L’heure du bilan a sonné pour les Verts et, malgré une 2ème partie de saison moins brillante que la 1ère (difficile de faire mieux en même temps), les Verts finissent à une honorable 10ème place au classement, étant même 7ème à la 91ème minute de la 38ème et dernière journée.

Au niveau des satisfactions, on va quand même retenir plusieurs choses :

–      La victoire dans le 100ème derby, à Lyon qui plus est,

–      La place de leader occupée pendant 2 journées,

–      Les sélections en équipe de France conjuguées de Payet et Matuidi, chose qui n’était pas arrivée depuis je ne sais combien d’années,

–      L’éclosion de jeunes du centre de formation (Guilavogui, Ghoulam, Néry en attendant peut-être Saadi ou Zouma) qui fait plaisir,

–      La fermeté des présidents pour garder Payet au mercato d’hiver,

–      La perspective de jouer l’Europe pendant une bonne partie de la saison,

–      Le fait de ne pas avoir à serrer les fesses pour assurer le maintien dans les dernières journées.

 

Au niveau déceptions, là aussi j’ai noté plusieurs choses :

–      Cette incapacité à gagner quand il faut basculer du bon côté du classement,

–      Le jeu produit : bon voire excellent jusqu’à début octobre. Ensuite, ça a été beaucoup plus laborieux,

–      Payet sur courant alternatif, bon jusqu’en octobre (tiens, tiens,…), puis dégueulasse et même sorti de l’équipe jusqu’en mars, et ensuite retour progressif en forme pour finir en boulet de canon (5 buts + quelques passes décisives dans les 11 dernières journées),

–      Les cpa, toujours aussi mal tirés (sauf en début de saison),

–      Perrin toujours autant blessé, la blague Sanogo, Janot qui se fait vieux,

–      Le mercato d’hiver qui n’a servi à rien (Alonso est une chèvre, Aubameyang n’est que prêté heureusement),

–      Le classement final et l’instabilité toujours à la tête du club qui n’encouragent pas nos meilleurs joueurs à rester, ni des renforts à venir.

 

Pour la saison prochaine, on pensait se diriger vers un mercato fait d’économie de bouts de chandelle (un peu comme l’année dernière), mais beaucoup de clubs sont dans la même situation que nous, et les bons joueurs de L1 en fin de contrat s’arrachent (Frau, Cetto, J.Leroy, voire Ribas à Dijon), et ont tous déjà (ou presque) trouvé preneur. L’intersaison va être décisive puisque des renforts sont nécessaires en défense centrale (1 joueur), milieu de terrain défensif (1 joueur pour palier le départ de Matuidi), milieu de terrain offensif (1 joueur pour palier le départ de Payet), et en attaque (1 ou 2 joueurs). Bref, je ne suis pas super confiant en ce moment sur la tournure des évènements, mais on a de bonnes surprises l’année dernière, alors…

Sinon, voici le bilan de la saison 2010/2011. On peut remarquer que la composition de l’équipe a évolué au cours de l’année, pour passer d’un 4-3-3 à un 4-4-2 en fin de saison. Les blessures des uns, les méformes des autres et l’inefficacité offensive expliquant ce changement. Les notes comprennent celles de Jean-Michel Carvé et les miennes, soit 21 académies. L’année prochaine, j’essayerai de noter les 38 matches.

 

Composition 1ère partie de saison (à début avril environ) :

Composition 2ème partie de saison :

 

Janot (2.8 / 5 – 20 matches notés) : une saison compliquée pour Spiderman. Il reste capable d’exploits retentissants qui permettent aux Verts de sauver les meubles (et des points), comme de boulettes dignes d’Apoula ou de non-sortie les pieds dans le béton sur des balles aériennes anodines. A 33 ans, il est sur la fin de carrière, et il serait sans doute temps de se pencher sérieusement sur son remplaçant. Moulin a fini la saison dans les bois (blessure de Janot), et il n’a pas démérité. Mais a-t-il les épaules assez solides pour le poste ? Parce que malheureusement, devant lui, ça ne sera jamais l’assurance tout risque.

Marchal (2.9 / 5 – 8 matches notés) : une saison en demi-teinte pour l’ex-capitaine lorientais. Il avait bien débuté la saison en se montrant rassurant derrière. Mais il s’est éteint progressivement pour sortir définitivement de l’équipe en milieu d’année et ne jouer plus que des bouts de matches. Il paye sans doute sa lenteur dans une défense déjà pas très rapide, et son mental assez friable.

Bayal (3.2 / 5 – 10 matches notés) : énorme pendant une partie de la saison, le tronc d’arbre s’est fait scié lors du derby retour avec des boulettes à répétition, et n’a plus trop été titulaire après ce match. En cause aussi son melon qu’il lui penser être indispensable et meilleur que tout le monde. Revenu dans les petits papiers de Galtier en fin de saison, il a prouvé qu’il avait clairement le niveau pour être le patron de la défense stéphanoise. Il faut juste qu’il dégonfle son boulard, et apprenne à être plus régulier sur une saison complète.

Monsoreau (2.4 / 5 – 20 matches notés) : une des surprises du début de saison avec des matches convaincants, où il semblait avoir retrouvé son niveau sochalien. Malheureusement, il a sombré en même temps que l’équipe en 2ème partie de saison ne parvenant pas à la maintenir à flots. Sly reste un joueur d’appoint, mais pas un titulaire en puissance. Mentalité exemplaire par contre chez ce joueur.

Bocanegra (2.4 / 5 – 19 matches notés) : il a débuté la saison arrière gauche avant de la finir défenseur central. La vitesse n’ayant jamais été son point fort, ce replacement fût sans doute judicieux. Malgré cela, j’ai du mal à être convaincu que ce joueur est l’avenir de la défense stéphanoise. Une mentalité de guerrier, mais un physique qui ne parvient plus à suivre les attaquants les plus vifs du championnat. Sans doute un peu juste pour tenir toute une saison titulaire.

Ebondo (2.8 / 5 – 17 matches notés) : une saison moyenne pour Snoop. Il reste un défenseur correct, qui peut apporter le danger devant, mais ses centres restent souvent trop approximatifs. Au vu des « pointures » que l’on s’est tapé ces dernières années (Varrault, Sauget,…), Ebondo est un joueur qui a sa place dans l’équipe, et devrait démarrer la saison prochaine comme titulaire.

Ghoulam (2.4 / 5 – 7 matches notés) : un des jeunes lancés cette saison par Galette. Ancien ailier reconverti arrière gauche, il possède sans doute une des touches longues les plus puissantes de la L1. Malgré cela, il affiche de nombreuses carences défensives, et si son soutien offensif est appréciable, sa mission première est quand même de fermer son couloir. Sa marge de progression reste toutefois importante, et il devrait être amené à jouer encore de façon régulière l’année prochaine.

Matuidi (3.1 / 5 – 17 matches notés) : je suis surpris que sa note moyenne ne soit pas plus élevée tellement il a été important dans le dispositif stéphanois. La plaque tournante du milieu c’est lui : capable de ratisser, comme de se projeter vers l’avant, sa saison fût pleine et récompensée par sa présence qu’on espère régulière en Equipe de France. Blaise est un joueur d’avenir, et celui-ci semble se situer loin de Sainté, même si, dans la perspective de jouer l’Euro 2012, il pourrait privilégier la carte de la stabilité. C’est ce que j’espère du fond du cœur. Reste Blaise !

Perrin (3.0 / 5 – 12 matches notés) : le toujours capitaine des Verts (quand il n’est pas blessé), enfant du pays, reste un bon joueur. Mais ses blessures plombent à chaque fois ses saisons, qui s’annoncent pourtant prometteuses quand il réussit à enchaîner les matches. Cette saison fût une nouvelle fois marquée par ses absences, mais quand il a joué, il a réussi à sortir de bons matches (trop peu malheureusement). Loïc est un milieu de terrain moderne, capable de tout faire : défendre, passer, marquer. C’est un peu le baromètre de l’équipe : si les Verts veulent jouer quelque chose l’année prochaine, ils auront besoin de leur capitaine en pleine forme.

Guilavogui (2.8 / 5 – 12 matches notés) : Joshua est l’avenir des Verts au milieu, mais encore trop tendre pour prétendre être le taulier. Jouer aux côtés de Matuidi lui facilite la tâche, clairement. Pour sa 1ère vraie saison en L1, il ne s’en est pas trop mal sorti. Il lui manque encore sans doute un peu de physique et d’expérience pour prétendre devenir le taulier au milieu. Mais il reste une des satisfactions de la saison.

Battles (3.3 / 5 – 11 matches notés) : LA bonne pioche du mercato d’été. Le vieux n’est plus aussi rapide qu’auparavant, mais il a toujours autant de ballon, et son expérience est un atout non négligeable dans un groupe aussi jeune. Auteur de buts décisifs (notamment face à Marseille), il a su apporter toute sa technique et sa vista en attaque. Il a été prolongé d’une saison, il devrait encore rendre de fiers services l’année prochaine.

Sako (2.4 / 5 – 18 matches notés) : en nets progrès depuis l’année dernière, Bakary est une bonne surprise de cette saison. Auteur de 7 buts cette saison, il s’est montré décisif en attaque par ses déboulés sur son aile gauche, mais a su aussi suppléer Ghoulam en défense quand celui-ci était à la rue. Reste juste à régler ses problèmes judiciaires, et j’espère le voir attaquer la saison pied au plancher. Travaille tes centres quand même, les pigeons ont peur de survoler le stade les jours de matches.

Payet (3.3 / 5 – 18 matches notés) : l’homme de la saison. Aussi bien par son génie (le coup-franc à Gerland ou face à Montpellier, ses contrôles, ses passes,…) que par son égo (son faux-transfert à Paris). Les plus talentueux sont souvent les plus ingrats, et Payet n’échappe pas à la règle. Alors qu’il avait fini la saison 2009/2010 avec une bagarre à Geoffroy-Guichard avec Matuidi, il a démarré la suivante en fanfare avec 7 buts en 7 journées. Pour finir avec un total de 13 buts, après un gros passage à vide entre octobre et mars. Il va nous quitter au mercato, et on va avoir beaucoup de mal à le remplacer. L’année prochaine, il ne sera plus pour nous sauver la mise sur un cpa ou un éclair de génie.

Rivière (1.9 / 5 – 15 matches notés) : il paye les notes acérées de Jean-Michel Carvé, mais j’ai trouvé qu’il avait fait une saison correcte dans l’ensemble (8 buts au final). Souvent esseulé à la pointe de l’attaque, son travail de sape bénéficiait plus aux milieux offensifs comme Sako ou Payet qu’à lui-même. Malgré tout, il fait preuve de trop de déchet devant le but pour ne l’envisager que tout seul en pointe. La solution : le décaler sur l’aile droite (à la place de Payet) et lui adjoindre un 9 au profil plus tueur. Et tout le problème est là : trouver ce 9…

 

Les autres :

–      N’Daw, Bergessio n’ont pas assez joué avec les Verts pour être jugés. Quoique N’Daw reste une grosse buse quand même, et Bergessio va moins vite que Djibril Cissé en béquilles,

–      Landrin a joué des bouts de matches et n’a pas vraiment pesé sur les résultats de l’équipe. Il devrait partir cet été (fin de contrat),

–      Alonso est la pire recrue du mercato d’hiver : inutile, pas décisif, il ne remplacera jamais Payet dans le jeu,

–      Aubameyang a un profil trop similaire à Rivière : son option d’achat ne devrait pas être levée (ou alors ça fait vraiment chier),

–      Sanogo reste une énigme. On verra la saison prochaine s’il ne se fait pas les croisés en descendant les escaliers menant au centre d’entraînement.


9 thoughts on “La Forez académie : le bilan

  1. Presque entièrement d’accord avec toi Roland. Si ce n’est que je serais peut-être plus dur quant au jeu pratiqué qui, pour moi, était le plus souvent mauvais et que Payet a seulement masqué pendant sa période « djaizeus ».
    Je reste persuadé qu’Aubameyang, même s’il fut loin d’être décisif sur cette demi-saison, peut nous apporter quelque chose en complément de Rivière. Contrairement à toi je pense qu’il ne jouent pas tout à fait dans le même registre, Aubameyang étant plus capable d’orienter le jeu, de distribuer quelques ballons et même de passer un défenseur. (choses qu’il est vrai nous avons peu vu mais je garde espoir!).
    PS : J’ai entendu hier soir une rumeur concernant Mounier de Nice à Sainté. J n’y crois pas une seconde vu les prestations du bonhomme mais Dieu que ce serait utile.

  2. Ouais Mounier ça relève du fantasme de footmercato à mon avis. Il est vraiment bon, sort d’une bonne saison, et est encore jeune : il peut viser plus haut que Sainté malheureusement.

    Pour Aubameyang, je sais pas : je ne remets pas en cause son envie de bien faire, mais je le sens trop juste techniquement et mentalement pour réussir à Sainté. Après, on parle d’un transfert de Rivière à Toulouse (Sadran propose 5M€, Romeyer en veut 8). Ça va se faire à 6.5M€ avec des bonus et basta. Donc, finalement, on va peut-être le garder le PEA…

  3. Touchez pas à Moumoune !! Sinon on vous prends plus vos esclaves à 3 fois leurs valeurs hein !

    Beau bilan et merci pour les académies qui m’évitent de regarder les matchs tout en pouvant quand même charrier mes amis vertmines.

  4. Bon j’avoue que PEA, Bergessio, Sanogo comme attaquants ça fleure bon la ligue 2 quand-même.

  5. Pour Payet, je dirais que le coup de mou est du à l’hiver. Ben oui quoi, il vient du sud de La Réunion. Alors les températures merdiques il aime pas trop.

  6. Je trouve que Rivière est mauvais. Il ne sait pas faire un contrôle, sans parler de son manque d’efficacité. Trop jeune? Je ne crois pas. Toulouse propose 8M, bah qu’il parte, il vaut moins de 8M en plus!

  7. Bonjour à tous,

    Tout d’abord merci Roland pour ce bilan (désolé au passage de ne pas t’avoir aidé comme proposé mais je n’avais pas vraiment le temps)

    Concernant l’année prochaine et les possibles départs je trouve comme Roland que ça ne sent vraiment pas bon pour nous au vu de la qualité de notre cellule de recrutement (plus proche de la bergerie que de la cellule d’ailleurs)cf notre recrutement hivernal et même estival si on enlève Battles.

    J’aimerais franchement voir des jeunes pousses offensives du centre de formation entrés dans l’équipe l’année prochaine.

    A mon avis l’année prochaine sera une année de transition trop de départs pas beaucoup d’arrivée ça sent bon le bas du ventre mou…

  8. Coucou Forez accadémie. Je ne sais pas si tu te souviens de nos discutions du début de saison sur Ebondo, mais je suis surpris que tu lui trouves toujours autant de crédit après une saison complète.
    Rappelez vous qu’il fait l’aider dans sa vie, car ce n’est pas facile tous les jours d’être un intermittent du spectacle.

    Quand aux 8M€ pour Rivière, c’est pour le revendre le double l’an prochain à l’OM (sont cons ces marseillais).

  9. Salut tout le monde.

    Bon, concernant Rivière, 8M€ c’est sans doute beaucoup. Mais un mec capable de mettre 8 buts sur 2 saisons de suite, et qui a seulement 21 ans, je pense que ça se monnaye au prix fort. Maintenant, comme je le disais, Romeyer en demande 8, Sadran en propose 5 : ça finira à 6-7M€.

    Sur Ebondo, ben en fait c’est plus l’absence de concurrence qui fait que… L’année dernière on avait Dabo qui faisait bien son taf, mais on a aussi Sauget et Varrault qui étaient pathétiques. Alors, ouais Ebondo c’est pas du niveau international, mais faute de mieux, faut s’en contenter. Les bons latéraux se font rare en France, et on arrivera difficilement à les faire venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.