La Breizhou académie note vite fait le truc de dimanche

Roazh Takouer n’en avait franchement plus grand chose à foutre.

La Breizhou n’attendait rien de ce match. Mais vraiment rien. De toutes façons, les matches du Stade à Lille ces dernières années procurent très rarement de bons souvenirs. Et c’est un euphémisme quand on se souvient du nom de Nicolas Fauvergue. Le seul espoir qu’avait encore la Breizhou il y a quelques semaines, était celui de pouvoir voir un but égalisateur de Verhoek à la 93e qui priverait par la même occasion le LOSC de titres. Malheureusement, l’humour des Dieux du football n’est pas tout à fait le même que celui de Roazh Takouer et c’est chez l’auteur du triplé coupe-championnat-campagne médiatique que nos Catcheurs dépressifs se rendaient avant de pouvoir enfin partir en vacances.

Autant le dire, la Breizhou n’a pas trop regardé ce qu’il s’y passait réellement. Tout d’abord parce qu’elle aime bien Roland Garros à défaut de vraiment aimer le tennis. Et donc qu’elle s’était prise d’intérêt pour le 3e set et 4e set de Monfils-Ferrer, rencontre qui aura donc été plus perturbée par la nuit que par le somptueux contre son camp de Chedjou, à qui Rami ne pourra plus reprocher de ne pas donner son corps à la science après l’aboutissement d’une telle expérience.

Avant le match, la Breizhou était plutôt partagée. D’un côté, on pouvait supposer que les champions de France mal remis de leurs festivités allaient se faire bouffer par une équipe qui se serait subitement remotivé par une belle affiche de fin. D’un autre, on voyait mal justement comment une équipe enchaînant les contre-performances et se procurant à peu près une occasion par match depuis une dizaine de rencontres allait parvenir à se réveiller subitement et à vaincre une équipe à qui tout semblait réussir ces temps-ci. « M’en fous » répondait Roazh Takouer lorsqu’on lui demandait son avis. « Servez-moi plutôt à boire. Puis ça manque de chattes ici, on se croirait à un vrai match du stade rennais » concluait-il avant de tendre son verre de 50 cl.

La Breizhou ne regarda pas non plus le match de Brest, trop peiné par cette ouverture du score de Pentecôte et tellement inquiète qu’elle se décida finalement à regarder surtout le multiplex pour voir l’évolution des scores. Le doublé de Sow acheva les récalcitrants qui voulaient voir une dernière fois le Stade. Et non, ils ressuscitèrent grâce au but de Montano qui à défaut de rendre nos espoirs, nous offrait la consolation de finir meilleure défense. Le suspense ayant été éliminé par le but de Lisandro, Roazh acceptait de voir les dernières minutes du match à Lille, sans toutefois se prendre plus de passion contrairement à son habitude. Il était temps que ça se termine, il n’y avait pas que les joueurs qui étaient fatigués.

Les notes vite faites, mal faites,

Douchez 2/5 : N’a pas la main ferme sur le deuxième but de Sow. Donc on va dire que c’est de sa faute. Pour son dernier match, il se prend donc un triplé d’un joueur qu’on a nous-mêmes formé avant de l’offrir aux Lillois. Aucun symbole à y voir, juste une anecdote croustillante comme des galettes de Pleyben.

Danzé 1/5 : Cramé de chez cramé comme une saucisse qu’on aurait laissé sur le barbec avant de s’endormir. Va pouvoir bien dormir pendant ses vacances.

Boye 2/5 : Boye, boye, boye, was looking for a good time. Boye, Boye, Boye wasn’t ready for the LOSC. Mais bon au moins, lui, il prolonge.

Mangane 2/5 : Décidément pas au top en ce moment. Laisse filer Sow avant de le rattraper pour mieux le sécher. Y’avait de l’idée mais il ne faut pas faire ça dans la surface Captain Kader. Ou alors, il faut être sûr que ce soit Cabaye qui tire le péno.

Jebbour 3/5 : Mérite un +1 parce que la non-titularisation de Samy a failli convaincre Roazh Takouer de regarder le match avec la même attention que d’habitude. Voilà, juste pour ça et parce qu’il a montré qu’il était capable d’apporter offensivement, ce qui n’est pas du luxe à ce poste.

Mandjeck 3/5 : Mine de rien il a fait son match le Georgie et n’a même pas laissé trainer ses crampons partout. Toujours un peu de déchet mais du mieux quand même. Sauf capillairement parlant.

M’Vila 4/5 : S’est subitement réveillé à l’approche des matches des bleus et en a profité pour signer sa première passe décisive de la saison. Bonne idée donc de l’avoir placé un peu plus haut, où il a fait de très belles choses. Et puis lui aussi, il prolonge.

Dalmat 1/5 : Arrivé en retard pour les festivités, Steph a dû être tellement déçu qu’il en était encore plus fantomatique que d’habitude. On espère pour lui qu’il s’est par contre bien amusé pour la fête suivant le match. Sorti à la 71e.

Brahimi 3/5 : Une belle technique, de bons gestes, et une influence sur le jeu de plus en plus évidente rappelant peut-être qu’il était blessé lors de la série rennaise plus noire que rouge. Cela dit, Sorti à la 62e, mais sans doute dans le souci aussi de le protéger.

Boukari 2/5 : Y’a eu du mieux. Il a encore pu cadrer une frappe dans le match comme la semaine précédente, et il a même réussi à centrer une fois contrairement à tous ses matches précédents. Sera sûrement un remplaçant très utile la saison prochaine.

Montano 2/5 : Sauve son match par un but. Voilà, on va tâcher d’oublier le reste.

Les autres notes, encore plus vite-faites mal-faites.

Lemoine 35/5 : Ailier ne c’est pas son poste, mais bon on peut toujours tenter des trucs à la 38e journée. A eu le temps de centrer plusieurs fois, c’est déjà ça.

Leroy 37/5 : A frappé le poteau à 3/2. S’il avait égalisé à Lille, 15 jours après avoir offert le but de la victoire à Sainté ; on pourrait franchement se mordre une couille de le voir partir sans plus de reconnaissance.

Verhoek ?/5 : Go Johny go go go. Johny’ll be good (enfin, on espère).

Les autres apparitions du multiplex

La haie d’honneur des Rennais aux Lillois 5/5 : Et ouais, on est peut-être un peu des branques sur les bords, n’empêche qu’on a autrement plus de classe que Kombouaré et Hoarau par exemple.

La victoire sochalienne 0/5 : Ouais, ben ça, c’était à peu près sûr. Plus même que notre défaite, et donc un petit peu plus aussi que notre 6e place finale qui nous était promise depuis la victoire de Nancy chez nous.

Le but de Lisandro 3/5 : Dans un premier temps, la Breizhou s’en est plutôt réjouie parce qu’elle craignait un peu le pire pour Brest. Et puis parce qu’elle s’en fout complètement de Monaco. Et puis sans aimer particulièrement la filiale football de la holding OL, elle préfère tout de même son contingent d’anciens Rennais en ligue des champions que des trucs improbables genre Siaka Tiéné, Jean-Eudes Maurice, ou Apoula Edel.

La 7e passe décisive de Gaël Danic 4/5 : Ce qui lui permet d’atteindre le même nombre que Pépé Jéjé. Et pourquoi donc qu’on le comprendrait pas le gars Gaël pour avoir au moins un ailier gauche dans l’effectif puisqu’apparemment on va bouffer du 4/3/3 pendant encore deux ans ?

Le triplé de Moussa Sow 1/5: Moussa peut être d’autant plus content qu’il n’en aurait sûrement pas marqué la moitié s’il était resté chez nous.

Petter Hansson à terre Larmes/5 : ça nous a subitement rappelé qu’on avait au moins une raison de souhaiter le maintien des Monégasques. Sans pleurer comme une madeleine pure beurre, nous étions très émus devant l’apparente détresse de notre ancien capitaine. En même temps quelle idée à la con de partir là-bas… On aurait un peu dit un bateau sans arme tenter de pécher sur les bords des côtes somaliennes. Ce qui n’exclut tout de même pas un minimum de compassion pour les otages.

Jimmy Briand qui console Kaptan Petter Classe/5 : Jimmy dit souvent des conneries, il en fait pas mal sur un terrain aussi. N’empêche que c’est un bon garçon dans le fond et que ça a dû faire chaud au cœur de Petter.

Eric Besnard Non Noté : Eric, s’il te plait, ne répète pas trop que tu es supporter rennais. On a pas besoin de ça, surtout en ce moment. Merci.

Le titre de champion de Bretagne BZH Tu peux pas test/5 : Le titre de meilleur défense est flatteur, la qualification en Europa League est un sympathique lot de consolation, mais le plus important est bel et bien obtenu : on a repris notre titre aux Merlus qui nous ont quand même bien aidé sur ce coup. Pendant ce temps, Nantes s’est encore vu privé du titre de champion des Pays de la Loire.

4 thoughts on “La Breizhou académie note vite fait le truc de dimanche

  1. Nantes et le titre de champion des Pays de la Loire : coup-bas. Dommage parce que pour le reste c’est, une fois de plus, une belle académie.

  2. Je peux t’assurer qu’à part un superbe tacle en ciseaux par derrière sur Grougi qui ne fait que Jaune t’as pas raté grand chose sur le match de Brest…

    Traoré n’est pas défenseur, et je crois que plus personne ne lui fera jouer à ce poste.

  3. Finalement c’était pas mal le rythme des dernières semaines, j’en avait plus rien à foutre non plus.
    Avec ce qu’on fait à Leroy on fout en l’air notre capital sympathie médiatique qui était déjà quasi-nul. Pfff quelle connerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.