique l’année prochaine avec la ligue des champions. Attention, cela ne veut pas forcément dire que Rennes finira sur le podium.

Doumbia 3/5 : Deuxième titularisation consécutive pour le géant. Intéressant niveau pressing et impact physique. Pas maladroit, mais trop lent dans sa prise de décision quand il est en position offensive. Très bon quand même pour un gars qui devait jouer à Arles-Avignon cette saison. Sorti à la 86e.

Dalmat 3/5: Motivé dans la conquête du ballon, multipliant les gestes justes en première mi-temps, quelques bonnes transversales pour ses latéraux et aussi les frappes de poussin pas cadrées. À priori, le plus mauvais tireur de coups-francs vu à Rennes depuis…J’arrive même pas à en trouver un seul.

Kembo-Ekoko 4/5 : Traité d’ailier à la finition très incertaine par je ne sais plus quel journautiste de football365.fr, Jirès ne vient que de marquer son 3e but en 3 matchs. Deux fois la même frappe à peu de choses près, et donc l’ouverture du score à la clé. L’homme en forme du moment. Mais pas assez quand même pour tenir tout un match.Sorti à la 72e.

Marveaux 1/5 : S’est blessé sur sa seule accélération du match. Dommage, il avait montré du mieux sur ses corners et dans ses chutes. Sorti à la 56e.

Montano 3/5 : Se bat toujours comme un chacal affamé et a enfin fait un gros match en pivot. Mérite un +1 pour sa passe décisive. Mérite un -1 parce qu’il tombe quand même beaucoup.

Les entrées en jeu

Leroy – 56e- 4/5 : A la classe.

Camara – 72e – 3/5 : N’a pas vraiment la classe, mais est assez efficace et plaisant à voir dans son style.

Mandjeck – 86e – non noté : N’a pas du tout la classe.

Les gas du Stat’

Elana 3/5 : Vigilant sur coups de pied arrêtés et auteur d’une très belle parade sur la première frappe de Kembo. Pas suffisant pour commencer une série de 8 matchs sans but encaissé.

Baysse 2/5 : A l’ouest en première mi-temps, mais il avait de la chance, c’était face à Marveaux, donc ça se voyait un peu moins que ses collègues. Plus incisif en seconde, et principale menace pour les Rennais sur les corners.

Brou-Apanga 3/5 : Seul défenseur brestois ayant joué à son vrai niveau samedi.

Kantari 1/5 : Souvent fébrile et auteur de relances calamiteuses. Aurait pu égaliser en toute fin de match mais s’est jeté une fois qu’il était sûr de ne pas toucher le ballon. Geste assez représentatif en fait.

Daf 1/5 : 39e minute, pressé par Kembo, Daf perd la balle et le Rennais s’en va marquer d’une frappe enroulée du gauche. Brestoa, Omar t’a tuer.

Ewolo 2/5 : Dieu est mort affirment Friedrich Nietzsche et Erwann Mentheour, qui d’ailleurs est brestois mais les Brestoa préfèrent généralement parler de Christophe Miossec. En tous cas Dieu, s’il est encore vivant, est resté sourd à ses souffrances et ne devait avoir d’yeux que pour M’Vila, le nouveau guide rennais.

Licka 1/5 : A perdu deux fois plus de ballons qu’il n’en a gagné. Pour un 8, ça craint. Sorti à la 72e.

Poyet 2/5 : Plus remuant que ses compères du milieu, mais n’est jamais parvenu à prendre le meilleur sur KTC.

Lesoimier 1/5 : Bouffé par Danzé derrière, bouffé par Danzé devant, c’était pas la soirée des ailiers-milieu gauche de toutes façons. A réussi à exister quand mêmeq uelques secondes sur le match en se créant la première demi-occasion brestoise de la deuxième mi-temps. Sorti à la 79e.

Grougi 2/5 : Sur ce genre de matchs, ne sert et ne peut servir que pour tirer un cpa. Trouve la faille sur pénalty. Mais c’était pas la peine de sucer son pouce pour autant.

Roux 3/5 : N’a pu tirer qu’une seule fois au but, pourtant c’est pas faute de se démener. Mais trop seul, il n’a pu obtenir que quelques corners et un pénalty gracieusement offert par Rod Fanni.

Les entrées en jeu

Micola -72e- 1/5 : Rarement vu une entrée en jeu aussi inutile, voire même nuisible. 8 ballons touchés, 6 de perdus, pas 10 de retrouvés. Fallait faire rentrer Yoann Bigné bon dieu!!!

R. Soumah – 79e – 3/5 : Formé à Rennes mais pas passé pro dans la capitale, il a enfin montré des qualités footballistiques sous le maillot brestois en tentant quelques trucs audacieux mais pas foncièrement utiles. Plutôt encourageant quand même.

L’ambiance

Sans grande surprise, on a beaucoup entendu les supporters brestois durant tout le match, surmotivé par le nombre et la place de leader. Les Rennais se sont plus manifestés par intermittence au fil du match. Enfin le kop quoi. Les autres préféraient digérer tranquillement leur galette saucisse en regardant un joli match de football remporté par leur équipe chérie, mais qu’ils aiment bien siffler quand même.

Bref, tout le monde est presque content. Les Ti’zefs parce qu’ils pensent avoir gagné le match « dans les tribunes », les Rennais parce que globalement, ils s’en foutent et parce qu’en plus c’est eux qu’ont gagné le vrai match.

On a aussi beaucoup entendu Frédéric Antonetti.

13 thoughts on “La Breizhou académie note Rennes-Brest (2-1)

  1. De toutes facons, il n’y a pas de rivalité entre Rennais et Brestois… On s’aime bien entre bretons.

    Peut-etre que les dirigeants vont nous dire qu’on n’a plus besoin de recruter un attaquant supplémentaire au vu des performances de Koko & Koko ;)

  2. Entre une ville voulue par Richelieu et une ville coloniale imposée par le pouvoir royal et construite par des avocats normands, il était où le derby ? J’suis quand même déçu pour Brest même.

  3. le stagiaire géographie de Jour de Foot nous aura appris que Douarnenez est à quelques encablures de Brest

    sinon on maîtrise, on se crée à peine 5 occaz et on fait dans notre froc dans les dernières minutes. On a enfin retrouvé le Stade Rennais de l’an dernier

  4. Ah ? Rennes ville construite par des avocats normands ? C’est ce qu’on vous apprend en « territoire occupé » ?
    Sinon, ça s’est bien passé le derby à Angers ?

  5. Ben moyen moyen à Angers.Et ce n’était qu’un derby administratif (nouveau concept), aucun intérêt… En ce moment je courbe l’échine devant toi Roazh, et je crains fort devoir faire profil bas encore plusieurs années. Enfin, il nous reste encore le palmarès, car nous en avons un. Nous.

  6. Ha ha, la ligue 1 n’est plus « orange » depuis au moins deux saisons !

    Quant à Fred Antonetti, plutôt que de crier des consignes aux joueurs, il ferait mieux de passer des paroles aux actes et de lancer les chants en latérale, à la manière des kapos en Mordelles bas !

  7. Ewolo et Licka commencent à être cramé, et avec la blessure d’Ngoyi ça va pas forcément aller mieux… dommage il avait fait une bonne rentrée contre Sochaux et forcément tous le reste s’en ressent.

    Mon interrogation du match, comment les monstres physiques que sont la plupart des Rennois peuvent passer autant de temps par terre ?

    Si Kembo continue d’marquer, et avec un éventuel réveil de Marveaux (commence à douter qu’il se réveille un jour en fait…) Rennes finira à une meilleure place que d’hab !

  8. Ouais bah moi quand j’étais petit et n’étais pas grand, je me rappelle encore d’une des 8 confrontations Rennes- Brest : 4-0 pour les Brestois et ça c’était de la lose rennaise, de la vraie.
    Époque de Buscher en avant-centre si mes souvenirs sont bons, impérial.
    Saucisse dans le cul mal digérée.

  9. Marveaux qui sort à la 56ème ça aussi c’est un symbole par rapport au Morbihan.

    « À priori, le plus mauvais tireur de coups-francs vu à Rennes depuis…J’arrive même pas à en trouver un seul » Aïe ça tacle sévère parce-qu’à Rennes on a jamais vraiment eu des gros tireurs de coup franc (je veux dire des mecs réguliers qui sont capables d’accrocher le cadre plus de 2 fois sur 10..spéciale cacedédi à jéjé et marveaux)

  10. @Alfred
    J’avais pas fait gaffe, bien vu. Faudrait maintenant que Kronembourg ou Valstar en profite pour se positionner et récupérer le sponsoring du championnat. Ensuite, on pourra enfin arrêter d’avoir des bières sans alcool aux buvettes.

    @Effetralgan500
    C’était la saison 1985-1986. Buscher avait même signé un doublé. Mais franchement, il n’y a que des Brestoa pour s’en souvenir ou presque. à Rennes, on s’est empressé d’oublier cette époque de toutes façons. On a bien plus senti les saucisses quand Guingamp nous a battus deux fois consécutivement à la maison ou pire en finale au SDF. Et le plus humiliant restant tout de même les nombreuses branlées que nous ont collées les panaris.

    @ Lopy
    Que t’aies oublié Monterrubio ne me fait à vrai dire pas grande peine, mais Joce Gourvenec par contre,là c’est triste.
    Pour Dalmat, j’exagère mais j’ai pas le souvenir d’avoir vu autant d’acharnement à tenter pour finir toujours sur une frappe molle non cadrée. Après, je suis sûr que Régis Le Bris les tirerait pas mieux.

  11. En tout cas j’ai hâte que Dr Dré et Anto nous ramène un bon attaquant de derrière les fagots, il reste pas mal de match avant le mercato et comme on vient de perdre Marveaux (si tant est qu’on l’ai récupéré cette saison…), Victor Hugo va vraiment se sentir de plus en plus seul.

  12. « pas beaucoup de passion » écris-tu. L’impression que me donne le résumé, avec les bruits du stade et les commentateurs, c’est celle d’une ambiance amicale-familiale, un truc de dimanche après-midi.
    Même les buts rennais ont quelque chose de conventionnel, de propret.
    Parfait pour digérer les galettes-saucisses.
    Est-ce qu’il y a du cidre au moins? Ou du pommeau ? Ou seulement du jus de pommes?.

  13. T’inquiètes, les panaris devraient pouvoir vous en recoller quelques unes. Un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.