Comment résumer l’équipe toulousaine sous la tutelle de Casanova ? D’abord, un recrutement surprise cet été, avec l’arrivée de joueurs au pedigree d’attaquants: Bulut et Rivière en font partie. Notez que j’ai parlé d’attaquants, parce que catégoriser Rivière en buteur, c’est imaginer l’ASSE en prétendant au titre… Ceci n’a toutefois guère changé la philosophie d’un club qui pratique l’art de la défense comme moi je cuisine : salement et comme une brutasse. Meilleure défense du championnat avant sa venue à Gerland, organisée autour d’un gros bloc défensif qui pratique le contre, Toulouse promettait un choc qui sentait l’anal.

Du côté des Gones, Garde disposait presque de son groupe au complet : Vercoutre et Lopes sont toujours absents ce qui permet à Valverde de s’imaginer en doublure du titulaire du poste en Equipe de France, Pied soigne sa fracture et Tafer son spleen. Ceci dit, l’aligner sur une feuille de match face à l’équipe où le futur Benzema s’est transformé en futur Demba Touré, c’était un sadisme que Garde ne semble pas capable d’avoir. Une « petite » surprise de dernière minute avec l’absence de Lovren fait passer quelques frissons : Cris est titulaire et le seul remplaçant capable de jouer défenseur sur la feuille de match est Dabo, de retour de suspension… Si ça craque, cela va vite sentir le moisi. Garde préfère aussi Ederson à Gourcuff, avant de choisir ce qui sera sans doute l’équipe-type pendant quelques temps, à ces deux changements prêts : Lloris pour rattraper les possibles boulettes d’une défense composée de Cissokho, Cris, Koné et Réveillère, Gonalström à la récupération, Ederson en meneur, assisté de Briand et Bastos sur les ailes, Lisandro seul en pointe.

Le match n’est pas spécialement un modèle de beau jeu, comme attendu. Les deux équipes se neutralisent en première mi-temps, Lloris ayant quand même à s’employer sur un contre toulousain. Il faut attendre les dix dernières minutes pour que cela bouge, Koné ouvrant le score de la tête sur un long coup franc de Källström à la 38e minute puis Cissokho (non, il ne s’agit pas de son homonyme violet, mais bien du nôtre…) arme une frappe dangereuse qui oblige Ahamada à concéder un corner. Mi-temps, Lyon mène, sans briller, mais en ayant prouvé en fin de période avoir les armes pour déranger un bloc toulousain bien en place.

Les Toulousains se montrent plus insistants en début de seconde mi-temps, mais ne sont récompensés que par un poteau trouvé par Tabanou juste avant qu’Ederson ne délivre une superbe frappe pour creuser l’écart en faveur des Lyonnais à la 52e. Un quart d’heure plus tard, Ahamada fait faute sur Lisandro dans la surface qui se fait justice. 3-0, match plié ? Et bien non, comme un hommage tardif aux frissons qu’on attribuait à Puel, l’OL se met à jouer à l’envers et manque de perdre son match. En dix minutes, Toulouse marque par deux fois, d’abord sur un but d’extraterrestre de Bulut, ensuite une magnifique combinaison Källström-Cris offre un penalty aux Toulousains, converti par Sissoko. Un coup franc de Fofana en force trouve les gants d’Ahamada (l’entrée de Fofana montrant d’ailleurs toute la confiance de Pouf le Cascadeur sur le banc…), et une dernière occasion chacun (Gomis pour Lyon, Bulut pour le TFC) ne fait pas bouger le score. L’équipe en a vu de toutes les couleurs, mais a su tenir le résultat finalement.

Lloris: 4/5. Sur le peu qu’il a à faire, il ne se trompe pas. On peut sans doute critiquer son placement sur la frappe d’Umut Bulut, mais franchement s’attendre à ce qu’un Toulousain balance une frappe pareille… Sur le penalty, il peut commencer à demander un peu à Vercoutre comment ce dernier s’y prend, parce que c’est le seul point où il semble réellement impuissant.

Réveillère: 2/5. Comme souvent, il fait le boulot, et ses semelles du soir ont vu les Toulousains lui offrir leurs cousines puisque c’est l’une des rares fois où il subit plus de fautes qu’il n’est sanctionné. Par contre, il a laissé pas mal d’espace à certains joueurs, notamment Tabanou.

Cris: 0/5. Le policier joue plutôt aux pervenches ces temps-ci. Il est lent, et en vitesse et en réaction et ne peut même plus se cacher derrière une reconversion en défenseur physique, Sissoko ne l’a que trop fait souffrir, lui comme d’autres, dans les duels, sans compter le penalty concédé. En attendant de se faire éjecter, il continue à cracher sur Puel, et cela devient ridicule. Un mec cramé, à court physiquement, vient donc de se plaindre des exigences d’un entraîneur qui a la réputation de faire beaucoup (trop?) travailler sur le physique… Le Sénateur n’a plus qu’à espérer que Socrates ne l’a pas lu avant de trépasser, il serait capable de venir le hanter rien que pour cela…

Koné: 3/5. Ce n’est pas la panacée, mais c’est toutefois plus satisfaisant que Cris. Magnifiquement servi par Källström, il ouvre le score de la tête. Son match ne fut toutefois pas si brillant que cela, mais assez bon, sans plus. Maintenant, ne reste plus qu’à faire comprendre à certains journalistes qu’il mesure plus d’un mètre soixante, que son prénom s’écrit Bakary, et non pas Bakari, qu’il est défenseur et que le but contre Toulouse est le second de la saison. Ceux qui ont lu le Comité de Vigilance Médiatique auront compris à quoi je fais référence. Et je ne comprends toujours pas comment on peut oublier son but à Kazan, qui avait été vanté dans la presse comme celui de la qualification en Ligue des Champions…

Cissokho: 3/5. Bon, lui n’a pas connu non plus des éclairs de génie permanents. Mais il s’est donné les moyens de réagir, de tenter de redresser ses performances. Je le récompense d’un match plus abouti que d’habitude, avec un tir cadré dangereux et l’excellent service sur Gomis à la 90e. Maintenant, il va falloir qu’il garde ce niveau de performance, cela enlèverait une belle épine du pied.

Gonalström: 3/5. Finalement 3 et un duo jugé en groupe. Kim est cuit, et cela se sent sur les secondes mi-temps. Il délivre une deuxième passe bêtement interceptée et qui met Cris dans la panade, comme si ce dernier n’était pas capable de le faire tout seul… Il a souffert face au jeu très physique des Toulousains, mais à son actif, il faut compter la superbe passe à Koné. Gonalons a rendu une feuille bien plus correcte, à son niveau. Un match convenable, qui a servi à équilibrer les défauts de Kiminounet un peu trop cuit.

Briand: 2/5. SAMO… C’est dommage, mais peu surprenant face à une équipe aussi repliée en défense…

Bastos: 3/5. Il a beaucoup tenté, pas forcément beaucoup réussi, mais a fait bouger le bloc toulousain. Bon, ce n’est pas son match le plus réussi de la saison, loin de là, mais il est loin d’être moche. Un peu plus de soutien, un peu moins d’égoïsme et on a un très bon match de sa part.

Ederson: 3/5. Son influence sur le jeu est bien moins grande que Gourcuff, ou que Grenier en début de saison. Il a toutefois marqué un but superbe, mais dont la qualité sera forcément masquée par celui de Bulut. Il a la confiance de Garde, ou presque, et devrait se lâcher un peu plus quand il le peut. Sinon, c’est un peu Boris Diaw en NBA : les mauvaises langues vont dire qu’il se met à jouer et à s’illustrer quand il y a des négociations de contrat en vue…

Lisandro: 4/5. Un penalty provoqué et transformé, quelques gestes de classe au milieu d’une défense bien groupée autour de lui. Il a plus pesé sur le jeu lyonnais et la défense toulousaine qu’Ederson, mais sa conservation de balle a semblé parfois plus faible que celle de Gomis. Ceci dit, je signe pour le voir réussir ce minimum à chaque match…

 

Les entrants:

Fofana (pour Ederson, 76e): non noté. Garde se faisait dessus, il a donc blindé le milieu de terrain, avec un peu de réussite. En même temps, face à une équipe qui contre, se priver d’un créateur, c’est leur offrir moins de ballons de contre… Logique… Un chouette coup franc aussi.

Gomis (pour Lisandro, 76e): non noté. Une dernière occasion où le gardien toulousain a sorti le grand jeu. Pour le reste, sa conservation de balle a permis à Lyon de respirer un peu.

Grenier (pour Källström, 87e): non noté. Faire souffler Kim, c’est bien. Si tard, ça ne sert à rien. En espérant voir le Pete Doherty propre un peu plus souvent et plus longtemps…

 

Torben Pfannkuch.

Torben n’est pas une catin, il vous file les images du match.

23 thoughts on “La Gones Académie note OL-TFC (3-2)

  1. « Cris crache encore sur Puel », tu veux dire en gros que si Cris est pourri aujourd’hui, c’est selon lui à cause des efforts physiques trop intenses de l’époque Puel ?

  2. Je trouve Torben bien exigeant, moi j’ai assisté à un match correct, avec pas mal de moments agréables.

    Je m’excuse de lancer une telle analité, mais maintenant que Lisandro et Bastos sont en forme, ça serait pas justement le moment de lancer le Gourcuff dans le bain?

  3. Cher Torben,

    J’aime bien ton acad’ mais là je me vois dans l’obligation de dire que je ne suis pas du tout d’accord avec ton analyse du match. Tu sembles sous-entendre que Toulouse a passé le match à défendre, n’attaquant que sur des contres et que c’est surtout Lyon qui s’est mis en danger tout seul… Mouais…

    Je ne vais pas spécialement rentrer dans les détails parce que j’ai pas envie de pondre un com de 3 pages mais quand une équipe a 55% de possession sur le match, il me semble qu’elle fait un peu plus que bien défendre et jouer le contre. Alors autant la plupart du temps, c’est un euphémisme de dire que le TFC ne fait pas de jeu, autant sur ce match, Lyon s’est fait bouger physiquement et techniquement et un match nul ou une victoire toulousaine n’auraient pas été du vol.

    Ah, bonjour au fait.

  4. @Arnaldo.

    N’importe quoi. Lyon a dominé tellement que Toulouse devrait s’estimer heureux de pas en avoir pris 12.

    Et on n’a pas été dominé physiquement et techniquement, on a simplement géré un temps faible. De 90 minutes. Plus les arrêts de jeu.
    N’empêche, c’est Nous qu’on est les plus forts.

    Poutous.

  5. Nan la je peux pas être d’accord.

    T’es beaucoup trop dur avec Cris. A part le péno il pas fait de boulette. Il a jamais été passé en 1vs1 et il a été dominateur dans les airs.

    Ensuite, 4 pour licha et 3 pour Eder… j’aurais inversé, tant c’est le brésilien par ses prise de balle qui à illuminé le jeu lyonnais. Finalement Licha à par le péno à pas fait grand chose.

    Kallstrom/Gonalons le 1er à récupéré le double de ballon que le second (j’ai plus la stat exact dans la tête) et Maxou à surtout évité le rouge en 1ere période pour son attentat sur Didot. Mais c’est vrai que sa présence stabilise toute l’équipe.

    PS: ca caillait virage nord.

  6. Et puis, ceux qui volent le match, ce sont les arbitres. Comme D’habitude.
    D’ailleurs, Aulas achète toujours les arbitres, le sale voleur.

  7. Ben c’est ptet’ de l’acharnement de la part de Torben, mais la le Cris du désespoir (certifié calembour l’équipe) fait vraiment mal aux oreilles et aux yeux.
    @seb: pas dépassé en 1vs1? effectivement on n’a pas vu le même match. Il suffisait d’un mini crochet pour le mettre à l’amende…

  8. @ Jacques Facial: lui et Ciani feront une bien belle charnière centrale cette année.

    @ Moké: Ce qu’il a déclaré, c’est qu’il ne comprenait pas, avec tout ce qu’il a montré, qu’il doive faire des efforts et se battre sous sa place lors de l’ère Puel. En clair, il dit que Puel l’a brisé moralement. En attendant, Cris, c’est à nous qu’il les brise…

    @ PES: la première mi-temps est pas géniale quand même. La seconde est mieux. Et oui, je ne pige pas trop la mise sur le banc de Gourcuff, sauf pour le faire souffler.

    @ Arnaldo: c’est sans doute moi qui m’exprime mal. Je disais que Toulouse a joué bas, sur sa force, aka son bloc défensif, et que ses occasions sont surtout venues de contres. Pour le résultat, c’est clair que 3-0 était trop lourd. Les Toulousains ont largement dominé les dernières 20 minutes quand même. Après, cela se joue aussi sur le réalisme lyonnais (pour une fois).

    @ Gnr: tout à fait, c’est Nous les plus forts. Et le Nous avec majuscule est important. (Le pseudo a un rapport avec le forumeur Gone n Rosette des CdF?)

    @ Seb: bah j’ai dû voir le même match que Chanti alors… Källström aurait eu un point de plus sans sa passe hasardeuse qui finit en peno toulousain. C’est quand même la deuxième fois de la saison qu’il foire un truc pareil, après Rennes. Après, les chiffres sur les ballons gagnés, je les prends avec des pincettes parce qu’Aly et son air défense arrive souvent à avoir des scores pas dégueu dans cette catégorie.

  9. @Pierre-Edouard Suppute

    On dirait que Garde s’est lassé comme la plupart d’entre nous d’attendre que Yoann fasse un peu plus que de la figuration potable…
    Perso, je trouve l’Honorato et le Doherty Grenier plus convainquants dans la formule à un animateur et deux récupérateurs, mais bon.

  10. C’est un bug WordPress ou ai-je bien aperçu sur notre humble fil académique un commentaire de Sa Hauteur Gnr venu du lointain comté du Gald ?

  11. @Eva: c’est calir que Lonorato a été convaincant hier soir.
    Sinon j’ai un trou de mémoire, qui est Gnr?

  12. @chanti

    Gone’n’Rosette, un forumeur des Cahiers sévissant sur le forum lyonnais Gerland à la Détente.

  13. C’est lui qui a rédigé l’article sur le Gang des Lyonnais il me semble d’ailleurs…

    @ Eva: sinon, les propos de Cuff à Rasemotte Paga ont dû te faire plaisir non? A savoir qu’il considérait que son jeu le mettait aujourd’hui dans une position plus en retrait sur le terrain que celle qu’occupait Ederson?

  14. Hahaha, d’accord avec Arnaldo, quand on rentre au vestiaire avec seulement 40% de possession de balle, on la ramène pas en disant que l’équipe en face joue défensif. Sinon on a l’air con, ou footix c’est selon.

    Sinon P. le Foutre qui dit dans l’anal foot club avec délectation que quand le TFC joue au ballon il perd, haha ! C’est nous encourager donc à faire un jeu défensif ? L’est pas totalement goyot celui-là non plus ?

    En tout cas bravo au génie Cris incapable de faire un bon match depuis des années : avant c’était la faute à Puel, maintenant il arrive à jouer sous pretexte que c’est cela qui met cette si bonne ambiance de fraternité cette année à Lyon. Il a des dossiers sur Aulas ou quoi ?

  15. Cris il est noule.
    Néanmoins son match n’a pas été aussi dégueulasse que ça. Du genre 2 ou 3/5 grâce à ses quelques gestes assurés qui nous ont rappelé que Cris a été un grand défenseur.
    Seulement, je lui aurais enlevé 2 pts pour le péno et 2 autres pts pour ses déclarations.
    Ça fait -1 ou -2/5.

    Torben est très généreux.

    Sinon, je suis d’accord avec les Toulousains, c’est bien la possession de balle. Après ils ont pas d’attaquants, c’est pas leur faute.

    Pas mal Eder en effet.
    Sinon, est-ce qu’on a déjà vu Bastos/Lisandro/Gourcuff titulaires cette saison? Il me semble pas.

    (ah, on me dit que Bastos s’est blessé. Comme un symbole).

  16. La possession, c’est bien gentil, mais faut voir ce qu’il en est fait. Au final, les Toulousains ont eu plus la balle, mais la répartition de leur zone de jeu montre un jeu beaucoup plus bas que les Lyonnais… Les stats données sur Olweb montrent 30% des ballons toulousains joués aux abords de la surface, la bagatelle de 152 ballons touchés par un Toulousain sur les 508 contre 108 pour les Lyonnais sur leurs 417 (soit 26%). Clairement, quand tu campes dans ta surface, c’est sûr, ça améliore ta possession, mais cela ne crée pas franchement du jeu.
    Lyon avec 45% de possession a joué autant de ballons dans le camp toulousain que vice-versa.

    Quand une équipe touche 55% des ballons, mais en joue autant à proximité et dans la surface
    de son adversaire, on appelle ça jouer offensivement? Surtout quand le tiers de tes ballons, c’est de la passe à dix dans ton propre camp? Ca s’appelle surtout du manque d’inspiration dans le jeu…

  17. Complètement en phase avec Gnr : on est les plus forts.
    On mène 3-0 et après on en prend 2..ce n’est pas grave !
    Ça ne nous empêchera pas d’être champion de France voir d’Europe ou du monde.

  18. Bon, si c’est comme ça, je viens en remettre une couche, comme un symbole de Moké sur une jeune asiatique.

    @ Mayoul : t’inquiète, on se vengera au rugby quand ils seront en Top 14… Ah attends, apparemment ils y sont en fait…
    Pardon, ça c’était bas, comme un symbole de classement du LOU.

    @ Laura : si, en fait on a plein d’attaquants super forts mais on a pas voulu les sortir pour ce match, par respect pour une équipe qui aligne Cris, comme un symbole d’intégration par le sport des personnes handicapées.

    @ Torben : en même temps, y’a pas que la possession. Par exemple, le TFC a centré 28 fois contre 13 fois pour l’OL. Tu vas dire que les centres venaient du camp toulousain aussi ?
    Puis moi je prends pas les chiffres d’olweb, forcément truqués, mais ceux de lfp.fr, homologués par Thiriez himself, comme un symbole de statistiques moustachues.

    @ tous les Lyonnais : pardon si on vient pourrir votre académie mais on en a pas vraiment une à nous… Enfin si, on en a une mais une fois par trimestre seulement, du coup on profite de celles des autres pour s’exprimer, parce que sinon on a pas trop d’occasions, comme un symbole de Federico Santander.

  19. @Torben

    J’observe chaque joueur à chaque match et il me semble que ce qui se passe avec Gourcuff est limpide. Il n’est pas à l’aise en jouant plus haut, qui plus est en seul animateur. On l’a vu non seulement cette saison mais depuis son arrivée au club.

    Il peut peut-être évoluer, cependant le temps presse pour que l’équipe A se construise et Garde préfère faire avec des 10 opérationnels. Et puis il y a le turnover, lui aussi urgent à gérer, avec la blessure de Grenier et la fatigue accumulée évidente des Gonalstrom.

  20. @ Eva: ah oui, je te rappelais cela pour te dire que même YoGour voulait jouer en 8.

    @ Arnaldo: Pour le Top 14, on ne s’en sort pas si mal, on tape Perpignan et si l’on arrive à battre l’UBB lors du match en retard, on n’est plus relégable. Ce qui est pas mal pour l’un des plus petits budgets. Après, si tu parles de la « colossale » victoire 19-9 à Gerland, où le LOU avait plus d’absents que le ST, je vois mal où était la rouste pronostiquée. Et sinon, le basket?

    Bah, les chiffres de la LFP donne 55% de possession à Toulouse, Olweb en donne 56%. Donc les chiffres favorables aux Lyonnais seraient plutôt sur GloireaMoustache.fr … Pour les centres, c’est effectivement une preuve de… pas grand chose. L’OL a tiré 17 fois au but, Toulouse 15, en a cadré 8, Toulouse 7, a eu 4 corners, Toulouse 5…
    Sérieusement, vous en avez réussi combien de centres? Non, parce que balancer un ballon au milieu de la surface parce qu’on a pas de solution, c’est pas non plus une preuve de jeu, l’OL l’a montré parfois l’an dernier aussi.

    (Et puis pour l’Acad’ toulousaine, vous pouvez demander à faire un essai pour la reprendre s’il faut…)

  21. Je sais, je l’ai vu aussi ce match de Top 14 mais chez nous, quand on veut sortir d’un débat sportif la tête haute, on parle rugby ; )

    Pour l’acad’ toulousaine, j’y ai pensé et ça pourrait être sympa mais je suis pas certain d’avoir le temps et l’envie de m’y investir sur le long terme.

    La bise midi-pyrénéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.