Bien belle, la raie de l’arbitre

Jaune sur jaune, tu fous le camp.

Mbark Boussoufa a émerveillé les spectateurs du Zenit-Anzhi d’un geste fin. Tandis qu’une faute est commise sur un joueur adverse et que l’arbitre s’en va condamner l’action illicite, le Marocain d’un geste pur, envoie le cuir sur les fessiers musculeux de l’homme en noir. Qu’allait-il advenir du milieu de terrain ? Un deuxième jaune, à la 80ème minute. Score final, 0-0, heureusement pour lui.

3 thoughts on “Bien belle, la raie de l’arbitre

  1. Mberk, comme un symbole d’un moi, mi-homme, mi-chien, il est son meilleur ami. Il aurait mieux fait de jouer au ballon avec lui-même.

  2. Un peu con l’arbitre, ça parait évident que le joueur renvoie la balle vers l’endroit où la faute a été commise comme ça se fait vingt fois par match …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.