La Gunners academy note Arsenal-Sunderland

5

Warren Tupett s’est royalement fait chier.

A chaque match d’Arsenal, Warren Tupett, notre partenaire particulier, note les prestations de ses gunners préférés…Aujourd’hui c’était la journée Eboué.

Almunia, 7 : Comme un RMIste devant les Haïtiens du 20h de TF1, Manuel a regardé le match de Fabianski à Porto. Ça lui a permis de relativiser ses performances et de se remonter le moral. Résultat deux arrêts décisifs, une seule sortie pourrie. Merci qui ? Merci Fabianski.

Eboué, 8: Wenger a trouvé Sagna trop décontracté du gland à Porto. Le priapisme débordant d’Emmanuel a confirmé le bon sens tactique d’Arsène. Superbe tir raté / passe décisive pour Bendtner.

Silvestre 5: Une performance correcte entachée d’une erreur de placement laissant Jones partir seul au but. Silvestre est peut être le plus intelligent (selon Archavine), mais sa (grosse) tête ne compense plus ses jambes ramollies.

Vermaelen 7: Toujours aussi impressionnant physiquement et défensivement. En espérant que Gallas a bien observé les montées intelligentes, toujours utiles, et dans le timing du Charles Bronson belge.

Clichy, 6: A retrouvé un peu d’énergie et d’allant. A confirmer.

Song 8: Il ne fait pas le quintal de Sol Campbell mais aujourd’hui il était aussi inébranlable que le défenseur Bootylicious… et trois fois plus rapide. Indispensable.

Fabregas, 5: Match plutôt anonyme, si ce n’est pour ce penalty douteux obtenu et converti dans les arrêts de jeu. Cesc dématé, échec et Mat..

Ramsey, 6: Petit à petit Ramsey fait son nid. Il paraît déjà plus mature que Denilson et sa technique est largement supérieure à celle du bébé brésilien.

Nasri, 4: A tenté de bouger son gros cul vers l’avant… pour une fois. Ça ne lui a souri que deux fois, le reste du temps, il était trop lent, et repartait derrière, pépère.

Walcott, 3: Capello était présent pour observer Théo et Bent. Il n’a pas vu Bent, et constaté que Walcott ne savait plus accélérer balle au pied, centrer, ou tirer…

Bendtner, 6: Coiffé comme le cul d’un canard mercredi Nicklas s’est remis en question au niveau capillaire. C’était essentiel. La preuve, il s’est comporté en renard pour convertir la blague d’Eboué. (Oui cette vanne est sortie de nulle part et y retourne tout de suite.)

Les entrées en jeu

Rosciky: s’est dégourdi les jambes tranquillement, tout doucement, pour poursuivre sur le registre du Nasri qu’il remplaçait…

Sagna: a remplacé Walcott pour qu’Eboué monte d’un cran et tente une dernière feinte avant son ovation.

Denilson: Wenger l’a fait rentrer pour qu’ Eboué reçoive l’ovation le réconciliant définitivement avec le public de merde des Emirates (faut être honnête quand même).

Côté Sunderland, Cana aurait du être expulsé en moins de trente minutes…

Si comme Warren Tupett avec Arsenal, et les autres académiciens tu soutiens un club, manques d’objectivité et de patience, écris nous à editeur@horsjeu.net pour faire un essai et créer ton académie.


5 thoughts on “La Gunners academy note Arsenal-Sunderland

  1. Concernant Cana quand tu connais son père, t’as plus envie de toucher au fils, je peux comprendre le corps arbitral…

  2. Nasri ne réussira jamais à Arsenal tant qu’il jouera à gauche, non ? Même en relayeur il n’est pas à son poste.

  3. tu mets 3 a walcott et 4 nasri ça vas pas non !!! nasri même un -1 je ne sais pas si il le mérite . après les notes sont bien gentille quand on voit le match pourri auquel on a eu droit hier a l’emirate a part song eboue et peut etre fabregas et bendtner il devrait tous être entre 4 et 5 .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.