Bueno, amigos ! Moi qui pensais enfin avoir une idée sur la futur Liga BBVA je crois que c’est encore râpé. Malgré deux journées dans cette chronique, nous y apprendrons ensemble (car je fais dans le didactique dorénavant) que rien n’est fait et ce à une journée de la fin !

36ème journée : bref et concis.

Oui car rien a changé.

On est retourné au local latino, avec la petite colombienne et son amie paraguayenne. Même en semaine elles savent te mettre le feu au slibard ces deux là !

C’était plus que nécessaire vu que cette journée n’a rien apporté de spécial, si ce ne sont des buts !

Car bon, le Barça s’est débarrassé d’un Tenerife en deuxième période, le Madrid a fait de même avec Mallorca qui s’accrochait bien en première période.

Le problème c’est Cricri qui nous sort une fin de saison de toute beauté ! Il marque toujours quand il faut, l’enfoiré !

Du coup Séville en explosant le Racing à Santander 5-1 a repris la 4ème place et se bat pour ne pas descendre sur la marche de l’Europa League !

Derrière, point mort, rien n’a changé.

Je vous avais prévenu, court cette journée. C’est que celle de ce week-end est largement plus palpitante !

Résultats :

Getafe 1 Sporting 1

Barcelona 4 Tenerife 1

Almería 4 Villarreal 2

Valencia 3 Xerez 1

Osasuna 3 Deportivo 1

Zaragoza 1 Espanyol 0

Athletic 1 Málaga 1

Racing 1 Sevilla 5

Atlético 3 Valladolid 1

Mallorca 1 Real Madrid 4

37ème : Multiplex !

19h, on arrive tels des loubards, style « Le Rebelle » mais sans la moto et la veste en skaï bas de gamme. Oui, on met le budget dans la boisson, il faut se mettre des priorités dans la vie les amis.

Deux heures après, c’est le coup d’envoi de tous les matches de la pénultième journée, et tout à la fois-en-même-temps ! Je vous raconte pas les tours de cou qu’on s’est tapé (à défaut des serveuses) avec les potes !

Car pour préserver l’équité des chances (option S au lycée), la LFP a décidé que toutes les équipes s’affronteraient en même temps. Bon pas sur le même terrain tout de même, sont pas cons à ce points les Serranos ! Au final rien n’a changé. Enfin je veux plutôt dire : tout reste à faire !

Le Barça entame donc son match de la meilleure des manières, en marquant dès la 5ème minute, grâce à l’inévitable Messi.

S’ensuit un match ultra dominé par les catalans qui donnent l’impression d’évoluer face à l’équipe B sévillane plutôt qu’un adversaire qui se doit de gagner pour assurer son avenir en Champions.

Mais à l’heure de jeu, l’accident, le coup de la panne (vieille technique qui ne marche plus de nos jours). En 2 minutes, Sevilla plante deux buts en face à face contre Valdés complètement abandonné par sa défense. Heureusement que l’oreiller de 3 buts était déjà assuré.

Dans le même temps, le Real Madrid est englué dans un match nul face à des Basques plein d’entrain, mais réduit à 10. Ils craqueront dans le dernier quart d’heure, les défenseurs regardant jouer les Merengues à la passe à 10 et pénétrer (que ça fait longtemps !) la surface de réparation à leur guise. Criri, Higuain, Albiol, Marcelo et Benzouz en profiteront allégrement.

Oui, vous avez saisi, tout se jouera face à deux mal classés samedi prochain !

Et ces mal (maux ?) classés alors que deviennent-ils ?

C’est le bordel. Pire que chez Régine et ses filles de joie. J’vous jure, j’en ai connu des repères de ce style, mais un merdier comme ça, jamais !

Car même le dernier peut encore se sauver ! Bon, d’après les estimations de Ipsos-Le Figaro les chances sont de 0,1%, mais c’est ça l’espoir !

Xerez a battu dans un match disputé, Zaragoza, qui malgré tout assure la permanence dans l’élite. Les Andalous sont en effet bons derniers, et il leur faudrait gagner leur prochain match avec 7 buts d’écart et voir ses quatre rivaux perdre pour réaliser l’exploit. Bon, c’est vrai c’est pas l’Italie, mais tout-est-possible-tout-est-réalisable non ?

Dans le duel de la mort Valladolid est sorti vainqueur du Racing Santander, et se pose donc à égalité de point avec son adversaire du jour !

La défaite de Malaga et le nul de Tenerife font qu’ils ne sont pas moins de 4 équipes à se partager la 18ème place de la classification !

Que peut-il se passer ?

Le Barça reçoit Valladolid et le Real va à Malaga. Pour faire simple, les 4 équipes se doivent de l’emporter pour soit devenir champion ou tout simplement ne pas couler en Segunda.

Comme vous êtes des lecteurs intelligents et attentifs, connaissant les règles du football, vous comprendrez sans mal que c’est impossible.

Un match nul suffirait aux Catalans pour remporter la Liga.

Pour la 4ème place, il faudra que Séville ne perde pas face à Alméria. Mallorca lui doit gagner et espérer que la bande à Kanouté ne marque aucun point.

Le truc c’est qu’ils joueront contre deux équipes de milieu de tableau qui n’ont plus rien à gagner. Cela faussera-t-il les cartes ?

Villareal et Getafe, à égalité de points, joueront eux, le dernier ticket pour l’Europa League, contre deux équipes qui elles aussi sont out de tout bonus conséquent.

Résultats

Tenerife 2 Almería 2

Sporting 1 Atlético 1

Real Madrid 5 Athletic 1

Sevilla 2 Barcelona 3

Getafe 2 Málaga 1

Deportivo 1 Mallorca 0

Espanyol 2 Osasuna 1

Valladolid 2 Racing 1

Villarreal 2 Valencia 0

Xerez 3 Zaragoza 2

Bonus !

Le premier, cette photo du couple catalan. D’où la réponse d’Ibra qui demande au journaliste qui l’interroge de lui présenter sa sœur pour lui faire le coup du « baisse ta culotte, c’est moi qui pilote ».

Segundo, les déclarations de Mourinho. Il presse un peu le Real pour qu’ils se décident à ouvrir le chéquier et qu’ils confirment son transfert sur le banc madrilène. Il a en effet déclaré ne pas vouloir rester à l’Inter, et le Real a quasi annoncé que Pelligrini n’irait pas au bout de sa deuxième année de contrat.

L’hommage. A Robert le français de Villareal. Il jouait ce samedi son dernier match avec son club espagnol à domicile. Un bel hommage lui fut rendu.

9 thoughts on “La liga académie 36eme et 37eme journée

  1. Javier tu donnes raison à Platini, ce ne sont pas les footeux qui vont le plus voir les péripateticiennes, mais bien les journalistes…

  2. Comment un nul peut il suffire au barça puisqu’ils n’ont qu’un point d’avnce sur le real?
    c pas des matheux les espingouins mais qd meme !
    95+3 sera toujours superieur à 96 +1.

  3. Au temps pour moi Phil.
    J’ai dis que j’avais fait option S, j’ai pas dis que j’avais décroché le sésame.

    Moké, je vous donnerai les coordonnées.

  4. je vulais surtout pas que tu t’enflammes en cas de nul du barça .

    Moké, en ce moment à Marseille, pas besoin de payer, l’euphorie du titre libère nos cagoles

  5. Oui Moké ou bien ou peut faire un freemix des 2 et dire : »Les journalistes sont des péripatéticiennes » comme ces messieurs de Marca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.