Au programme de cette Jornada 35, le Timão qui se détache, Fred qui s’enflamme encore et une lutte pour le maintien plus que jamais intense.

La lutte pour le titre: Corinthians en pôle.

Et si cette Jornada 35 marquait un tournant dans ce Brasileirão 2011 ? Sur la pelouse de Ceara, de plus en plus mal barré, Corinthians l’a certes emporté par la plus petite des marges, mais ce succès lui permet de prendre la tête avec 2 points d’avance sur Vasco, tenu en échec par Palmeiras (1-1).

Ceara – Corinthians

Luis Ramirez. Ce nom ne vous dit certainement rien, pas plus qu’à moi d’ailleurs. Pourtant, le Péruvien a peut-être bien inscrit le but le plus important de sa carrière. Mais il aura fallu attendre un long moment avant que la victoire du Coringão ne se dessine enfin face à l’Alvinegro. En effet, durant toute la première période, Ceara mena la vie dure au leader: sans une parade de Julio César sur une tête de João Marcos et le manque de réalisme des attaquants adverses, Corinthians aurait dû rentrer au vestiaire avec au moins un pion dans la musette. Lors du second acte, le Timão se réveilla : Leandro Castan toucha le poteau et si Fernando Henrique remporta son face-à-face avec Fabio Santos, la torcida de Ceara crut bien tenir l’exploit quand Osvaldo décocha une superbe frappe qui se déroba du cadre in extremis. Cette absence de réussite se paya donc à la 81ème minute quand Ramirez déposa Fabricio avant de battre Henrique du plat du pied. Malgré l’ouverture du score, l’Alvinegro s’offrit deux occasions énormes, l’une repoussée par Julio César, l’autre par la transversale.
Cette victoire permet ainsi à Corinthians de prendre seul la tête du championnat.

Palmeiras – Vasco 

Avec seulement deux victoires obtenues depuis la J13, il était peu imaginable que Palmeiras viendrait contrarier les plans de Vasco. Cependant, les hommes de Luiz Felipe Scolari ont arraché un seizième match nul cette saison et empêche ainsi le Gigante da Colina de coller aux basques du Timão. Pourtant, tout avait formidablement bien commencé pour Vasco. En effet, dès la 4ème minute, Dedé aka le meilleur défenseur du championnat inscrivit son 6ème cageot de la saison. Par la suite, Fernando Prass repoussa plusieurs tentatives du Verdão, dont un coup franc signé Marcos Assunção. Le portier de Vasco ne put rien, en revanche, sur un cafouillage qui profita à Luan, tout seul à 3 mètres des filets pour égaliser (63′). Malgré deux dernières occasions mangées respectivement par Allan et Felipe, le score ne bougea plus et le Gigante voit désormais le Timão prendre deux points d’avance à seulement 4 journées de la fin.
Qui en Libertadores ?

Flamengo – Figueirense

Jeudi soir, le Choa s’était calé devant ce Fla-Fig, espérant voir du spectacle entre deux équipes candidates à la Libertadores. Las, les attaquants étaient en berne (en Suisse), notamment Deivid qui dégueulassa une offrande dès le début de la partie. Meilleure attaque du championnat (57 buts), le Mengão s’illustra ensuite par Thiago Neves mais Wilson détourna sa frappe. Dans le dur ces derniers temps (sur le terrain hein; dans le plumard ça l’est toujours), Ronnie fut présent dans le jeu mais manqua de chance, notamment sur un hors-jeu litigieux sifflé par l’arbitre de touche tandis qu’il partait seul au but. En face, hormis une tentative lointaine et non cadrée d’Elias, il fallut attendre l’heure de jeu pour assister à la première véritable occasion de Figueirense. Et quelle occasion ! Parti dans le dos des défenseurs du Rubro-Negro, Wellington Nem fut crocheté par Paulo Victor, remplaçant de Felipe. Se congratuler après avoir obtenu un penalty c’est bien; se congratuler après l’avoir transformé c’est mieux. Remplaçant de Julio César, sorti blessé dès la 10ème minute, Aloisio (rien à voir avec celui au faux passeport) fit une passe au gardien.
Au final, un match pas bien emballant, un 0-0 des familles et Figueirense qui reste dans la zone qualificative.

Fluminense – Grêmio

Fred a de nouveau pris feu face à Grêmio et Nense a remporté un match rocambolesque sur un score de baby-foot. Avec un maillot qui rappelle fortement un ancien paletot de l’OM, l’Imortal Tricolor ouvrit la marque par Rafael Marques (17′). Moins de dix minutes plus tard, Francis Perrin commença son festival (25′). Juste avant la pause, Lucio abusa l’arbitre d’un magnifique plongeon à l’entrée de la surface. Marquinhos transforma le coup franc (45′). Y a pas d’justice ma bonne dame. Au retour des vestiaires, Fred égalisa, bien aidé par un arbitre assistant qui ne signala pas un hors-jeu évident (53′). De la compensation dites-vous ? En revanche, Rafael Sobis n’eut besoin de personne pour décrocher les toiles d’araignées de Victor à l’heure de jeu (62′). Ce qui fait donc 3-2 et une demi-heure à jouer. Pour inaugurer le money-time, Brandão égalisa de la tête (74′). C’est son deuxième pion en deux matches. A la 76ème minute, Adilson ajusta Diego Cavalieri d’un amour de frappe enroulée. Seulement, la Roche Tarpéienne est proche du Capitole et deux minutes plus tard, il commit une faute dans la surface. Action, réaction : Fred acte III (78′). Face à Coritiba, l’ancien Lyonnais avait inscrit une superbe bicyclette. A la 81ème minute, v’la t’y pas qu’il remet ça et donne la victoire à Flu ! Un peu trop vindicatif après ce but, Brandão fut expulsé. Le score aurait pu être encore plus dingue sans les transversales de Cavalieri et Victor.
Au terme de cette goleada, Fluminense est troisième et prend deux longueurs d’avance sur Figueirense.

Le train pour la Serie B entre en gare

Atlético Paranaense – São Paulo

Complètement aux fraises depuis 10 matches (une seule victoire contre Avai lors de la J34), São Paulo a perdu face au Furacão qui se débat dans les méandres du bas de tableau. La décision s’est faite dès la 10ème minute et un but de l’Equatorien Guerron, son premier de la saison. Etincelante en début de saison, la Tricolor Paulista a vraiment déçu et semble avoir totalement lâché l’affaire quant à la qualification en Libertadores. En revanche, l’espoir renaît (Malleville) du côté de l’Atlético PR, désormais premier non-relégable à une seule unité de Cruzeiro.
Avai – Cruzeiro

A moins d’un plus qu’improbable retournement de situation, ce match nul et vierge condamne Avai, ce qui ne surprendra personne. Pire défense du Brasileirão 2011 (71 pions encaissés), la Leão da Ilha ralentit aussi la Bestia Negra qui espérait bien faire un grand pas pour le maintien en tapant la lanterne rouge.
Atlético Mineiro – Coritiba

Avec cinq succès lors des sept derniers matches, l’Atlético Mineiro effectue une fin de saison canon, ce qui devrait lui garantir le maintien lors de la J36. Face au Coxa, le Galo l’a emporté grâce à des buts de Neto (20′) et Leonardo Silva grâce à une pelouse capricieuse (78′). La réduction de l’écart par Bill à deux minutes de la fin aura été inutile sauf pour ses stats (11ème but de la saison).
Internacional – Bahia

Grâce à un but tout moisi de Gilberto dès la 9ème minute, le Rolo Compresor s’est replacé à 3 points de la zone Libertadores. Avec 42 points au compteur, comme l’Atlético Mineiro, Bahia semble à l’abri d’un mauvaise surprise.
América Mineiro – Botafogo

Ce que sont entrain de réaliser les Coelhos est exceptionnel. Après avoir savaté Corinthians et Fluminense, ils ont accroché Botafogo à leur tableau de chasse. Cette série de trois victoires consécutives face à des ténors du haut du tableau est d’autant plus incroyable que, jusqu’alors, l’América n’avait remporté que quatre matches. Pour la deuxième fois d’affilée, Jefferson a concédé un penalty mais, cette fois-ci, il fut transformé, par Kempes (25′). Cinq minutes plus tard, ce même Kempes récupéra le ballon dans les pieds de la défense du Fogão et offrit un caviar à Fabio Junior (30′). En deuxième période, Loco Abreu s’amusa avec Neneca (63′) mais l’Estrela Solitaria ne parvint pas à recoller au score. Cette défaite a entraîné le départ de Caio Junior.

Classement

1.   Corinthians 64 points
2.   Vasco 62 points
3.   Fluminense 59 points
4.   Figueirense 57 points

5.   Flamengo 56 points
6.   Botafogo 55 points
7.   Internacional 54 points
8.   São Paulo 53 points
9.   Santos 52 points
10. Coritiba 51 points
11. Grêmio 47 points
12. Atlético Goianiense 43 points
13. Palmeiras 43 points
14. Atlético Mineiro 42 points
15. Bahia 42 points
16. Cruzeiro 38 points

17. Atlético Paranaense 37 points
18. Ceara 35 points
19. América Mineiro 34 points
20. Avai 30 points

Choa d’Arelate.

2 thoughts on “La Garrincha Académie, Jornada 35

  1. Vasco a sans doute laissé passer sa chance d’être champion sur cette journée,dommage.

    Que devient Mancini ?(l’ancien de la Roma et de l’inter)
    Au debut du championnat je le voyais assez souvent dans les resumé de l’Atletico Mineiro et depuis quelques mois plus rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.