La Canebière académie note Bayern-OM (2-0)

Le Mad Professor a regardé Bayern-OM (2-0), match bis repetita sans Pépita…

 

Les faits marquants :

  • Tu sais que ton équipe est vraiment mauvaise quand des abrutis n’y connaissant rien se permettent de faire des blagues dessus.
  • Arriver en quart de final de Ligue des Champions avec ce groupe, cela reste « amazing ».
  • Le Bayern a aligné son équipe B. La crainte que le cave marseillais se rebiffe était donc énorme en Bavière.
  • Christian Jeanpierre aime les décalages à double facettes et Nkoulou.
  • Didier Deschamps a enfin ouvert les yeux sur le cas Morel.
  • Selon Liza, les Munichois s’affrontent en concours de frappes à froid juste avant l’entrainement. A contrario, chauds et en match officiel, les Marseillais refusent de tirer au but. VDM
  • René Malleville n’est pas très optimiste pour la suite. Pendant ce temps là, Bob Loulou parle avec Adolf.

 

Les notes :

Mandanda (4/5) : a prouvé une nouvelle fois qu’il n’avait rien à faire dans cette équipe. Nous sauve d’une grosse valise avec des arrêts réflexes de toute beauté. Son dernier match européen avec l’OM.

Azpi (3/5) : d’abord à droite puis à gauche, comme une chorégraphie de Yannick, l’Espagnol a bien cadenassé son côté fétiche mais ses relances furent négligées et son apport offensif proche du néant. Son repositionnement sur l’autre rive donne de l’espoir, Morel peut devenir un triste souvenir.

Nkoulou (3/5) : match sérieux et plutôt classe même s’il est en retard sur le second but. Est sorti du terrain avec un sentiment de honte d’avoir trop excité Christian Jeanpierre. -1 pour le pion et le pantalon tâché de CJP.

Fanni (2/5) : a encore rendu service en défense centrale sans faire trop de vagues et a retrouvé son côté droit ensuite. Un endroit bien trop proche de la ligne de touche pour réussir à attraper le ballon ou produire quelque chose de constructif selon lui.

Morel (1/5) : défensivement inutile (les Allemands ayant bien compris par où passer), il prend un point pour ses rares montées dont une frappe sortie par Neuer. Remplacé à la mi-temps par Amalfitano avec replacement d’Azpi et Fanni. Tout est dit.

Cheyrou (3/5) : a actionné le « mode Brésil » en début de rencontre pour espérer partir au Mondial 2014 et n’a cessé de tenter de dynamiser le jeu. Premier spectateur de l’absence de talents des attaquants olympiens, il s’est ensuite mis au niveau du groupe.

Mbia (2/5) : une présence visible mais son amour du risque est stressant. Se jette tel un poussin sur l’action du second but. Ridicule.

Valbuena (1/5) : mauvais sur chaque prise de balle, il n’a en plus pas supporté que ses collègues le snobent. A l’origine du deuxième « goal » puisqu’il a encore préféré être à terre que de pratiquer le football. Un petit coq qui lève sa crête en oubliant qu’il a les ergots dans la merde.

Ayew (1/5) : donnez-lui un ballon qu’il aille jouer tout seul puisque c’est ce qu’il veut. Même Olivier Atton faisait plus de passes au mur.

Rémy (1/5) : au bout du rouleau, il est à l’image de la dernière feuille de papier toilette. Tu espères qu’elle va suffire tout en sachant très bien que son seul apport sera trop juste. (Remplacé par Kaboré)

Brandao (1/5) : si on notait la volonté et l’envie, il serait premier de la classe. Mais on n’est pas à l’école des fans ici. (Remplacé par Gignac)

 

Valbuena est apparu très énervé dans les vestiaires après le match

Les remplaçants :

Amalfitano (1/5) : sera à l’Euro comme la Grande-Bretagne. Gardez la monnaie.

Gignac (non noté) : est entré en même temps que Gomez, véritable attaquant. Choquant.

Kaboré (non noté) : a regardé presque tout le match depuis le banc mais n’a pas remarqué le terrain glissant et donc qu’un choix judicieux de chaussures était exigé. Voilà.

 

Les événements sonores (quelques phrases entendues ça et là..ou pas) :

Gomez à Gignac : « sérieux, c’est toi qui a coûté 20 millions ? Mais d’euros ? »

Deschamps à Morel, durant la pause : « Il est con celui-là… Tiens arrête hein… T’sais quoi ? T’es vraiment trop nul. T’es archi-nul ! Tu es viré de chez viré ! Tu es né idiot et tu vas mourir idiot ! Tu me casses les couilles, tu fous rien ! Allez dégage, casse-toi ! Attends, tes merdes ici ! Oublie rien, allez dégage ! Connard ! Casse-toi ! Allez ! J’veux plus jamais te voir, dégage… Quel klette ce pei, trou du cul de merde ! »

Jean Claude Dassier : « Allô Vincent ? Je ne comprends pas pourquoi tu es toujours sur répondeur quand je cherche à te joindre !! Tu as mon numéro, appelle-moi. »

José Anigo, penseur de virages :  » Je vais leur demander une de ces banderoles assassines, tu vas voir si on me la met dans le cul à moi… »

 

Raté…

BONUS GAUCHE CAUCHEMAR

Guy Truite et les heures sombres du côté gauche. 

Le résumé de la rencontre est là.

Malgré un effectif de qualité, la rédaction d’horsjeu.net joue plus le maintien que la Champion’s League. L’appel du Che Fredac est probant. Si vous souhaitez que l’aventure continue, n’hésitez pas à soutenir le site par une passe décisive ici ou là. Merci.

Vous pouvez également retrouver le Mad Professor sur Facebook et Twitter et aller parler de votre équipe favorite ici. Isidore dit qu’ils sont sympas.

Barème des notes :
– 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur.
– 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser.
– 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel.
– 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste.
– 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant

L'ancien

21 commentaires

  1. Patron Mbia « j’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conséquences en me retirant définitivement de la vie politique après la fin de la campagne européenne »

  2. Merci le mad de me faire de la pub via le lien « gauche cauchemar ».

    Azpi: d’abord à droite puis à gauche, comme une chorégraphie de Yannick.

    à cause de toi j’ai cette putain de chanson dans la tête… merci!!

  3. Jeremy Morel a joué un quart de finale de Ligue des Champions. Après avoir fait cette constatation j’ai du mal à m’assoir et mon cul ressemble au tunnel du Mont Blanc.

  4. Vivement les Réal-Bayern que Liza nous explique encore « la légende des joueurs du Bayern de quand il y était »
    La prochaine fois, l’ex d’Elsa nous racontera « comment les joueurs de l’équipe décapsulaient les bières avec les paupières, tous les ans à l’OktoberFest. »

    Un mec mis à la retraite par Zagorakis. Franchement…

  5. Allez, Le Mad, ça ira mieux dimanche (oui, à chaque saison de merde de l’OM correspond deux victoires contre le PSG ; la réciprocité fonctionne à plein tube)

  6. Le Bayern avait aussi mis l’équipe B dans les tribunes, le stade était plein mais y avait autant d’ambiance qu’à l’aller, cus d’un match de préparation pour les demis…encore 3 matchs et le calvaire sera terminé, ou presque.

  7. En fait c’est comme l’accident au début des ‘Choses de la vie’ de Sautet, c’est horrible mais on peut pas s’empêcher de regarder…

    Voici donc la probable fin de saison de l’OM

    http://www.dailymotion.com/video/x8nbuk_les-choses-de-la-vie_webcam

    Et puis au delà de ça… pour tous les joueurs sur la feuille de match c’était (ou presque) les matchs les plus prestigieux qu’ils aient joués…Un manque d’expérience flagrant…

  8. Brandao est un génie. Un contrôle du dos en huitième, un drop de la tête en quart.

    En demie il aurait inventé le petit pont avec la joue.

  9. « Morel (1/5) : défensivement inutile (les Allemands ayant bien compris par où passer) »

    Après des recherches généalogiques poussées (bibliographie : ‘Les Morel, une famille complètement foot’, Joshua Nigaud, éditions Lapassoire), on apprend que l’arrière-arrière-grand-père de Jérémy Morel, le Général Eugène-Isidore Morel, après un séjour en Angleterre, aurait introduit le football vers 1870 dans la région de Sedan, ville dont il venait de prendre le commandement de la garnison régulière.

  10. A la mi-temps, Deschamps aurait annoncé à Morel qu’il jouerait un nouveau Rool dans l’équipe juscqu’à la fin du championnat avec un plan de carrière plutôt Bonnart.
    Il fut très ému de voir tout le vestiaire applaudir cette nouvelle, surtout quand Azpi et Fanni se sont jetés dans ses bras.

  11. Et Ribéry a intérêt à la gagner pour l’honneur de s’être fait siffler chez nous.

    Allez l’OM !!!

  12. « Lâche ton ballon, mais lâche ton ballon putain ! »

    J’en ai plus de voix.
    Et ça sentait bien la vente aux esclaves quand même ce match, ça daille.

  13. En Premiereleague on ne sifle pas les fautes, en Liga tt le monde joue a une touche de balle et en Bundesliga on frappe de 40 metres sans echauffement… Un commentateur pour chaque cliché, à vous de trouver.

  14. Sale temps pour l’Homme, mais il faut se faire une raison. On ne va pas bien loin avec juste un gardien, même vaillant et très bon. Nos deux équipes olympiques n’ont pas le niveau pour être Champion actuellement. Et puis voilà.

  15. Quel 11 de départ pour l’om ! On se demande comment ils ont fait pour en arriver là. En tout cas ils l’auront fait mais franchement en regardant l’équipe…

    Sinon c’est toujours le bordel en coulisse Mr Mad professor ?

  16. bravo au Mad Professeur d’avoir réssuscité, par je ne sais quelle pratique sexuelle non répertorié à ce jour, cette chere Pépita!

  17. Je ne sais pas d’où vient cette allégorie de la dernière feuille de papier toilette mais je ne pense pas avoir déjà vu commentaire métaphorique plus merveilleux de pertinence.
    5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.