La Bundesliga académie, 32ème journée

0

Jan-Karl veut se faire des amis lyonnais…

Mercredi soir TF1 a mis en évidence la caractéristique d’un grand club de football. Le public, la victoire en demi-finale ou le palmarès sont des paramètres prépondérants dans cette détermination. Mais l’image la plus saisissante et la plus représentative de la grandeur du Bayern, c’est Willy Sagnol qui nous l’a offerte. La façon dont il a vécu le match institutionnalise le Bayern München. En tant qu’ « étranger », l’image qu’il véhicule dépasse les frontières allemandes. Il perpétue ainsi la culture de la gagne à la fois au sein du club, mais également dans des sphères beaucoup plus larges que ne pourrait le faire n’importe quel joueur allemand. Indéniablement cela semble faire la différence dans les diverses compétitions. Les prochaines semaines seront déterminantes pour savoir qui sera capable de passer outre cette dimension « grand club ».

La patience

Stratégie adoptée depuis le début de saison par Schalke. La position de leader avait mis les hommes de Magath mal à l’aise. Ils comptent à présent attendre la dernière journée pour la récupérer. La 32ième journée leur a permis d’acquérir une position idéale, puisqu’à présent ils sont à égalité de points avec le Bayern, tout en restant second. Leur victoire à Berlin dans les derniers instants de la partie à rendu cette situation possible. Le Hertha quant à lui perd quasiment toute chance de maintien. Il parvient tout de même à rentrer dans l’histoire de la Bundesliga en faisant tomber un record qui datait de la saison 1965/1966. Le SC Tasmania 1900 Berlin était alors parvenu à enchainer le 15 de matchs sans victoire à domicile au cours de la même saison. Lorsqu’on sait que dans un championnat à 18 équipes le nombre de rencontres à domicile est de 17, on ne peut que s’incliner devant la performance du Hertha.

Le match nul du Bayern à Mönchengladbach a été l’autre concours de circonstance qui à permis au club de Gelsenkirchen de revenir dans les pas du Rekordmeister. Au cours d’une rencontre insipide les coéquipiers de Ribéry n’ont pas réussi a faire la passe de 2 victoires dans la semaine.

C’est avec de la patience également que le Werder Bremen a construit sa victoire contre Köln, 1 à 0. But sur pénalty de Frings à la 91ème minute. Cette équipe nous surprendra toujours. Cette victoire permet aux coéquipiers de Özil de préserver la troisième place du championnat.

Klopp, l’entraineur de Dortmund, a su se montrer une équipe compétitive avec patiente. Son travail pourrait porter ses fruits en cette fin de saison. Le BVB est toujours en course pour une qualification en champions ligue. La victoire 3 buts à 2 à Nürnberg n’arrange pas l’affaire de leurs hôtes. Malgré un soutient inconditionnel de ses supporters, le club bavarois n’a pu empêcher le buteur agentino-paraguayen, Barrios, d’inscrire un triplé.

Patient également comme le SC Freiburg qui attend la fin de championnat pour se sortir de la zone rouge. Malgré des moyens limités, ils démontrent aux autres équipes que des victoires par 1 buts à 0 suffisent à progresser au classement. A méditer pour Wolfsburg, leur adversaire du jour.

L’impatience

Du VfB Stuttgart qui a plié la rencontre en 18 minutes. Les deux buteurs, Cacau et Marica, symbolisent le renouveau des coéquipiers de Delpierre en cette seconde partie de saison. La victoire 2 buts à 0 a été acquises au dépend de Bochum dont c’est la dixième rencontre sans victoire. Du côté de Bochum tout le monde est impatient que la saison se termine. Dans l’état actuel des choses, décrocher la place de barragiste serait la pire des issus.

Impatient comme Ibesevic qui n’a besoin que de 11 minutes pour inscrire un doublé. Pour leur adversaire la fin de saison s’apparente à un gros coup de poker. Soit le HSV passe la demi finale de coupe d’Europe contre Fulham et parvient à remporter le trophée à domicile et les déconvenues du championnat seront alors oubliées. Soit le club échoue et la fin de saison sera vécu comme un calvaire, à l’image de ce 5 buts à 1 (video, le but du HSV est magnifique mais ne rattrape d’aucune façon l’ensemble de la prestation).

Une autre équipe impatiente de remporter un titre c’est Leverkusen. Pour preuve le début de saison tonitruant. N’ayant pu tenir le rythme, le Bayer espère sauver l’essentiel sur cette fin de saison. Non pas l’honneur mais une qualification pour la ligue des champions. En tout cas le Bayer remporte son match contre Hannover par 3 buts à 0, avec notamment un doublé de Kießling.

Une rencontre à part : Mainz – Frankfurt

Pour leur situation géographique d’une part, seulement 30 km séparent ces deux villes. Pour le spectacle offert d’autre part, sans aucun doute facilité par le faible enjeu, si ce n’est une suprématie locale. Malgré une domination des locaux l’Eintracht parvient à mener 2 buts à 0 sur ces deux premières frappes. Sur la troisième incursion, Mainz réussit à éviter le but de peu. Juste avant la mi-temps les locaux réduisent la marque, puis reviennent à 2 partout en deuxième période. Ceci étant Frankfurt a de la ressource et reprend l’avantage. Mais cette partie ne pouvait en rester là. Bancé le buteur de Mainz, bien revenu après ces matchs de suspension inscrit le but de l’égalisation. Il avait également était à l’origine du premier but. Son coup franc dévié par le mur avait fini sa course dans les filets après être parti en chandelle. Score final 3 partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.